Le blogue de Jacques Gauthier

Cliquez sur les onglets de la barre pour voir les mots-clés et le calendrier des articles

Mère Teresa: une sainte des ténèbres

Mère Teresa
Mère Teresa de Calcutta sera canonisée à Rome le 4 septembre durant l’Année sainte de la miséricorde. À la suite de Jésus, elle aura été un visage crédible de la miséricorde du Père pour notre temps. Elle se présentait ainsi, non sans humour : «De sang, je suis albanaise, de citoyenneté, indienne ; de religion, catholique ; par ma mission, j’appartiens à tout le monde ; mais mon cœur n’appartient qu’à Jésus». Voici un résumé de sa vie et de son message à partir de mon livre J’ai soif. De la petite Thérèse à Mère Teresa (Parole et Silence), réédité en poche à l’occasion de sa canonisation. N’être qu’à Jésus La spiritualité de la sainte de Calcutta pourrait se résumer en trois mots : Tout pour Jésus. «Only for all Jesus», répétait-elle souvent, comme une devise inscrite en son cœur. En avril 1942, elle avait prononcé un vœu privé : donner à Jésus tout ce qu’il...
Lire la suite
  4973 lectures
  0 commentaires

1er septembre: Prière pour la sauvegarde de la Création

pollution 347818 640
Dieu, créateur de l’univers visible et invisible, notre soeur la terre magnifie ton nom, mais elle est meurtrie par la pollution, l'exploitation. Guéris-nous par la puissance de ta miséricorde.   Nous te rendons grâce de nous avoir créés à ton image, même si notre liberté est blessée par l'orgueil. Donne-nous un cœur humble, un esprit nouveau, pour que nous respections cette planète que tu aimes et que nous protégions la vie que tu veux faire grandir.   Vois! Notre maison commune est dévastée. Le climat se réchauffe, la couche d’ozone s’amincit, l’air se corrompt, la forêt se dénude,   l’eau se vend, la mer se vide. Où est la mesure, Seigneur?     Le cri des victimes innocentes déchire l’espace. Nous abandonnons les réfugiés et les migrants. On viole, pille, enrôle des enfants pour la guerre. L’amour de l’argent prend toute la place. La corruption semble se répandre partout. Soutiens-nous...
Lire la suite
  2257 lectures
  0 commentaires

4 août: saint curé d'Ars (1786-1859)

z1150
Au calendrier liturgique, il est saint Jean-Marie Vianney. Pour les foules, il est d’abord le saint curé d’Ars. Cet homme de prière a su vaincre les obstacles qui se dressaient devant lui. Qu’il soit en chaire ou au confessionnal, sa connaissance progressive de la miséricorde infinie de Dieu le brûlera d’amour. Sa bonté joyeuse, sa foi agissante, son accueil inconditionnel de l’autre transformeront la petite paroisse d’Ars en un important centre de pèlerinage pour tous et en un foyer spirituel pour les prêtres.   (Merci au frère Dominique Savio Marie de l'abbaye bénédictine Saint-Joseph de Clairval  (France) pour l'autorisation de reproduire ce tryptique du curé d'Ars)  Un amour qui persévère Jean-Marie Vianney est né le 8 mai 1786 à Dardilly, près de Lyon. Quatrième d’une famille de six enfants, ses parents sont de modestes paysans qui ont à cœur la prière en famille et l’accueil des plus pauvres. L’enfant a trois...
Lire la suite
  3358 lectures
  0 commentaires

L'encyclique Laudato si' du pape François

pape francois laudato si 9782889185108
Le pape François vient de publier son encyclique très attendue sur l’écologie. Le titre Laudato si' , Loué sois-tu, reprend les premiers mots du Cantique des créatures de saint François d’Assise, patron des écologistes, auquel il fait l’éloge aux numéros 10 et 11. C’est la première fois qu'une encyclique porte sur les questions environnementales, sur la sauvegarde de la terre que le pape appelle « la maison commune », dans laquelle Dieu a donné à chaque être sa place. Voici un premier survol de cette lettre encyclique qui, je l'espère, laissera des traces profondes dans les consciences.  Une invitation au dialogue Laudato si' se divise en six chapitres qui contiennent 246 numéros. Au premier chapitre, le pape passe en revue « ce qui se passe dans notre maison ». À la lumière de la foi chrétienne, il aborde au chapitre suivant « l’Évangile de la création ». Ce qui le conduit à parler de « la racine...
Lire la suite
  3064 lectures
  0 commentaires

16 avril: Benoît-Joseph Labre, le saint marcheur

Benoît Joseph Labre
Marcher plus loin, toujours plus loin. Ne pas s’arrêter au coin des rieurs. Ne pas cacher son visage aux passants qui ricanent. Fouler les sentiers solitaires. Parcourir l’Europe à pied. Suivre la trace de son cœur qui n’a pas de cité permanente. Aller toujours plus haut, vers la Jérusalem céleste. Tel est ce pèlerin de Dieu, Benoît Labre, clochard en haillons, qui suit le soleil et les rivières, qui prie Jésus au rythme de ses pas, afin d’être saisi par lui au détour du pèlerinage terrestre. L’ailleurs de Dieu Benoît-Joseph Labre est né à Amettes, dans le diocèse d’Arras, le 26 mars 1748. Aîné d’une famille paysanne de quinze enfants, il est attiré très jeune par la vie monastique, manifestant un grand attrait pour la solitude et la prière. Il fait des études chez son oncle paternel, curé d’Érin. Après la mort de celui-ci, il passe chez son oncle maternel,...
Lire la suite
  3419 lectures
  0 commentaires

