Le blogue de Jacques Gauthier

Cliquez sur les onglets de la barre pour voir les mots-clés et le calendrier des articles

Dieu, la science et la prière

Pour certaines personnes, Dieu n'existe pas; pour d'autres, il est plus vivant que jamais. Il surgit au détout du chemin, là où on ne l’attendait pas, comme dans les sciences de la vie et de la conscience (physique, astrophysique, biologie, neurologie). Alors qu’on pensait que la science et la religion étaient inconciliables, l’une reculant à mesure que l’autre avance, voici qu’il y a aujourd’hui la possibilité d’un rapprochement. L’hypothèse d’un principe créateur devient plus pertinente devant les découvertes scientifiques sur l’origine de l’Univers et l’évolution du monde.

Automne 1

Un principe créateur

Nous nous émerveillons devant la vie, dont plusieurs chapitres seraient inscrits dans les lois de l’Univers. Plusieurs questions restent à résoudre qui ont d’importantes implications pour le sens de la vie et l’ouverture à d’autres niveaux de réalité. Ce Dieu caché, qu’on ne peut enfermer dans aucune science, traverse notre conscience, qui ne se résume pas seulement à l’activité de nos neurones.

Du reste, la science ne peut pas dire grand-chose de Dieu, si ce n’est que cet Être n’est pas situé dans le temps, l’espace, l’énergie et la matière. Le temps et l’espace, n’étant pas éternels, nous permettent de concevoir une autre réalité. L’existence d’un principe créateur est plus que plausible. Mais pour appréhender ce réel voilé, il faut d’autres modes de connaissance, comme la foi, l’intuition mystique, la spiritualité, la prière.

Dieu que l’on peut prier

Le philosophe Jean Guitton écrit dans son Testament philosophique : « Quand on prononce ce mot énorme : “Dieu”, on pense à l’Absolu comme à Quelqu’un. Cet Absolu est un Être pensant, voulant, aimant. Dieu, c’est quelqu’un qu’on peut prier ».

La science ne peut pas prouver ce Dieu personnel et transcendant. Il s’éprouve plus qu’on le prouve. La prière nous donne de l’aimer.

La prière est une source intérieure qui irrigue le cœur, là où Dieu nous est sensible, disait Pascal. Plus qu’un rite à accomplir ou un exercice à faire, la prière est une expérience de foi et d’amour qui englobe toute la vie. Elle se lève avec nos corps dès le matin, marche et grandit au rythme des saisons, nous accompagne dans les étapes de notre vie. Qu’elle soit vocale ou silencieuse, elle prend la forme de la demande et de la louange, de la supplication et de l’action de grâce, de l’adoration et de l’intercession. Elle est l’offrande d’une vie et la confiance d’un enfant.

Contrairement à la science, le plus gros effort dans la prière est de ne pas en faire, et la meilleure méthode est souvent de ne pas en avoir. Plus on aime, mieux on prie. On apprend à aimer en aimant, on apprend à prier en priant.

 Cet article est paru dans La vie est belle, septembre 2014, p. 42.

Pour aller plus loin, Petit dictionnaire de Dieu, Novalis, 2014; Dieu caché, Parole et Silence, 2010.

Notez cet article:
5 septembre: Bienheureuse Mère Teresa
23 août: Sainte Rose de Lima

Sur le même sujet:

 

Me suivre sur Twitter…

Sélection au hasard

Jacques Gauthier
4 octobre 2015
Le blogue de Jacques Gauthier
L'action de grâce jaillit spontanément de mon coeu...
2033 lectures
Jacques Gauthier
1 décembre 2015
Le blogue de Jacques Gauthier
Deuxième partie de mon article consacré au bienheu...
6405 lectures
Jacques Gauthier
2 mai 2014
Le blogue de Jacques Gauthier
Nous sommes en plein temps pascal et le mois de ma...
2314 lectures
Jacques Gauthier
6 juillet 2016
Le blogue de Jacques Gauthier
L’ordre de Citeaux voit le jour en réaction au fas...
2338 lectures
Jacques Gauthier
1 juin 2017
Le blogue de Jacques Gauthier
 La prière est la respiration de l’âme, dit-o...
1954 lectures