11 février: Journée mondiale des malades

Jean-Paul II a institué le 11 février Journée mondiale des malades. C'est également la fête de Notre Dame de Lourdes. Cette Journée des malades me rappelle Blandine Leduc, décédée un matin d'avril à l'âge de 93 ans.

Blandine vivait dans un centre pour personnes âgées de Gatineau et n’avait pas d’enfant. Mon épouse et moi lui rendions visite régulièrement et lui apportions des friandises. « Je suis vieille, mais j’ai tout mon génie », aimait-elle répéter. À ses funérailles, dans l’église de Thurso, c’est elle qui nous visitait par ce beau mystère de la communion des saints. Nous avions si souvent prié avec elle. Que de fois n’a-t-elle pas récité son chapelet aux intentions des souffrants de la terre! À sa façon, elle portait le monde.

Mains malade

Visiter un malade, rencontrer Jésus

Dans ce monde trop souvent individualiste, il y a ici et là des équipes de bénévoles qui visitent les malades et les personnes âgées, à l'hôpital ou à la maison. Ils contribuent au mieux-être physique, psychologique et spirituel de ces personnes qui ont parfois envie de se confier à quelqu’un, de prier, de trouver un sens à leur vie. Leur présence et écoute, leurs gestes de tendresse, redonnent vie à ces gens qui sont en perte d’autonomie. Il y a aussi les parents et les amis qui les accompagnent, leur rendent de petits services. J’entends cette parole de Jésus : « J’étais malade et vous m’avez visité » (Matthieu 25, 36).

Cette parabole du jugement dernier associe Jésus, le Christ Roi, aux souffrants : les affamés, les assoiffés, les étrangers, les malades, les prisonniers. Mais on s’objecte : « Seigneur, quand est-ce que nous t’avons vu…? tu avais donc faim, et nous t’avons nourri? tu avais soif, et nous t’avons donné à boire? tu étais un étranger, et nous t’avons accueilli? tu étais nu, et nous t’avons habillé? tu étais malade ou en prison… Quand sommes-nous venus jusqu’à toi? Et le Roi de répondre : « En vérité, je vous le dis : chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces petits qui sont mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait» (Matthieu 25, 37-40).

Voir Jésus en ceux qui souffrent

Mère Teresa demandait souvent à Jésus de voir son visage sur celui des personnes malades, de le servir en leur prodiguant des soins. Elle voulait reconnaître Jésus caché sous le masque du crime, de la folie, de la colère. Prier avec ses sœurs l’aidait à reconnaître en toute personne souffrante la présence de Jésus vivant. Lui-même a visité son ami Lazare et a pleuré, lorsque Marthe lui a dit : « Seigneur, celui que tu aimes est malade » (Jean 11, 3).

La présence de Jésus dans les souffrants me rappelle cette prière de l’Arche que nous récitions le soir à Trosly-Breuil en France. Elle prenait tout son sens au contact des personnes handicapées qui m’ont tant enrichi en me révélant mes propres blessures et en m’aidant à accueillir ma faiblesse et celle de l’autre. Marie est celle qui se tient debout au pied de nos croix et nous aide à garder confiance et espérance.

Ô Marie, donne-nous des coeurs attentifs,
humbles et doux pour accueillir avec tendresse
et compassion tous les pauvres que tu envoies vers nous.
Donne-nous des coeurs pleins de miséricorde
pour les aimer et les servir, éteindre toute discorde,
et voir en nos frères souffrants et brisés
l'humble présence de Jésus vivant.
 
Seigneur, bénis-nous de la main de tes pauvres.
Seigneur, souris-nous dans le regard de tes pauvres.
Seigneur, reçois-nous un jour
dans l'heureuse compagnie de tes pauvres. Amen.
 

L’énergie de la souffrance

La personne malade, écrasée par l'angoisse et la solitude, voit souvent sa vie rétrécir comme une peau de chagrin. À son insu, elle accompagne Jésus dans son agonie; ses larmes se mêlent aux gouttes de sang de ce Dieu qui s'est chargé de toutes nos angoisses. Il n'y a aucune souffrance dans laquelle le Christ ne soit avec nous. C'est lui, le Ressuscité, qui visite la personne malade à travers les autres, qui l'aide par la prière et les sacrements à traverser l'épreuve, à lutter pour la guérison. Saint Augustin écrivait dans ses Confessions: "Ah! le pauvre être que je suis! Aie pitié de moi, Seigneur. Voici mes plaies que je ne cache point : tu es médecin, je suis malade; tu es miséricordieux, j’ai de la misère."

Malade, la personne conserve sa dignité et elle peut toujours prier, même si elle a l'impression qu'elle a perdu la prière, qu'elle ne comprend plus rien. Il ne reste souvent qu'un simple regard jeté vers le Ciel, un soupir devant la croix, un silence d'amour qui prie plus fort que les mots. "Le non-dit dans l’offrande de soi-même est prière sans qu’il soit la peine de confondre parole et parlote. Prière de silence. Pas un mot. Prière des cinq sens" (Pierre Talec, Dieu mis en examen).

La prière chrétienne nous place devant la souffrance comme devant un mystère qui doit être assumé dans l’amour. Saint Paul nous dit que lorsque nous souffrons, la victoire du Ressuscité se réalise dans notre chair. « Prends ta part de souffrances comme un bon soldat du Christ Jésus… Si nous sommes morts avec lui, avec lui nous vivrons. Si nous supportons l’épreuve, avec lui nous régnerons » (2 Timothée 2, 3, 11-12). Quelle énergie ascensionnelle pour le monde, écrit Teilhard de Chardin :

« Quel bond le monde ne ferait-il pas vers Dieu, si tous les malades à la fois tournaient leurs peines en un commun désir que le Règne de Dieu mûrisse rapidement à travers la conquête et l’organisation de la terre. Tous les souffrants de la terre unissant leurs souffrances pour que la peine du monde devienne un grand et unique acte de conscience, de sublimation et d’union » (L’énergie humaine).

Pour aller plus loin, le mot "souffrance" dans Petit dictionnaire de Dieu.

La Saint-Valentin: quand amour et fidélité s'embra...
Maîtres spirituels chrétiens (3)

Sur le même sujet:

 

Me suivre sur Twitter…

Sélection au hasard

Jacques Gauthier
1 septembre 2013
Le blogue de Jacques Gauthier
L’Année de la foi nous aide à réfléchir sur cette ...
2730 lectures
Jacques Gauthier
23 janvier 2013
Le blogue de Jacques Gauthier
Le directeur de la revue française Nouvelle Cité m...
3296 lectures
Jacques Gauthier
14 octobre 2013
Le blogue de Jacques Gauthier
Patronne de la vie spirituelle et de l’Espagne, Th...
4168 lectures
Jacques Gauthier
19 mai 2013
Le blogue de Jacques Gauthier
Est-ce la brise de ton ventqui emporte nos corps e...
2525 lectures
Jacques Gauthier
5 septembre 2013
Le blogue de Jacques Gauthier
Le pape François a décrété le samedi 7 septembre, ...
2738 lectures