Le blogue de Jacques Gauthier

Cliquez sur les onglets de la barre pour voir les mots-clés et le calendrier des articles

Adoration d'une nuit d'été


Je suis sorti dans la nuit pour rentrer en moi-même. Il n’y avait presque rien sous le ciel d’encre, si ce n’est ma foi en toi, mon Dieu.   J’y ai lu tes beautés :              le silence des étoiles, la caresse de la brise légère, le clair-obscur de la lune, le chant de la source.   La joie est montée comme une vague, à la fine pointe de l’âme, je me suis noyé en elle, je me suis perdu en toi, j’ai retrouvé le chemin du retour.   La musique de ton nom m’a maintenu à flot, la douceur des larmes m’a tenu éveillé jusqu’à l’aube, au creux d’une oraison silencieuse.   Merci mon Dieu de naître en moi chaque matin.   Jacques Gauthier   Paru dans  Prions en Église , Montréal, 16 décembre 2012, p. 33.   Pour d'autres prières du même genre, voir...
Lire la suite
Notez cet article:
2303 lectures
0 commentaires

École de prière (9) Je n'ai pas le temps de prier


Regardons nos agendas. Tout va tellement vite aujourd’hui ! De plus, on ne sait plus attendre. Même l’ordinateur n’est jamais assez rapide. Le temps file et il n’y a plus moyen de l’arrêter. Les citadins s’agitent partout, avec ou sans téléphones mobiles, comme s’il y avait péril en la demeure. Time is money  ! On veut tout, tout de suite. Pourtant, nous savons bien que le coffre-fort ne suit pas le corbillard. Bref, l’Homo urgentus est en train de déclasser l’homo sapiens . L’attente est devenue du temps perdu, ralentir un danger, flâner un délit, rêver un luxe, prier une perte de temps. Comment parler de la prière dans ce contexte où les gens manquent de temps ? Tout un paradoxe. Les priants apparaissent comme des résistants contre un temps continue, uniforme, tyrannique. Ils vivent dans la confiance, brûlant lentement du temps pour Dieu, comme l’encens s’élève vers le ciel. Ils...
Lire la suite
Notez cet article:
2396 lectures
0 commentaires

L'adoration eucharistique: douze conseils





Le 2 juin 1972 marque le jour de ma conversion, de mon retour au Christ par Marie, alors que je m'en allais sur le "pouce" en Californie. Je célèbre cette rencontre chaque année. Cette année 2013, le 2 juin coïncide avec la fête du Saint Sacrement du Corps et du Sang du Christ. Le pape François a demandé qu'à cette occasion il y ait un temps d'adoration eucharistique partout dans le monde. Depluis plusieurs années, nous voyons de plus en plus le Saint Sacrement exposé sur les autels du monde, non seulement dans les communautés nouvelles et les lieux de pèlerinage, mais dans de simples chapelles d’adoration perpétuelle, issues des paroisses et des diocèses. L’adoration eucharistique devient souvent le fondement de l’unité paroissiale. Des centaines de personnes assurent, jour et nuit et à tour de rôle, cette « garde d’amour » du Saint Sacrement. Célébration de l’Eucharistie et adoration ne s’excluent pas, mais...
Lire la suite
Notez cet article:
4240 lectures
0 commentaires

Marie, ma joie


Je marche avec toi, ô Marie, ma joie, toujours là, en secret, pas à pas dans l’intime, au bras des heures.   Tu me visites en chemin comme jadis sur les collines chez ta cousine Élisabeth. Mon coeur bondit de gratitude avec son poids de vie.   J’égrène ton nom sur la route, ma prière en fleurs de mai, tu m’aides à méditer la Parole qui épouse mon silence à la table basse des enfants.   Tu me donnes du souffle, je me sens bien avec toi, tu me conduis au Fils bien-aimé qui nous comble de sa présence, ô Marie, ma joie.   Première version dans Jacques Gauthier, Prières de toutes les saisons , Bellarmin/Parole et Silence, 2007, p. 55.
Notez cet article:
2686 lectures
0 commentaires

