L'ensoleillé

Lensoleille
L'ensoleillé
, Montréal, éditions du passage, 90 pages, 2008.

Un homme se prépare à mourir, rongé par le cancer. L'auteur assiste à ce grand passage, celui de son beau-père. Il évoque avec grâce et poésie les derniers moments, les dernières lueurs. L'ensoleillé, un accompagnement d'une extrême compassion.

TABLE DES POÈMES

Clair-obscur

Couchant

Levant

Zénith

 

Un poème

 

Il est entré dans la vie

à la saison des grands vents

 

Nous lui avons fermé les yeux

pour que les nôtres s'ouvrent

sur sa naissance

 

Nos bras se penchent vers lui

il lève discrètement le voile

de son coin d'éternité

 

Il n'est pas disparu

il apparaît ailleurs

mystère d'une présence

de lui en nous

 

Il se lève victorieux

sur les cimetières de novembre

 

LA PRESSE EN PARLE

La plume de l'écrivain outaouais ne s'abreuve surtout pas à la fontaine du voyeurisme. Au contraire, elle est respectueuse et c'est sur la pointe des pieds qu'elle nous fait pénétrer dans la chambre du mourant. L'auteur a un immense talent pour trouver les images qui conviennent pour l'ultime passage. Et quand arrive Zénith, titre de la dernière partie du livre, c'est la gorge nouée qu'on voit finalement l'ultime rendez-vous entre la mort et sa victime: "Elle s'étend / lisse et nue / sur le corps défaillant / le prend par la main / après une nuit d'agonie / pour un dernier baiser qui le délivre.
André Magny, Le Droit, 7 février 2009, A 14.

Le prolifique poète et essayiste catholique Jacques Gauthier ajoute deux titres à une oeuvre déjà foisonnante. Dans L'Ensoleillé (Éd. du Passage, 2008), une émouvante suite poétique, il évoque la mort de son beau-père, atteint du cancer, vécue comme une renaissance à la fois mystérieuse et lumineuse. «Il ne fait plus d'ombre / en marchant / ses traces respirent / dans nos poudreries», peut-on y lire.
Le Devoir, 6 juin 2009

"Textes magnifiques tant par la maîtrise de la forme que par le contenu. Rien de lourd, bien au contraire. À la gravité, au réalisme, se mêlent tendresse, compassion et même humour, et toujours cette lumière à la fois forte et fragile qui est celle d'une espérance traversant les frontières de cette vie..." 
Bernard de Clairvaux, Feu et Lumière, France, novembre 2009, no 288. p. 49.

Pour commander ou en savoir plus:

Canada, cliquer ici

Europe, cliquer ici

En format numérique: http://www.ruedeslibraires.com/livres/ensoleille-118573.html