Le blogue de Jacques Gauthier

Cliquez sur les onglets de la barre pour voir les mots-clés et le calendrier des articles

La foi, la confiance et l'amour

Confiance 3
La foi, en général, est bienfaisante pour tous. Nous en avons besoin dans nos sociétés pour que la confiance et la loyauté règnent dans les échanges. Les racines latines du mot foi, fides , et du verbe croire, credere , expriment l’idée de confiance. On met sa confiance en quelqu’un, en quelque chose ; on se confie, on se fie à un autre que soi. Et cela commence très tôt. Le petit enfant s’éveille normalement à la vie d’après la confiance qu’il développe envers sa mère, son père, les personnes qui l’entourent. Comment s’épanouir et devenir pleinement humain si on ne croit pas en soi et en les autres, si on ne fait pas confiance ? Comment croire si la relation de confiance est réduite à néant ? Comment grandir individuellement et collectivement si nous accordons seulement la primauté au pouvoir et au savoir, alors que le « croire » est aussi une dimension importante...
Lire la suite
Notez cet article:
2410 lectures
0 commentaires

Croire ou ne pas croire en Dieu

Saint Thomas
Du plus loin que je me souvienne, j’ai toujours eu conscience de la réalité de Dieu. Je ne peux pas faire fi de cette expérience qui est le fondement de ma vie : il y a quelqu’un plutôt que rien. Le fait de croire en lui me rend heureux. Si Dieu ne sert à rien, par contre, ça change tout. Certes, il est possible de vivre une vie pleine et heureuse sans Dieu. Chaque personne a ses raisons de croire en lui ou pas, et nul besoin de tourner le croyant ou l’incroyant en dérision pour justifier sa position. Un acte de foi et d’amour Pascal parle de la foi comme d’un pari. Nous ne pouvons pas posséder Dieu comme si nous l’avions dans notre poche, encore moins l’enfermer dans une boîte. Il nous échappe sans cesse au foyer de notre conscience, mais son élan de vie crée du sens....
Lire la suite
Notez cet article:
2573 lectures
0 commentaires

L'expérience de la foi

Désert
Création Michel-Ange
Bon larron
La foi est une expérience qui indique une direction par un autre chemin que la science; elle précède le savoir et elle est non vérifiable en laboratoire. L’expérience de la foi relie l’humain et le spirituel, s’ancre aux grandes questions existentielles, sans verser dans l’individualisme et le relativisme : Qui suis-je ? Quel est le sens et le but de la vie ? Quels sont l’origine et le but de la souffrance ? Quelle est la voie pour parvenir au vrai bonheur ? Qu’est-ce que la mort? Qui est Dieu? L’expérience de la foi s’enracine dans ce questionnement qui sourd de notre terreau humain, d’où l’universalité de la religion. La religion chrétienne, comme toute religion, n’est pas une panacée à tous les problèmes, mais elle inspire une interprétation du monde, une manière d’envisager la souffrance, un engagement dans la société, une confiance en un Dieu Père, une paix dans le Christ,...
Lire la suite
Notez cet article:
2683 lectures
0 commentaires

JMJ de Rio, microcosme de l'Église




Chaque JMJ est un grand happening de la foi qu’on a souvent qualifié de « Woodstock catholique », la drogue en moins, ou de «  catho pride  ». C’est un pèlerinage avec ses rites et ses symboles. Des centaines de milliers de jeunes des cinq continents se rassemblent pendant une semaine pour célébrer et approfondir leur foi par des catéchèses, témoignages, messes, veillées. Jean-Paul II et Benoît XVI sont allés à la rencontre de ces jeunes afin de les encourager dans leur foi au Christ et leur donner la fierté d’être catholiques. En renonçant humblement au ministère de Pierre quelques mois avant les JMJ de Rio, Benoît XVI a passé le bâton de pèlerin à un autre. Et François le jésuite est arrivé avec sa musique franciscaine, plus proche du jazz que du classique, tant il aime improviser. Premier pape latino-américain, homme de tradition et d’engagement social, il a vite conquis les...
Lire la suite
Notez cet article:
2951 lectures
0 commentaires

Dernière audience de Benoît XVI



Le 19 avril 2005, je me souviens, j'étais devant la télé avec mon épouse. La fumée blanche indiquait que nous avions un nouveau pape. Moment historique pour nous et pour l'Église. Contrairement à plusieurs, je pressentais depuis le début que ce serait le cardinal Ratzinger, grand connaisseur de Vatican II et fidèle serviteur de l'Église. J'ai crié de joie quand j'ai entendu son nom. Il devenait Benoît XVI, évêque de Rome, successeur de Pierre et de Jean-Paul II. Loin des idées reçues et des préjugés, le monde allait connaître un pape affable et doux, d'une très grande foi, au style effacé et humble, à l'intelligence remarquable. Si je retiens une parole de l'Évangile qui lui va à merveille, c'est bien quand Jésus dit qu'il est doux et humble de coeur. Il termine son pontificat comme il l'a commencé, dans cette douce liberté que donne la force de l'humilité. Il faut méditer...
Lire la suite
Notez cet article:
2760 lectures
0 commentaires

Me suivre sur Twitter…

Sélection au hasard

Jacques Gauthier
19 octobre 2014
Le blogue de Jacques Gauthier
La Parole nous met sans cesse en route pour que no...
1955 lectures
Jacques Gauthier
12 mars 2015
Le blogue de Jacques Gauthier
Au blogue précédent, intitulé Les noces de l’...
2290 lectures
Jacques Gauthier
15 novembre 2016
Le blogue de Jacques Gauthier
L’Année sainte de la miséricorde se termine à Rome...
1179 lectures
Jacques Gauthier
27 décembre 2013
Le blogue de Jacques Gauthier
La vie est un mystère qui nous échappe, mais l'amo...
3737 lectures
Jacques Gauthier
13 décembre 2017
Le blogue de Jacques Gauthier
Le 14 décembre, l'Église honore la mémoire de ...
658 lectures