Le blogue de Jacques Gauthier

Cliquez sur les onglets de la barre pour voir les mots-clés et le calendrier des articles

Sortons de nos tombeaux

Jésus et Lazare
Jésus aime se reposer à Béthanie chez son ami Lazare. Alerté par Marthe et Marie, il arrive trop tard, leur frère malade est déjà mort. Jésus dit à Marthe : « Moi, je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi, même s’il meurt, vivra » (Jn 11, 25). Marthe reconnaît en Jésus le Messie, le Fils de Dieu. Ému, il pleure devant le tombeau de son ami. Lui qui est venu pour que nous ayons la vie en abondance demande qu’on enlève la pierre. Marthe hésite. Jésus l’interpelle de nouveau : « Ne te l’ai-je pas dit ? Si tu crois, tu verras la gloire de Dieu » (Jn 11, 40). Après une prière d’action de grâce à son Père, l’inimaginable se produit : le mort sort du tombeau les pieds et les mains attachés, le visage enveloppé d’un suaire. On cherche alors à faire mourir Jésus, car il accomplissait trop...
Lire la suite
Notez cet article:
1075 lectures
0 commentaires

Jésus et la Samaritaine: deux soifs

Jésus et la Samaritaine
Nous connassons l’entretien de Jésus avec la Samaritaine. L'Église nous propose ce récit au 3e dimanche de Carême A. Saint Jean est le seul à relater cette rencontre personnelle de deux regards, de deux désirs, de deux soifs. Le récit se développe en trois étapes : le puits, le mari de la Samaritaine et les croyances des Samaritains. Je m’attarderai au puits et à la soif de Jésus. Donne-moi à boire En plein midi, Jésus, fatigué et assoiffé, brave les interdits de l’époque en s’adressant à une Samaritaine qui est venue puiser de l’eau au puits de Jacob. « Donne-moi à boire » (Jean 4, 7). Il a peut-être formulé ce désir profond du cœur à son Père dans ses oraisons de nuit. Il reprendra ce cri sur la croix : « J’ai soif » (Jean 19, 28). Jésus demande à boire, mais seule la foi de la Samaritaine pourra étancher sa soif. Relisez...
Lire la suite
Notez cet article:
2285 lectures
0 commentaires

Mon carême avec sainte Teresa de Calcutta

Mère Teresa Carême
Le 4 septembre 2016, pendant le Jubilé de la miséricorde, le pape François canonisait Mère Teresa (1910-1997). Elle avait choisi son nom en référence à Thérèse de Lisieux qui deviendra importante dans sa vie. Elle vivra comme elle une nuit de la foi avec le sentiment de la perte de Dieu et l’aridité dans la vie spirituelle. Solidaire de son siècle, elle communiera au cri de Jésus en croix: «J’ai soif» (Jn 19, 28). En ce carême 2017, je vous propose le hors-série du mensuel de prière Parole et Prière (Éditions Artège): "Mon carême avec sainte Teresa de Calcutta". Ce guide vous accompagnera tout au long du carême. Vous retrouverez chaque jour: un épisode de la vie de la sainte, un texte de Mère Teresa, un commentaire pour la vie chrétienne, une citation tirée de l'Écriture, une actualisation dans votre vie, une résolution, des articles et témoignages de l'organisme Le...
Lire la suite
Notez cet article:
1738 lectures
0 commentaires

Sacrement de la réconciliation et Année de la miséricorde

pardon prodigue g
Qu’on l’appelle sacrement du pardon, de pénitence, ou plus simplement confession, le sacrement de la réconciliation est par excellence le sacrement de la miséricorde du Père qui resplendit sur le visage du Christ. J'en ai déjà parlé dans ce blogue l'an dernier: Pour se préparer au sacrement de la réconciliation . L'initiative des "24 heures pour le Seigneur", qui s'inscrit dans la perspective du 4e dimanche de Carême, est une belle occasion de vivre ce sacrement de la miséricorde. Miséricorde : le cœur du mystère de la foi chrétienne. L’appel est lancé à tous pour entrer dans ce mystère de foi avec confiance et joie : " Au nom du Christ, nous vous le demandons, laissez-vous réconcilier avec Dieu " (2 Corintiens 5, 20).  Un sacrement mal compris Aujourd’hui, le sacrement de la réconciliation est délaissé et dénigré par plusieurs. Certes, des confesseurs n’ont pas toujours été tendres envers les pénitents, mais la...
Lire la suite
Notez cet article:
3491 lectures
0 commentaires

