École de prière (45) Expérience de la prière

Réalité commune à toutes les religions et sagesses, la prière est loin d’être démodée dans nos sociétés sécularisées. Des enquêtes montrent qu’à certains moments de leur vie les gens prient, pas nécessairement en public, mais dans le secret de leur cœur. D’ailleurs, les livres sur la prière et la méditation ne manquent pas. Il suffit d’entrer dans une librairie pour s’en rendre compte.

Priere experience

Les livres sur la prière qui me parlent le plus sont ceux qui sont portés par une expérience et une écriture. Leurs auteurs sont avant tout des témoins qui révèlent l’aventure de la prière à travers le prisme de leur expérience, comme si leurs mots étaient brûlés de l’intérieur. Ils n’enseignent pas cette expérience comme on transmet un savoir, car les chemins sont différents pour chaque personne. Ils en témoignent simplement en toute humilité, suggérant ici et là quelques pistes.

Le journaliste allemand Peter Seewald demanda un jour au cardinal Ratzinger combien de chemins menaient à Dieu, la réponse du futur pape ne se fit pas attendre : « Autant de chemins qu’il y a d’êtres humains » (Le sel de la terre, Flammarion / Cerf, 1997, p. 8). Il en est ainsi de la prière. Elle grandit avec nous, épouse les méandres de nos vies et de nos amours. Nous sommes toujours des « recommençants » dans ce domaine de la prière.

Il en est de la prière comme de la vie, c’est en l’aimant qu’on peut mieux la vivre. Je dis bien « la » prière et non « des » prières. La prière est un état qui englobe toute la vie; c’est une manière d’être qui est plus proche du silence amoureux que des formules à réciter, plus près du cœur que de la tête. Gandhi disait qu’il valait mieux mettre son cœur dans la prière sans trouver beaucoup de paroles que de dire des paroles sans y mettre son cœur.

François d’Assise fait allusion à cet esprit de prière dans une lettre à Antoine de Padoue : « Il me plaît que tu enseignes aux frères la sainte théologie, à condition que ceux qui se livrent à cette étude n’éteignent pas en eux l’esprit de sainte oraison et de dévotion » (Les écrits de saint François, traduction Damien Vorreux, éd. Franciscaines, 1975, p. 92). 

Il s’agit ici « d’être » prière, et de le devenir de plus en plus au milieu des occupations quotidiennes. Cela ne se fait pas en une saison, il faut la maturation du temps, la patience d’une vie et beaucoup d’amour. Pour transmettre cette prière de vie, le témoignage s’avère d’un grand secours. Il s’exerce surtout par la transfusion d’une parole qui crée du sens et par le rayonnement d’une vie qui est présence d’amour. « Oui, la vie s’est manifestée, nous l’avons contemplée, et nous portons témoignage » (1 Jn 1, 2).

Personnelle est l’expérience de la prière, personnelle aussi la manière de l’exprimer. Les mystiques se sont butés à l’impuissance du langage à rendre compte du mystère divin qui les habitait. Comment trouver le ton juste pour dire cette expérience de la prière sans trop la trahir? Comment traduire en des mots limités la relation intime qu’entretient l’être humain avec son Dieu? Tout un défi, car nous touchons ici à la rencontre mystérieuse de la liberté et de la grâce.

Les apôtres, qui voyaient souvent Jésus en prière, lui posèrent un jour cette question : « Seigneur, apprends-nous à prier »? Il aurait pu leur répondre qu'on apprend à prier en priant. Pour les aider, ill a laissé cette belle prière du Notre Père, à méditer lentement. Pour moi, l’expérience de la prière est essentiellement gratuité et vie, amour et liberté. C’est l’œuvre de l’Esprit Saint en nous. La prière est accueil d’une parole et silence d’une présence, quête d’un visage et attente d’un amour. Mais que de déserts à traverser avant d’apercevoir la source! 

Ce texte est tiré de l'introduction du livre: Expérience de la prière, Parole et Silence, format poche, 2016, 140 p. 8€. 

Voix qui rend grâce
Poésie, musique de l'âme

Sur le même sujet:

 

Me suivre sur Twitter…

Sélection au hasard

Jacques Gauthier
14 août 2017
Le blogue de Jacques Gauthier
 La terre de Palestine possédait une fleur in...
1263 lectures
Jacques Gauthier
10 avril 2014
Le blogue de Jacques Gauthier
Je vous partage l'introduction de mon nouveau livr...
3564 lectures
Jacques Gauthier
26 mars 2016
Le blogue de Jacques Gauthier
Le père Louis Cesbron, chapelain du sanctuaire Sai...
1935 lectures
Jacques Gauthier
15 novembre 2013
Le blogue de Jacques Gauthier
C’est une sœur parfois bien douce, la mort, qui vo...
2532 lectures
Jacques Gauthier
11 septembre 2013
Le blogue de Jacques Gauthier
Valeurs des uns, droits des autresLe titre « ...
3464 lectures