Descends, Esprit Saint

Est-ce la brise de ton vent qui emporte nos corps en louange pour en faire le ciel de ta joie? Descends, Esprit Saint, dans nos assemblées.   Est-ce la douceur de ton feu qui baigne nos yeux de larmes pour les ouvrir aux merveilles de ton amour? Descends, Esprit Saint, dans nos chambres hautes.   Est-ce la légèreté de ton souffle qui féconde notre prière de pauvre pour l’offrir comme un amour? Descends, Esprit Saint, dans nos cœurs.   Est-ce la nouveauté de ta parole qui creuse notre âme assoiffée pour l’habiter de ton silence? Descends, Esprit Saint, dans nos déserts.   Est-ce l’attente de ta présence qui baptise notre désir profond pour l’inonder de ton eau vive? Descends, Esprit Saint, dans notre monde.   Jacques Gauthier, Prières de toutes les saisons , Montréal et Paris, Bellarmin / Parole et Silence, 2007, p. 54.
Notez cet article:
2283 lectures
0 commentaires

École de prière (8) Comme si ma prière était à la surface


Il m'arrive de publier dans mon blogue des extraits de lettres que je reçois, ainsi que mes réponses. Le soir de Noël 2012, j’avais partagé avec vous un courriel d’un homme de 91 ans qui me confiait : Je n’ai pas appris à prier . Voici des extraits d’un autre courriel, cette fois d’un homme de 67 ans qui trouve difficile de s’abandonner à Dieu dans la prière, comme si celle-ci « était juste à la surface ». J’ajoute ma réponse, en espérant que cela pourra vous éclairer, sachant bien que nous sommes des novices à l’école de la prière. Bonjour Monsieur Jacques Gauthier J’aime bien lire vos articles sur la prière. Cependant je n’arrive pas à mettre en pratique vos précieux conseils sur l’aridité de la prière. Souffrant du fameux mal du T.O.C et du T.A.G. suite à une longue dépression qui n’est toujours pas guérie, ma pensée va dans toutes les...
Lire la suite
Notez cet article:
2267 lectures
0 commentaires

École de prière (7) Prier partout



Depuis le début de cette école de prière sur mon blogue, j’insiste surtout sur la prière personnelle, que la tradition appelle « oraison », « prière du cœur » ou « prière contemplative ». Bien sûr, il y a aussi la prière communautaire comme l’eucharistie du dimanche et des jours de la semaine, la liturgie des Heures, le chapelet, mais tout cela risque de rester extérieur si nous ne vivons pas la prière de l’intérieur. Prière individuelle et prière communautaire se nourrissent mutuellement. Ne séparons pas ces deux paroles de Jésus : « Quand tu pries, retire-toi au fond de ta maison, ferme la porte, et prie ton Père qui est présent dans le secret ; ton Père voit ce que tu fais dans le secret : il te le revaudra. (Mt 6, 6); « Quand deux ou trois sont réunis en mon nom, je suis là, au milieu d’eux » (Mt 18, 20). Que pouvons-nous donner à Dieu dans la...
Lire la suite
Mots-clés :
Notez cet article:
2388 lectures
0 commentaires

Depuis ce matin-là


Depuis ce matin-là   Depuis ce matin-là, au soleil levant, le cœur s’habille de toi, le Vivant, il te cherche au fond de l’âme, attente amoureuse au tombeau vide, habité de la joie pascale.   Depuis ce matin-là, au point du jour, le cœur est en fête de toi, l’Ami, la pierre est roulée en secret, chaque instant est un dimanche, brûlé au cierge pascal.   Depuis ce matin-là, au jardin retrouvé, le cœur se retire en toi, Jésus, il brûle dans la plaie de ton côté, se blesse au printemps de ton visage, guidé de nuit par la nuée pascale.   Depuis ce matin-là, au chemin partagé, le cœur chante ton alléluia, Ressuscité, il met sa prière au vert pour la route, parole à l’auberge, pain du voyageur, invité aux noces pascales.     Jacques Gauthier,  Prières de toutes les saisons , Montréal et Paris, Bellarmin / Parole et...
Lire la suite
Notez cet article:
2145 lectures
0 commentaires