3e dimanche de Carême C: Dieu est patient

Jésus et pharisiens
Dans l’évangile de ce 3 e dimanche de Carême, on rapporte à Jésus l’affaire des Galiléens que Pilate avait fait massacrer et des dix-huit personnes tuées par la chute de la tour de Siloé. Jésus rappelle que les catastrophes et les massacres n’arrivent pas parce que des gens sont moins bons que les autres. Ce ne sont pas des punitions de Dieu. « Pensez-vous qu’elles étaient plus coupables que tous les autres habitants de Jérusalem? » (Lc 13, 4) Puis, il durcit le ton : « si vous ne vous convertissez pas, vous périrez tous de la même manière » (Lc 13, 5). Jésus fait-il du chantage? Non. Lui qui est toujours tourné vers son Père miséricordieux veut notre bonheur. Il se désole de voir ses contemporains s’éloigner de Dieu pour leur malheur. Dans la Bible, le malheur suprême est de s’écarter de Dieu, source de vie et de bonheur. Alors les paroles de Jésus...
Lire la suite
Notez cet article:
1317 lectures
0 commentaires

La grâce du jeûne chrétien

Jésus jeûne
Le Carême est un temps par excellence de conversion et de rencontre avec Dieu. Il s’ouvre sur le récit du jeûne de Jésus dans le désert. Ce jeûne de longue durée découle d’un appel de l’Esprit : «Jésus, rempli d’Esprit Saint, quitta les bords du Jourdain ; dans l’Esprit, il fut conduit à travers le désert où, pendant quarante jours, il fut tenté par le diable. Il ne mangea rien durant ces jours-là, et, quand ce temps fut écoulé, il eut faim» (Luc 4, 1-2). L’action de l’Esprit Le jeûne de Jésus est réel et rigoureux. Le Tentateur le défie, lui fait miroiter un messianisme temporel. Par le jeûne, l’humilité et l’obéissance au Père, Jésus résiste aux convoitises de la toute-puissance et aux abus de pouvoir. Il répond trois fois à l’Adversaire par la puissance de la Parole de Dieu et non en recourant à la pensée magique, car «l’homme...
Lire la suite
Notez cet article:
2202 lectures
0 commentaires

Pour se préparer au sacrement de la réconciliation

pardon prodigue g
Le carême est un temps fort pour vivre le sacrement de la réconciliation, appelé aussi sacrement du pardon, de pénitence, de la miséricorde, ou plus simplement « confession ». Bien sûr, on peut le recevoir plusieurs fois durant l’année, car l’appel est lancé en tout temps : « Au nom du Christ, nous vous le demandons, laissez-vous réconcilier avec Dieu. » (2 Co 5, 20)  Ce sacrement de guérison intérieure et de croissance spirituelle est mal compris, pas assez fréquenté. Pourtant, il offre un nouveau départ au baptisé et rend l’Église plus belle. La démarche du pénitent n’est pas seulement personnelle mais ecclésiale. Quand il se confesse, c’est toute l’Église qui en bénéficie, car si elle souffre qu’un membre tombe, elle est dans la joie quand celui-ci se relève. « Il y a de la joie devant les anges de Dieu pour un seul pécheur qui se convertit. » (Lc...
Lire la suite
Notez cet article:
2829 lectures
0 commentaires

Vouloir voir Jésus

Voir Jésus
Dans l'Évangile de ce 5e dimanche de Carême, Jean met en scène des Grecs en pèlerinage à Jérusalem pour la Pâque. Ils demandent à l'apôtre Philippe : «Nous voudrions voir Jésus» (Jn 12, 21). Tout commence dans la vie chrétienne par cette volonté de voir Jésus, de le rencontrer et de l’aimer. Je veux voir Dieu Ce « nous voudrions voir Jésus » me rappelle Thérèse d’Avila , dont nous fêtons cette année le 500e anniversaire de naissance. À l’âge de sept ans, elle s’enfuit de la maison paternelle pour combattre au pays des Maures afin de mourir et voir Dieu au ciel. Le Père Marie-Eugène de l’Enfant-Jésus coiffera sa Somme de théologie mystique de ce désir thérésien : « Je veux voir Dieu ». Voir et croire commencent toujours par le désir.  Voulons-nous voir Dieu à l’approche de la Semaine Sainte? Il nous donne rendez-vous dans sa Passion, le croyons-nous vraiment? Le Dieu Père, Fils et...
Lire la suite
Notez cet article:
2886 lectures
0 commentaires

