Le blogue de Jacques Gauthier

Cliquez sur les onglets de la barre pour voir les mots-clés et le calendrier des articles

École de prière (53) Prier debout

Prière soir
Le corps peut être un allié dans la prière. On ne prie jamais sans lui. À chacun et à chacune de trouver la bonne posture qui l’aide à descendre au fond de son cœur, lieu de toute vraie prière. Nous avons vu aux articles précédents de l'"École de prière" comment prier assis et à genoux, je vous suggère quelques pistes qui peuvent aider à prier debout. Se tenir droit Il est important de prendre conscience du corps lorsqu’on est debout pour prier, en privé ou en public. Les pieds reposent bien à plat sur le sol, joints ou légèrement écartés, plantés dans l’humus de notre humanité. Il est bon de sentir ce sol qui nous relie à la terre, humblement. Le bassin est droit, pour l’équilibre et la stabilité. Le dos doit être redressé, sans effort et sans tension. Le regard peut être centré sur une croix ou une icône,...
Lire la suite
  1088 lectures
  0 commentaires

École de prière (51) Prier assis

Prière Humour
Le mois dernier, nous avons vu dans un article de ce blogue que le corps peut être une aide dans la prière qui est une relation de foi, une rencontre d’amour au Seigneur qui nous attend. Prenons, par exemple, la position assise. Prier assis permet au corps de se reposer dans une position qui favorise le regard, l’écoute, l’échange. « Écoute ma fille, regarde et tend l’oreille » (Ps 44, 11). Le corps se concentre sur ce qu’il voit et entend. Il est à l’écoute, les yeux ouverts ou fermés. À l’écoute La position assise est parfaite pour celui ou celle qui veut prier en silence ou en commun. Certes, la position idéale est celle où l’on se sent bien, c’est-à-dire celle qui détend le corps et qui favorise l’attention de l’esprit. Ce qui est en soi tout un défi, car le stress est partout présent aujourd’hui et le surmenage nous guette,...
Lire la suite
  2386 lectures
  0 commentaires

Louange au Verbe qui vient

Avent 2
L’Avent marque une nouvelle année du cycle liturgique qui culmine à Pâques. Plus qu'au début janvier, c'est au 1er dimanche de l'Avent que les baptisés devraient se souhaiter "bonne et heureuse année". L’Avent est un temps de vigilance, d'attente joyeuse de la venue du Seigneur. « Tenez-vous donc prêts, vous aussi : c’est à l’heure où vous n’y penserez pas que le Fils de l’homme viendra » (Mt 24, 44). Saint Bernard (1090-1153) parle des trois venues du Verbe: celle de son incarnation à Noël, de ses visites en l'âme, de sa manifestation définitive dans la gloire. Nous avons donc à sortir de notre sommeil et à revêtir les armes de la lumière, "car le salut est plus près de nous maintenant qu'à l'époque où nous sommes devenus croyants" (Rm 13, 11).  Le Verbe du Père se manifeste sous les traits de l’enfance à Noël et il reviendra dans la gloire à la...
Lire la suite
  1519 lectures
  0 commentaires

L'aujourd'hui du Dieu fait homme

Crèche 2015
La fête de Noël arrive à grands pas. Comment la vivrons-nous cette année? Serons-nous seuls, entre amis, en famille? Avons-nous hâte? Sommes-nous débordés par les préparatifs? Pourtant, Dieu est toujours là, au coeur même de notre vie. Arrêtons-nous un peu, si possible devant une crèche, et méditons sa Parole pour reprendre souffle. Photo de notre crèche qui se trouve sous l'arbre de Noël au salon. L'écoute de la Parole Le temps liturgique de l’Avent nous montre que Dieu n’est pas dans un avenir que l’on peut prévoir, mais dans l’aujourd’hui où l’on devine sa présence aimante en nous. Il veut naître en nous chaque jour. Sa Parole nous ouvre à son désir de bonheur et de salut, bien au-delà de ce qu’on peut imaginer. « On obtient de Dieu autant qu’on en espère », écrivait saint Jean de la Croix. Forts de cette espérance invincible, nous ne pouvons que répéter avec Samuel...
Lire la suite
  1987 lectures
  0 commentaires