Et arriva le pape François



L'élection d'un pape, c'est comme la prière, une immense attente dans l'espérance. L'Esprit Saint en est le maître d'oeuvre et il souffle où il veut. Seul un regard de foi permet de voir l’Esprit agir dans l’Église, corps du Christ et peuple de Dieu en marche. Elle n’est pas une entreprise, mais un organisme vivant qui vit de la foi de ses membres, comme je le rappelais dans un autre blogue .   Et ce fut la joie pour les fidèles réunis Place Saint-Pierre, pour les diocésains de Rome, pour les catholiques du monde entier, surtout de l'Amérique latine. Joie de voir la fumée blanche, d'entendre la foule jubiler et les cloches sonner. Joie d'avoir un pape au 5e tour de scrutin seulement, ce qui dénote l'unité des cardinaux. Il est arrivé tout de blanc vêtu, simplement, l’homme venu du Sud, se présentant comme l’évêque de Rome. Il a prié, d’abord...
Lire la suite
Notez cet article:
2674 lectures
0 commentaires

Ma rencontre avec le cardinal Ouellet



Le cardinal Marc Ouellet ne laisse personne indifférent, c'est le moins qu'on puisse dire, mais il ne mérite pas les insultes que j’entends parfois au Québec. « Nul n’est prophète en son pays », avait déclaré Jésus dans la synagogue de Nazareth. Et nul n’est tout noir ou tout blanc non plus. Je n’ai pas l’intention ici de me porter à la défense du cardinal Ouellet, encore moins me prononcer sur ses chances d’être élu pape, alors que le conclave s’ouvrira le 12 mars. Je veux simplement vous partager ma première rencontre avec cet homme de convictions et de foi, très chaleureux en privé.  Un désir un peu fou Après la parution de mon livre J’ai soif. De la petite Thérèse à Mère Teresa , on m’avait suggéré de le remettre au pape Jean-Paul II pendant que je serais à Rome pour un pèlerinage sur les pas de Thérèse de Lisieux. De...
Lire la suite
Notez cet article:
2642 lectures
0 commentaires

Mercredi des Cendres



Mercredi des Cendres. Ce matin, j'entre en carême par la prière, le jeûne et le partage. Comme tous les matins, je prends du temps pour Dieu. Pure grâce d'être fidèle à ce don d'oraison. Après une trentaine de minutes de coeur à coeur silencieux, je médite l'Évangile du jour, et je retiens cette parole qui épouse mon silence: "Mais toi, quand tu pries, retire-toi au fond de ta maison, ferme la porte, et prie ton Père qui est présent dans le secret" (Matthieu 6, 6). Ce soir, je recevrai les Cendres, ce rite tout simple qui exprime la finitude humaine et l'appel à la conversion au Christ. Cette ancienne pratique pénitentielle que l'on retrouve dans l'Ancien Testament me parle de coeur contrit, de repartir sur la route en m'abandonnant à la miséricorde du Christ. Je vois déjà briller les lueurs de Pâques et l'espérance d'un nouveau printemps pour l'Église. Difficile de ne...
Lire la suite
Notez cet article:
3553 lectures
0 commentaires

Livres: Laissez-moi l'extase


Christiane Rancé,  Prenez-moi tout mais laissez-moi l'extase . Paris, Seuil, 2012, 282 pages. J’ai lu des dizaines de livres sur la prière et j'en ai écrit plusieurs, mais celui que je vous présente tranche sur la plupart des publications qui existent sur ce sujet. Le titre est emprunté à la poétesse américaine Emily Dickinson : Prenez-moi tout mais laissez-moi l’extase. L’auteure, Christiane Rancé , est grand reporter, essayiste et romancière. Elle a écrit des biographies sur Catherine de Sienne, Simone Weil, Tolstoï et Jésus. Elle nous livre ici une méditation poétique et profonde sur la prière, cette attitude existentielle qui n’appartient à aucune religion en particulier. « En nommant l’indicible, l’orant pénètre aussi le cœur du réel le plus réel, puisque Dieu est au cœur de toute chose (p. 92). Beaucoup plus que d’un discours sur la prière, l’auteure expose subtilement ses interrogations et ses découvertes. « J’aime la fluidité qui caractérise la...
Lire la suite
Notez cet article:
2914 lectures
0 commentaires

École de prière (2): Pourquoi prier?