La beauté du Transfiguré

careme2 480
Chaque carême, l'Église propose de faire avec Jésus un pèlerinage intérieur de quarante jours. Nous retournons aux sources de l’histoire du salut. Nous rencontrons différents personnages, visitons des lieux de la Palestine, renouons avec la prière. Dimanche dernier, nous étions au désert avec Jésus; au deuxième dimanche de Carême nous nous retrouvons sur la montagne, où le Christ laisse entrevoir sa victoire pascale devant Pierre, Jacques et Jean. Le Père lève le voile sur son projet de salut en transfigurant son Fils. Ce projet d’amour nous est raconté dans l’Évangile qui est en lui-même une force de transfiguration pour nous et le monde. En méditant l’Évangile, nous sommes transformés. En suivant Jésus, nous sommes transfigurés. « Qui regarde vers lui resplendira », dit-on dans un psaume.   Revenir sans cesse à l'Évangile L’Évangile était le précieux guide de Thérèse de Lisieux . Elle le portait sur son cœur, s’en servait dans ses oraisons...
Lire la suite
Notez cet article:
2269 lectures
0 commentaires

École de prière (28) Prier à l'heure de l'épreuve

Priere bougie
Comment prier quand l'épreuve m'écrase? Dieu entend-il? Pourquoi ne m'exauce-t-il pas? Je souffre tellement, je n'ai plus d'énergie. Pourquoi tout ce mal? Prier me semble impossible... Qui n'a pas déjà dit ou entendu ces questions? Perdre la prière N’est-il pas prière, ce corps qui crie ainsi sa détresse? La personne qui souffre est seule avec sa prière, sa douleur, son cri, son désert, son carême. Elle avance, dépouillée, n’ayant comme armes et bagages que la foi et l’amour. Elle cherche à savoir, mais il n’y a rien à comprendre. Elle voudrait pleurer, mais il n’y a plus d’eau. Elle se sent seule, un peu comme Jésus au désert et au jardin des oliviers, sans mots, sans larmes. Elle pense qu’elle ne prie pas, mais en disant cela elle prie déjà. Celui qui perd sa vie la gagne, nous dit Jésus (cf. Jean 12, 25). Ainsi en est-il de la prière...
Lire la suite
Notez cet article:
4804 lectures
0 commentaires

Mon carême avec Thérèse de Lisieux

Mon careme avec la petite Therese
Les carêmes se suivent et ne se ressemblent pas. 18 février, mercredi des Cendres. C’est tôt cette année, avec ce froid polaire qui persiste depuis plusieurs semaines, du moins au Québec. Le monde aussi a froid; je pense à cette vague d’attentats terroristes qui déferle sur plusieurs pays. Une image parmi tant d’autres : l’assassinat en Libye de 21 coptes égyptiens, décapités parce que chrétiens, par des djihadistes de l’autoproclamé État islamique. Ce sang est un témoignage qui hurle, disait le pape François le 16 février, il renvoie au Christ. Le mercredi des Cendres marque l’entrée en carême par la prière, le jeûne et le partage. Ce rite tout simple exprime la finitude humaine et l’appel à la conversion au Christ. Cette ancienne pratique pénitentielle décrite dans l’Ancien Testament parle de cœur contrit, de nouveau départ sur la route. Dans l’Évangile, Jésus insiste pour que ces pratiques soient faites dans le...
Lire la suite
Notez cet article:
4258 lectures
0 commentaires

Soif de Jésus, soif de la Samaritaine

Samaritaine 2
Samaritaine 1
Samaritaine 3
Soif Thérèse
Au 3e dimanche de Carême A, l'Église propose un récit qui ne laisse personne indifférent, celui de la rencontre de Jésus avec la Samaritaine au puits de Jacob (Jn 4, 5-42). Jean est le seul à rapporter cette histoire aux multiples interprétations. J'y vois surtout un enseignement très construit sur la soif de Jésus, "Donne-moi à boire" (Jn 4, 7) et celle de la Samaritaine. La scène se développe en trois étapes : le puits, le mari de la Samaritaine et les croyances des Samaritains. Ce récit est l’histoire d’une rencontre de deux désirs et de deux regards : celui de Jésus et celui de la Samaritaine. Il y a ici un contact qui va toucher le cœur des deux personnages, symbole de ce puits intérieur où nous sommes appelés à y boire l’eau vive. Jésus va révéler à cette femme, malgré les interdits, la vérité profonde qui l’habite. Son regard sur elle-même...
Lire la suite
Notez cet article:
5522 lectures
0 commentaires