École de prière (35) Il est là

Cloître Apprentis dAuteuil
Dans la prière, il suffit simplement d’être là, parce que Dieu est toujours là. Le curé d’Ars s’exclamait souvent ainsi dans sa prière : « Il est là! Il est là! » Il y a une grâce à être là. Chaque instant qui passe peut être l’occasion de nous abandonner en toute confiance à la présence amoureuse de Dieu au-dedans de nous. Dieu nous aime au présent. Le passé ne nous trouble plus, on remet à Dieu notre avenir, ainsi nous ne désespérons pas. « Je marcherai en présence du Seigneur sur la terre des vivants » (Ps 114, 9).   Comment vivre de cette présence divine en nous. En y croyant, en la désirant, dans le bruit ou en silence, en marchant ou en travaillant. Nous nous arrêtons quelques secondes, nous faisons un acte de foi : « Seigneur, je crois que tu es présent au plus profond de mon être ». Ce...
Lire la suite
  3436 lectures
  0 commentaires

Suggestions pour vivre l'Avent 2014

Avent
Le mot Avent vient du latin  Adventus qui désigne l'acte d'arriver. C'est le commencement d'un nouveau cycle liturgique. Ce temps d’attente et de conversion nous prépare à accueillir Celui qui est, qui était et qui vient. Nous célébrons l’arrivée de la lumière à Noël qu'est l’avènement de Notre Seigneur Jésus Christ. Nous célébrons également à l’avance sa venue prochaine dans la gloire, que ce soit à la fin de notre vie ou à la fin des temps. Pour mieux prier en Église ce temps de l’Avent, soyons des êtres de désir et d’espérance, de joie et d’éveil, avec Isaïe, Jean le Baptiste, Marie et Joseph. Aménagement d’un coin de prière Dans mon coin de prière ou dans un endroit visible de la maison, je place un calendrier de l’Avent, une couronne de quatre chandelles que je vais allumer chaque dimanche en chantant Venez divin Messie ou un autre cantique. Cette petite...
Lire la suite
  3446 lectures
  0 commentaires

École de prière (20) Prier comme mon chien

Tom
Tom hiver 2013
Nous avons un chien à la maison qui s’appelle Tom. Lorsque je sors, il se couche au pied de la porte. Il reste là sans rien faire. Il veille le temps qu’il faut, même s’il s’endort. Je ne sais pas s’il s’ennuie, mais je l’entends gémir lorsque j’approche, comme s’il n’attendait que ce moment. Il se lève alors d’un bond, tout joyeux du retour de son maître. Il est totalement présent à cet instant de bonheur, c’est sa récompense. Comment ne pas penser à cette parole de Jésus : « Heureux les serviteurs que le maître, à son arrivée, trouvera en train de veiller » ( Luc 12, 37). L’attente fidèle de mon chien devant la porte m’apprend que l’essentiel dans l'oraison, appelée aussi prière contemplative, est de rester en présence de Dieu dans la confiance et l'espérance et de se laisser aimer par lui. Le Curé d’Ars disait que sa manière de...
Lire la suite
  3480 lectures
  0 commentaires

Béatitudes pour gens stressés

Lampe
Heureux qui se lève tôt pour chercher la sagesse, il la trouve assise à sa porte.   Heureux qui se consacre à l’inutile gratuité, il entre en vacances chez Dieu.   Heureux qui prend le temps d’exister simplement, il croise l’Auteur du septième jour.   Heureux qui plonge dans les racines de son être, il sent la source sourdre en lui.   Heureux qui se reconnaît mendiant d’absolu, il nomme l’appétit de son cri.   Heureux qui découvre son visage intérieur, il bascule dans la joie.   Heureux qui regarde l’autre comme Dieu le voit, il devient ce qu’il contemple.   Heureux qui se repose en Dieu, il ne fatigue pas les autres.   Écrit à l'occasion de la fête liturgique de l'ermite saint Antoire le Grand, 17 janvier, dans mon florilège  Prières de toutes les saisons , p.72. 
  3229 lectures
  0 commentaires

