Le blogue de Jacques Gauthier

Cliquez sur les onglets de la barre pour voir les mots-clés et le calendrier des articles

École de prière (59) Faire le signe de la croix

Combien de fois faisons-nous le signe de la croix machinalement? Ce geste n’est pas banal. Il unit le ciel et la terre, enveloppe tout l’être de la présence trinitaire, rassemble l’humain et le divin à ce point central qu’est le cœur. Nous témoignons ainsi de notre foi avec notre corps. Des chrétiens sont morts martyrs pour l’avoir fait dans des pays qui ne tolèrent pas la foi chrétienne.

Faire le signe de la croix, seul ou en groupe, c’est marquer notre appartenance au Dieu Père, Fils et Esprit. Faisons-le donc lentement. Marie recommandait à sainte Bernadette à Lourdes de faire ce geste « long, large et lent ». Nous signifions que Dieu est inscrit dans notre chair. Depuis que nous sommes baptisés dans la mort et la résurrection du Christ, nous avons Dieu chevillé au corps.

signe de croix3

Dieu au corps

Dieu n’est pas une énergie cosmique impersonnelle, mais un être de relation. Il nous aime personnellement et nous sommes ses enfants. Il existe selon trois manières d’aimer tout en restant unique. Le Père est tout l’amour donné, le Fils, tout l’amour reçu, l’Esprit, tout l’amour partagé. Ce mystère, nous le confessons par ce « rite » du signe de la croix que nous marquons sur notre corps.

« Au nom du Père », tel un doux baiser sur le front, l’amour créateur et vertical qui attire l’intelligence vers les réalités d’en haut. « Au nom du Fils », comme une main guérissante sur le ventre, l’amour sauveur et horizontal qui descend sur la terre pour nous rendre plus humains. « Au nom du Saint-Esprit » : un souffle puissant sur les épaules, l’amour sanctificateur et pacificateur qui travaille à la communion des personnes.

Pour Édith Stein, si le Christ a choisi la croix, c’est parce qu’elle est le symbole le plus parlant du don : « Élevé sur la Croix, le Sauveur est visible de loin et pose pour ainsi dire son regard sur toute l’humanité. Les bras écartés : Venez à moi, vous tous. » (Le secret de la croix, Parole et Silence, 1998, p. 26).

« Allons à l’homme des douleurs / Qui nous fait signe sur la croix », chantons-nous dans l’hymne Puisqu’il est avec nous. Nous répondons par le même signe de croix :

Au nom du Père qui nous crée par amour.
Au nom du Fils qui nous porte avec amour.
Au nom de l’Esprit qui nous enfante à l’amour.

 

Extrait de mon texte paru dans le mensuel Magnificat, Paris, septembre 2017, p. 7-10.

Pour aller plus loin: La prière chrétienne, guide pratique; Expérience de la prière.

 

Notez cet article:
Désirer Dieu avec François d'Assise
Prière à Notre-Dame des Douleurs

Sur le même sujet:

 

Me suivre sur Twitter…

Sélection au hasard

Jacques Gauthier
9 novembre 2015
Le blogue de Jacques Gauthier
Cela n'arrive pas souvent, mais j'ai tellement aim...
1573 lectures
Jacques Gauthier
9 octobre 2014
Le blogue de Jacques Gauthier
Deux semaines, déjà. Mon séjour à Paris se termine...
1759 lectures
Jacques Gauthier
24 octobre 2013
Le blogue de Jacques Gauthier
Il est normal parfois de ne rien ressentir dans la...
2155 lectures
Jacques Gauthier
31 janvier 2014
Le blogue de Jacques Gauthier
Il m'arrive de recevoir ce qu'on appelle une « cha...
2437 lectures
Jacques Gauthier
17 janvier 2013
Le blogue de Jacques Gauthier
Le cri du héros de Dostoïevski, Ivan Kamazarov, ré...
3122 lectures