Marie, tu es mère jusqu’au bout.
Tu n’abandonnes pas ton fils
aux supplices de la croix et de la mort,
mais tu enfantes avec lui l’humanité nouvelle.
Marie des douleurs
Tu es là, 
présente,
silencieuse, 
compatissante,
en écho à sa Passion
et à nos souffrances.
 
Ne délaisse pas tes enfants de la terre
qui peinent sous le fardeau de l’épreuve.
 
Je te contemple debout au pied de la Croix,
et je t’accueille chez moi.
La vie jaillit de ton âme traversée d’un glaive.
 
Tu rends meilleur celui qui te regarde avec amour,
pure grâce de te voir si belle en Dieu,
si proche de nos douleurs.
 
Ève nouvelle,
pleinement mère au pied de nos croix,
guide-nous toujours vers Jésus
pour sa joie et la nôtre.

 

 Jacques Gauthier, dans Prier la Parole, no 88, 15 septembre 2017, p. 10.