La joyeuse humilité de l'Avent



Nous avons besoin de rêves, de poésie, de rites, de fêtes. C'est ce que donne le temps de l'avent qui marque le début d'une nouvelle année du cycle liturgique qui culmine à Pâques. Ce cycle n'enferme pas les croyants sur eux-mêmes, mais les entraîne comme une spirale dans la rencontre et le retour de leur Seigneur Jésus Christ. Promesse de bonheur L'avent, ce sont quatre semaines d'air frais avant Noël pour éviter de sombrer dans les flots du matérialisme. C’est le temps liturgique que je préfère. Ma prière, faite de désir, d’attente et d’espérance, trouve chaussure à ses pieds. En faisant mémoire de l'antique Parole, mon silence se trouve épousé et l'espérance se transmet à même la mémoire de mes pères et mères dans la foi : « Voici venir des jours où j’accomplirai la promesse de bonheur » (Jérémie 33, 14). Trois grandes figures bibliques traversent l'Avent comme des...
Lire la suite
  2164 lectures
  0 commentaires

École de prière (15) Je ne ressens rien


Il est normal parfois de ne rien ressentir dans la prière, puisque toute émotion vient des sens et que Dieu est au-delà du sensible. C’est ce que le poète mystique Jean de la Croix appelle « la nuit obscure » : nuit par les sens et la raison qui sont privés de goût, nuit par la foi elle-même qui nous fait croire ce que nous ne voyons pas, nuit par Dieu lui-même qui est au-delà de tout ce qu’on pourrait en dire et comprendre. Ce Dieu, que «nul n’a jamais vu» (Jean 1, 18), mais que Jésus est venu révéler comme Père, est «un Dieu caché » (Isaïe 45, 15). Consolons-nous, tous les grands spirituels ont connu cette épreuve de l’aridité dans la prière. Dans la sécheresse spirituelle, Dieu semble absent, indifférent, caché dans un lourd silence. Ce sentiment d’être abandonné de Dieu est ressenti comme un vide intérieur, une solitude aride, un...
Lire la suite
  2321 lectures
  0 commentaires

Doux temps de l'Avent


 Nous le savons, tout va très vite aujourd'hui. Plusieurs se consument en consommant, courent après leur souffle, passent leur vie en s'épuisant. Nous sommes de plus en plus enfermés dans la tyrannie d'un temps rapide, fragmenté en des instants qui n'ont souvent pas de liens entre eux. On clique, zappe, twitte, sans ralentir ou s'arrêter, sans approfondir ce que l'on fait, ni trouver un sens aux gestes qu'on pose. C'est le règne de l'immédiateté où l'instant est roi. On ne veut pas être en retard d'une info sur Facebook et ailleurs. On s'endort avec son téléphone cellulaire, sans se déconnecter du présent, jusqu'au bout de la nuit , de peur de manquer quelque chose, ou d'être seul dans le vide.     La sempiternelle complainte contre la folie du temps des Fêtes est symptomatique de cette dictature de l'instant médiatique. Où sont les repères? L'individu numérique est souvent endetté, figé...
Lire la suite
  3113 lectures
  0 commentaires

Me suivre sur Twitter…

Sélection au hasard

Jacques Gauthier
20 mai 2015
Le blogue de Jacques Gauthier
Lors de la canonisation d’Eugène de Mazenod le 3 d...
2505 lectures
Jacques Gauthier
20 avril 2014
Le blogue de Jacques Gauthier
Lumière au froid tombeau de pierre,éveil d'un chan...
2341 lectures
Jacques Gauthier
2 juillet 2015
Le blogue de Jacques Gauthier
Né près de Jérusalem, Thomas est l’un des trois ap...
2840 lectures
Jacques Gauthier
20 avril 2017
Le blogue de Jacques Gauthier
Le corps peut être un allié dans la prière. On ne ...
1088 lectures
Jacques Gauthier
1 décembre 2015
Le blogue de Jacques Gauthier
Assassiné le 1er décembre 1916 devant son ermitage...
3363 lectures