Pourquoi prier? Y a-t-il une réponse définitive à cette question? Comme la source coule gratuitement sans se demander pourquoi, la prière va son chemin en nous à travers les siècles. Nous n’avons qu’à nous ouvrir à son débit généreux qui veut tout envahir. Mais à quoi bon prier ? Si vous jugez la prière selon des critères de rentabilité, elle peut sembler inutile. Ses effets ne se mesurent pas à l’aune de critères humains. Ce qui ne veut pas dire qu’elle n’est pas efficace. Elle est de l’ordre de la relation et de l’amitié, de la foi et de l’espérance. Dieu, l’amour, la poésie, la beauté sont également inutiles, mais si nécessaires pour vivre. La question « pourquoi prier » renvoie ainsi à cette autre question : « pourquoi vivre » ? Voici dix raisons de prier. Comme ce sont les miennes, j’aurais pu intituler ce deuxième carnet de l’École de prière : « Pourquoi je prie » ? Les cinq...
Lire la suite
Notez cet article:
3407 lectures
0 commentaires

École de prière (1): le désir


Qui n'a pas prié au moins une fois dans sa vie? La prière est constitutive de notre être depuis des millénaires, comme le désir, l'amour, la poésie. On y revient sans cesse sous diverses formes et formules, seul ou en groupe, avec des mots ou en silence. Il y a autant de chemins de la prière qu’il y a d’êtres humains. Plus qu’un rite à accomplir ou un exercice à faire, elle reste surtout une expérience de foi à vivre au quotidien. J'ai écrit huit livres sur la prière . Elle est au centre de ma vie, au coeur de mon coeur. Je prie comme je respire, sans  habit ou signe extérieur qui le manifeste, pensant à Dieu avec amour, lui parlant comme à un ami. Il était donc tout naturel que la prière se retrouve sur mon blogue. J'ai affiché mes couleurs dès le premier article  Commencement , qui se...
Lire la suite
Notez cet article:
6264 lectures
0 commentaires

Le nom de Jésus


Jésus signifie Sauveur. L'Église fait mémoire de ce prénom le 3 janvier. C’est au jour de sa circoncision, le huitième jour après sa naissance, que l’enfant de Bethléem reçut le nom de Jésus, selon la loi de Moïse. L’ange Gabriel l’avait révélé à Marie au jour de l’Annonciation : « Voci que tu vas concevoir et enfanter un fils ; tu lui donneras le nom de Jésus. Il sera grand, il sera appelé Fils du Très-Haut. » ( Luc 1, 31-32)  Une courte prière La répétition du nom de Jésus est une prière courte, toute simple, qui peut nous accompagner partout, si l’esprit n’est pas trop accaparé par autre chose. Nous pouvons dire son nom en silence ou à voix basse, en vélo ou en marchant, dans la nature ou dans la rue, à l’église ou dans la cuisine, que nous soyons malades ou en santé… Le nom de Jésus donne paix et réconfort....
Lire la suite
Mots-clés :
Notez cet article:
3406 lectures
0 commentaires

Je n'ai pas appris à prier

Le soir du 25 décembre, je reçois un courriel d'un homme âgé qui me demande ce que Jésus pouvait dire à son Père lorsqu'il se retirait à la montagne pour prier. Il termine en m'avouant qu'il n'a pas appris à prier. En ce lendemain de Noël, je vous partage spontanément ce courriel et ma réponse. Cher M. Gauthier, Vous avez présenté beaucoup de conférences sur la prière et écrit plusieurs volumes sur ce sujet. Nous pouvons donc vous considérer comme un spécialiste de la prière. Les évangélistes ont écrit à plusieurs reprises que Jésus se retirait souvent à la montagne pour prier à son Père. Auriez-vous l’obligeance de donner un aperçu de ce que Jésus pouvait, pendant sept ou huit heures, dire à son Père et peut-être, son Père lui répondre ? J’aimerais savoir.  En 91 ans, je n’ai pas encore appris à prier… Salutations. Cher Monsieur Votre courriel me...
Lire la suite
Notez cet article:
6244 lectures
0 commentaires

Noël, notre naissance


Il n'y a pas un Noël semblable, car nous changeons de saison en saison. Depuis Noël dernier, nous avons ri et pleuré, chanté et souffert, espéré et douté, nous ne sommes plus tout à fait les mêmes. Que sera Noël cette année? Une chose est certaine, la liturgie ne change pas; on peut donc se rattraper d'une année à l'autre. Elle nous permet de rencontrer Dieu dans un "aujourd'hui" qui ne finit pas. Notre naissance se vit dans le présent de cet aujourd'hui de la liturgie. C’est la foi qui donne tout son sens à Noël. L'histoire est pénétrée de la naissance de Dieu en notre chair. Il se passe toujours quelque chose à Noël qui découle de l’éternelle enfance de Dieu : le partage, l’affection, l’espérance, la joie, et la souffrance aussi. Que de Noëls pour apprendre à vivre et à aimer ! Que de passages pour assumer sa propre naissance...
Lire la suite
Notez cet article:
4305 lectures
0 commentaires