Cardinal Jean-Claude Turcotte (1936-2015), témoin de l'Évangile

Cardinal Turcotte
"Le style est l'homme même". Cette formule célèbre de Buffon, extraite de son discours prononcé à l’Académie française le 25 août 1753, s’applique bien au cardinal Jean-Claude Turcotte. Non que celui-ci ait été un écrivain; il reconnaissait qu’il n’avait aucun talent pour écrire. Par contre, il aimait parler aux gens, aider les pauvres, rencontrer les médias, sans se défiler devant aucune question. C’était le style Turcotte : simple et direct, fidèle à l’Évangile, doté d’un sens de l’humour et « d’un gros bon sens pastoral », comme l’exprimait de Rome le cardinal Marc Ouellet dans un message vidéo . Le cardinal Turcotte était un bon vivant, un homme pratique, qui savait consulter et prendre des décisions. Sa franchise et sa simplicité plaisaient aux journalistes. Fidèle à l’enseignement de l’Église, il restait ouvert aux défis de ce temps, mais ne transigeait pas avec sa conscience, ses convictions. C’est ainsi qu’il remit son insigne de l’Ordre du...
Lire la suite
  2090 lectures
  0 commentaires

Le Christ, un roi d'amour

Christ-Roi Rio
Au dernier dimanche de l'année liturgique, l'Église célèbre le Christ, roi de l'univers. Peut-être que ces notions de roi et de royaume ne nous disent plus grand-chose aujourd'hui. Par contre, cette parole de l’évangile est brûlante d’actualité: « Le Roi dira à ceux qui sont à sa droite : ‘Venez les bénis de mon Père, recevez en héritage le Royaume préparé pour vous depuis la création du monde. Car j’avais faim, et vous m’avez donné à manger; j’avais soif, et vous m’avez donné à boire; j’étais un étranger, et vous m’avez accueilli; j’étais nu, et vous m’avez habillé; j’étais malade, et vous m’avez visité; j’étais en prison, et vous êtes venus jusqu’à moi’ » (Mt 25, 34-37). La primauté de l’amour Voilà donc le critère du jugement du roi : des actes concrets de charité et de pardon. En les faisant aux autres, c’est à Jésus lui-même qu’on le fait. « Chaque fois que...
Lire la suite
  2153 lectures
  0 commentaires

9 septembre: Bienheureux Frédéric Ozanam (1813-1853)

Frédéric Ozanam
Vincent de Paul
Frédéric Ozanam, jeune professeur à la Sorbonne, laïc engagé dans l'Église et la société, a été un homme donné à Dieu et aux autres. Il a voulu rendre à Dieu toute la reconnaissance qu’il éprouvait comme époux, père de famille, fondateur de la Société Saint-Vincent-de-Paul. Tout chez lui était source d’action de grâces, même la souffrance. Jean-Paul II béatifia cet apôtre de la charité le 22 août 1997 en la cathédrale Notre-Dame de Paris. Une famille dévouée aux pauvres  Bien qu’ils soient français, Jean-Antoine Ozanam, médecin, et son épouse, Marie, vivent à Milan au moment de la naissance de leur fils Frédéric, en 1813. Ils reviendront à Lyon en 1816. Leur dévouement pour les pauvres influencera plus tard le petit Frédéric. À six ans, il est atteint de la fièvre typhoïde. Il attribue sa guérison à saint François Régis, fort vénéré dans l’Ardèche. Sensible et irritable, l’enfant est inscrit au collège...
Lire la suite
  2724 lectures
  0 commentaires

5 septembre: Bienheureuse Mère Teresa

calcutta-mere-theresa-3c
Mre Teresa
Pour mère Teresa, aimer c'est agir. Celle que l'on appelait « la Mère » répondra à un appel de Jésus qui fera d’elle la messagère de l’amour de Dieu envers les plus pauvres d’entre les pauvres. Le Christ l’a choisie pour lui-même, mère Teresa le sait. Cet appel est la clé de voûte de sa vocation qui est d’appartenir à Jésus, dont elle veut étancher la soif d’amour. Jean-Paul II l'a béatifiée à Rome, seulement six ans après sa mort, le 19 octobre 2003, Journée mondiale des Missions. J'étais là avec mon épouse pour vivre ce grand moment d'Église. Quelle grâce!   Donner, c’est partager Agnès Gonxha Bojaxhiu est née le 26 août 1910 de parents albanais à Skopje en Macédonie. Elle est baptisée le lendemain. Son père Nikolle meurt subitement lorsqu’elle a neuf ans. Sa mère Drana s’occupera de ses trois enfants. Elle aide les pauvres et sensibilise Agnès au partage. Agnès...
Lire la suite
  3319 lectures
  0 commentaires