Livres: Le Jour du Seigneur, hiver 2014

Bbile
Vieillir en bonté
-  La Bible. Traduction officielle liturgique . Fleurus-Mame. Conférence des évêques catholiques du Canada. Le carême est un temps par excellence pour lire la Bible, méditer la Parole de Dieu. Voici la traduction officielle liturgique qui est le fruit de 17 années de travail par un groupe de 70 experts. Louis-André Naud, directeur de l’Office national de liturgie, a déjà parlé de cette Bible dans un reportage au Jour du Seigneur. Cette traduction complète de la Bible sera celle qu’on va utiliser dans nos liturgies, à mesure que les lectionnaires seront révisés. -  Les Évangiles. Marc. Matthieu. Luc. Jean.  Traduction par soeur Jeanne d’Arc, Desclée de Brouwer. Cette très belle traduction des quatre évangiles par soeur Jeanne d’Arc est déjà parue il y a près de vingt-cinq ans. C’est réédité en quatre volumes chez DDB. Ça demeure un coup de coeur pour moi. Le texte français colle au texte grec. On...
Lire la suite
Notez cet article:
2144 lectures
0 commentaires

Carême: Venez au jour!

Carême
Patrice de La Tour du Pin
Venez au jour!  Le Christ prépare son retour!  Le Christ prévient l'ère nuptiale!  Passent les temps! Passe la chair!  L'Esprit de Dieu souffle au désert,  Annonçant l'aurore pascale! Cette première strophe de l'hymne de Carême du poète  Patrice de La Tour du Pin  (1911-1975) peut nous aider à entrer dans ce temps de conversion et de pénitence qui commence avec le mercredi des Cendres . L'année liturgique nous permet d'être en contact permanent avec le Christ présent dans son Église et dans notre temps. Le temps rend ainsi présent le Christ qui vit son mystère pascal à travers nous, à telle fête liturgique, sous un mode symbolique, sacramentel. C'est dans ce temps linéaire de notre histoire que Le Christ prépare son retour , et que le Carême nous retourne le coeur pour Pâques: Retournez-vous! Apprenez Dieu ! Le jour du Carême Venez au jour ! Ce jour de l'hymne est d'abord...
Lire la suite
Notez cet article:
3576 lectures
0 commentaires

Mercredi des Cendres



Mercredi des Cendres. Ce matin, j'entre en carême par la prière, le jeûne et le partage. Comme tous les matins, je prends du temps pour Dieu. Pure grâce d'être fidèle à ce don d'oraison. Après une trentaine de minutes de coeur à coeur silencieux, je médite l'Évangile du jour, et je retiens cette parole qui épouse mon silence: "Mais toi, quand tu pries, retire-toi au fond de ta maison, ferme la porte, et prie ton Père qui est présent dans le secret" (Matthieu 6, 6). Ce soir, je recevrai les Cendres, ce rite tout simple qui exprime la finitude humaine et l'appel à la conversion au Christ. Cette ancienne pratique pénitentielle que l'on retrouve dans l'Ancien Testament me parle de coeur contrit, de repartir sur la route en m'abandonnant à la miséricorde du Christ. Je vois déjà briller les lueurs de Pâques et l'espérance d'un nouveau printemps pour l'Église. Difficile de ne...
Lire la suite
Notez cet article:
3547 lectures
0 commentaires

Me suivre sur Twitter…

Sélection au hasard

Jacques Gauthier
15 septembre 2015
Le blogue de Jacques Gauthier
L’un des beaux fruits du monachisme est la visionn...
1819 lectures
Jacques Gauthier
17 février 2014
Le blogue de Jacques Gauthier
Qui n’a pas déjà vu cette image bucolique de la pe...
4477 lectures
Jacques Gauthier
19 juillet 2016
Le blogue de Jacques Gauthier
Saint Bernard de Clairvaux (1090-1153) revient tou...
1641 lectures
Jacques Gauthier
6 avril 2014
Le blogue de Jacques Gauthier
Rencontre avec Bernard Perroy pour la revue frança...
2070 lectures
Jacques Gauthier
18 mars 2013
Le blogue de Jacques Gauthier
Voici les chroniques Lectures de l'émission Le Jou...
2169 lectures