Faire de l'éternel

Newtown enterre ses morts dans le silence du mystère, à l'ombre des journalistes, des micros et des caméras. On a tiré des leçons du passé, les familles restent à l'écart du cirque médiatique. Nous percevons l'écho de leur souffrance dans quelques reportages. Le temps s'ouvre à ce qui est éternel: l'amour, Dieu, aujourd'hui. « Dieu a mille ans pour faire un jour; je n'ai qu'un seul jour pour faire de l'éternel, c'est aujourd'hui » (Christian de Chergé, prieur des moines de Tibhirine qui ont été assassinés en Algérie). Là où nous sommes, témoignons du mystère qui nous habite. Ce que l’on peut expérimenter de plus beau et de plus profond, disait Einstein, c'est le sens du mystère. Il ajoutait que ce principe « sous-tend la religion et toute entreprise artistique et scientifique sérieuse ».  L’expérience du mystère prend la couleur de la relation que chacun vit avec lui-même, le monde, les autres, Dieu,...
Lire la suite
Notez cet article:
5683 lectures
0 commentaires

Mon ami Jean de la Croix



En ce 14 décembre, fête liturgique de saint Jean de la Croix  (1542-1591), je me rappelle ma rencontre avec ce grand poète mystique. J'avais vingt et un ans lorsque j'ai lu ses écrits pour la première fois. Je vivais alors à l'Arche de Jean Vanier en France, en réponse à une redécouverte de Jésus et de son Église. Tout me déconcerta dans cette œuvre : les symboles poétiques, l’anthropologie médiévale, la théologie scolastique. Pourtant, cette lecture me marqua au plus profond de l’être, car une soif ardente de connaître Dieu m’animait. Je trouvais enfin quelqu’un de fiable qui répondait à ma quête spirituelle en me proposant des moyens concrets pour aller à Dieu dans la joie et l’espérance. Le poète espagnol présentait clairement et lucidement les grands éléments de la vie intérieure, ses nuits et ses aurores, ses exigences et ses illusions. Ses mots me brûlaient de l’intérieur, sans que je cherche...
Lire la suite
Notez cet article:
4159 lectures
0 commentaires

Méditation, silence et prière

Guide pratique de la vie chrétienne
 La méditation est à la mode aujourd’hui. On en parle de plus en plus dans les médias. Josée Blanchette signe un bel article sur ce sujet et la pleine conscience dans Le Devoir du 30 novembre 2012, La vie en 3D . Elle termine ainsi: "On découvre alors avec surprise que la liberté de penser, c’est bien. Mais que la liberté de ne pas penser, c’est encore mieux". On dirait du saint Jean de la Croix . Elle se garde bien de faire des liens avec la spiritualité, la religion, la prière, l'adoration, Dieu. En effet, pas besoin de croire en Dieu pour goûter le silence, la paix, la relaxation, l'attention amoureuse, mais ça peut aider. Il faut dire que Les mots « Dieu » et « religion » sont piégés de nos jours, surtout depuis le 11 septembre 2001.    Ce phénomène populaire de la méditation nous vient surtout de l’Orient. Il va à...
Lire la suite
Notez cet article:
9244 lectures
0 commentaires

Me suivre sur Twitter…

Sélection au hasard

Jacques Gauthier
19 avril 2016
Le blogue de Jacques Gauthier
Nous te rendons grâce, ô bon pasteur,de nous accom...
1529 lectures
Jacques Gauthier
14 octobre 2013
Le blogue de Jacques Gauthier
Patronne de la vie spirituelle et de l’Espagne, Th...
3845 lectures
Jacques Gauthier
7 mai 2017
Le blogue de Jacques Gauthier
Reste avec nous, Seigneur Jésus,quand nous marchon...
1284 lectures
Jacques Gauthier
16 décembre 2012
Le blogue de Jacques Gauthier
L'horreur. Du déjà vu. Un homme de 20 ans entre de...
6159 lectures
Jacques Gauthier
25 janvier 2013
Le blogue de Jacques Gauthier
L'Église fête le 25 janvier la conversion de saint...
2375 lectures