Pape François, un an plus tard

Pape François
Pape François et jeunes
Pape François lavement des pieds
" Et arriva le pape François ". C'était le titre de mon blogue du 13 mars 2013, jour de l'élection de celui qui allait surprendre le monde en prenant le nom de François, en référence au  Poverello  d'Assise. Il manifestait ainsi son désir d'une Église pauvre pour les pauvres, ouverte sur une culture de dialogue et de rencontre. Qu'en est-il un an plus tard? Le style c'est l'homme   Alors que les religions sont souvent dénigrées et l’Église catholique mal comprise, qui aurait pu prévoir que le nouveau pape deviendrait une vedette, bien malgré lui ? Il caracole en tête des réseaux sociaux et des moteurs de recherche, fait la une des magazines comme Time et Rolling Stone. Lui se voit plutôt comme un homme normal, un pécheur, « choisi parce que pardonné », selon sa devise. Il répète sans cesse que c’est le Christ qui est au centre, pas lui. De fait,...
Lire la suite
  3226 lectures
  0 commentaires

18 février: sainte Bernadette Soubirous

sainte bernadette
Lourdes
Bernadette religieuse
Qui n’a pas déjà vu cette image bucolique de la petite bergère aux sabots de bois? Indissociable de Lourdes et de la « Belle Dame » qui lui est apparue dix-huit fois en 1858, Bernadette Soubirous fait toujours courir les foules à la grotte de Massabielle. Mais sa vie ne commence pas et ne se termine pas avec les apparitions. Pour Bernadette, il y a un avant et un après Lourdes. Pauvreté et misère Bernadette ne s’est pas faite toute seule. Fille aînée d’un véritable mariage d’amour entre François Soubirous, meunier, et de Louise Castérot, elle naît le 7 janvier 1844 au Moulin de Boly en Bigorre, tout près de Lourdes qui compte alors environ 4000 habitants. Elle habite pendant dix ans ce «  Moulin du bonheur », selon son expression, dans l’amour et la simplicité du foyer familial, ces grandes valeurs qui guideront sa vie, La misère va bouleverser cette petite Église...
Lire la suite
  4780 lectures
  0 commentaires

4 octobre: Saint François d'Assise



François d’Assise fait l’unanimité autour de lui. Le cardinal Bergoglio l'a choisi comme patron pour son pontificat, devenant ainsi le pape des pauvres. Comme le Poverello d'Assise, le pape François a le sentiment d'être habité par le Christ et il fait bouger l'Église par sa simplicité évangélique. Il fait écho au désir si cher de l'humble franciscain : « Seigneur, fais de moi un instrument de ta paix. Là où est la haine, que je mette l’amour. » Chevalier du Christ La vie de François est un long poème où alternent joie et souffrance, désir de Dieu et amour de Jésus. Né à Assise vers 1182, d’un riche marchand drapier Pierre Bernardone et de Dame Pica, sa jeunesse est marquée par les plaisirs de la vie. Chevalier, il participe à la guerre entre Assise et Pérouse, où il est fait prisonnier pendant un an. Malade, il est libéré. Il recherche de plus en plus...
Lire la suite
  2630 lectures
  0 commentaires

Un Dieu si fragile


Le temps liturgique de Noël se termine au baptême de Jésus, soit le dimanche après l'Épiphanie. Chaque année, nous contemplons l'enfant de la crèche et nous sommes devant ce grand paradoxe: Dieu se laisse voir dans un visage humain. Cette manifestation de Dieu en notre chair demeure inconcevable pour ceux et celles qui ne partagent pas la foi chrétienne. Mais pour qui entre par la porte de la foi, le mystère se laisser contempler. Méditation. La communication que Dieu fait de lui-même en Jésus nous montre qu’il n’existe qu’en se donnant, qu’en rayonnant. Étrange pauvreté d’un Dieu libre qui se donne et qui fait de nous des créateurs. Étonnante humilité d’un Dieu fait homme qui a soif de notre amour et que nous contemplons en le cherchant au cœur de notre quotidien, à la suite des Mages qui avaient vu se lever son étoile. Il se révèle surtout aux autres...
Lire la suite
  3000 lectures
  0 commentaires

Me suivre sur Twitter…

Sélection au hasard

Jacques Gauthier
4 avril 2013
Le blogue de Jacques Gauthier
Depuis ce matin-là Depuis ce matin-là, au sol...
2290 lectures
Jacques Gauthier
8 septembre 2014
Le blogue de Jacques Gauthier
Frédéric Ozanam, jeune professeur à la Sorbonne, l...
2724 lectures
Jacques Gauthier
18 juillet 2014
Le blogue de Jacques Gauthier
Le philosophe Sören Kierkegaard avait écrit :...
2614 lectures
Jacques Gauthier
14 janvier 2015
Le blogue de Jacques Gauthier
Même si Dieu est incompréhensible de nature, les m...
3296 lectures
Jacques Gauthier
10 janvier 2016
Le blogue de Jacques Gauthier
La fête du Baptême du Seigneur marque la fin du cy...
1845 lectures