Le blogue de Jacques Gauthier

Cliquez sur les onglets de la barre pour voir les mots-clés et le calendrier des articles

Croire ou ne pas croire en Dieu

Saint Thomas
Du plus loin que je me souvienne, j’ai toujours eu conscience de la réalité de Dieu. Je ne peux pas faire fi de cette expérience qui est le fondement de ma vie : il y a quelqu’un plutôt que rien. Le fait de croire en lui me rend heureux. Si Dieu ne sert à rien, par contre, ça change tout. Certes, il est possible de vivre une vie pleine et heureuse sans Dieu. Chaque personne a ses raisons de croire en lui ou pas, et nul besoin de tourner le croyant ou l’incroyant en dérision pour justifier sa position. Un acte de foi et d’amour Pascal parle de la foi comme d’un pari. Nous ne pouvons pas posséder Dieu comme si nous l’avions dans notre poche, encore moins l’enfermer dans une boîte. Il nous échappe sans cesse au foyer de notre conscience, mais son élan de vie crée du sens....
Lire la suite
  2791 lectures
  0 commentaires

Le toucher de la foi



L'Année de la foi, annoncée par Benoît XVI le 11 octobre 2012, nous donne l'occasion de réfléchir sur la foi comme un don de Dieu qui appelle une réponse libre de notre part. L'acte de croire est une expérience qui englobe toute la vie. La foi chrétienne n’est pas d’abord une doctrine ou une morale, c’est un toucher et une rencontre. Un contact avec Dieu Le toucher de la mère auprès de son nouveau-né permet un contact par où l'amour s'exprime. Jean-Paul II, qui a fait sa thèse de doctorat sur la foi chez Jean de la Croix, parlait de la foi comme « un contact avec le mystère de Dieu ». On touche Dieu par la foi, à l’exemple de cette femme qui avait des pertes de sang depuis douze ans : « Si je parviens à toucher seulement son vêtement, je serai sauvée » (Marc 5, 28). Jésus lui dira que sa foi...
Lire la suite
  2290 lectures
  0 commentaires

L'acte de foi: confiance, liberté et relation



La foi, en général, est bienfaisante pour tous. Nous en avons besoin dans nos sociétés pour que la confiance et la loyauté règnent dans les échanges. Les racines latines du mot foi, fides , et du verbe croire, credere , expriment l’idée de confiance. On met sa confiance en quelqu’un, en quelque chose ; on se confie, on se fie à un autre que soi. Et cela commence très tôt. Le petit enfant s’éveille normalement à la vie d’après la confiance qu’il développe envers sa mère, son père, les personnes qui l’entourent. Comment s’épanouir si on ne croit pas en soi et en les autres, si on ne fait pas confiance ? Comment grandir individuellement et collectivement si nous accordons seulement la primauté au pouvoir et au savoir, alors que le « croire » est aussi une dimension importante de notre être ? La foi, disait la philosophe Simone Weil , « c’est l’intelligence éclairée...
Lire la suite
  2470 lectures
  0 commentaires

Me suivre sur Twitter…

Sélection au hasard

Jacques Gauthier
5 août 2013
Le blogue de Jacques Gauthier
Mon oncle Claude Héroux est père franciscain. Âgé ...
3200 lectures
Jacques Gauthier
8 mars 2018
Le blogue de Jacques Gauthier
Lorsque j’étais enfant, le nom de Jean de Dieu évo...
972 lectures
Jacques Gauthier
9 octobre 2016
Le blogue de Jacques Gauthier
 Comme le lépreux qui rend grâce,je veux te g...
1556 lectures
Jacques Gauthier
12 juin 2014
Le blogue de Jacques Gauthier
Qui ne connaît pas saint Antoine de Padoue? Sa sta...
5176 lectures
Jacques Gauthier
12 mai 2015
Le blogue de Jacques Gauthier
"L'abandon, ce fruit délicieux de l'amour", disait...
2752 lectures