Le blogue de Jacques Gauthier

Cliquez sur les onglets de la barre pour voir les mots-clés et le calendrier des articles

Thomas, le doute et la foi


On oscille souvent entre la foi et le doute, l'adhésion et la remise en question, un peu comme les  premiers disciples de Jésus. Le romancier Georges Bernanos le rappelle avec cette phrase lapidaire : « La foi, c'est 24 heures de doute moins une minute d'espérance ». Le doute est un compagnon de route qui s’arrête parfois sur le bord du chemin et ne veut plus avancer. La foi lui vient alors en aide, fraternellement : « Elle est une compagne de vie qui permet de percevoir avec un regard toujours nouveau les merveilles que Dieu réalise pour nous » (Benoît XVI, La porte de la foi , no 15). C’est ce qu’a vécu l’apôtre Thomas. Il était absent le jour de Pâques quand Jésus ressuscité a surgi à l’endroit où se tenait les disciples apeurés. Il ne voulait pas croire que Jésus était vivant tant qu’il ne le verrait pas avec ses plaies....
Lire la suite
Mots-clés :
  3611 lectures
  0 commentaires

Depuis ce matin-là


Depuis ce matin-là   Depuis ce matin-là, au soleil levant, le cœur s’habille de toi, le Vivant, il te cherche au fond de l’âme, attente amoureuse au tombeau vide, habité de la joie pascale.   Depuis ce matin-là, au point du jour, le cœur est en fête de toi, l’Ami, la pierre est roulée en secret, chaque instant est un dimanche, brûlé au cierge pascal.   Depuis ce matin-là, au jardin retrouvé, le cœur se retire en toi, Jésus, il brûle dans la plaie de ton côté, se blesse au printemps de ton visage, guidé de nuit par la nuée pascale.   Depuis ce matin-là, au chemin partagé, le cœur chante ton alléluia, Ressuscité, il met sa prière au vert pour la route, parole à l’auberge, pain du voyageur, invité aux noces pascales.     Jacques Gauthier,  Prières de toutes les saisons , Montréal et Paris, Bellarmin / Parole et...
Lire la suite
  2398 lectures
  0 commentaires

La résurrection dans nos vies



Pâques, "ce jour de fête entre les fêtes" se prolonge durant toute l'octave pascale. Selon la conception antique du temps pascal, les 50 jours qui vont du dimanche de la Résurrection au dimanche de la Pentecôte sont considérés comme un seul jour de fête, comme un "grand Dimanche".  La foi chrétienne n’est pas d’abord une doctrine, mais une rencontre avec le Christ ressuscité. Tout part de la mort-résurrection du Christ et tout nous y ramène. C’est le cœur de notre foi. Saint Paul est catégorique sur ce point « Si le Christ n’est pas ressuscité, votre foi ne mène à rien. » (1 Co 15, 17) Quel est le sens de la résurrection dans nos vies chrétiennes d’aujourd’hui? Peut-elle inspirer nos contemporains en quête de sens, d’espérance et de joie? Oui, car c’est justement ce qu’apporte la résurrection : du sens, de l’espérance, de la joie. Le sens de la vie En mourant,...
Lire la suite
  3229 lectures
  0 commentaires

Le Triduum pascal


Le Triduum pascal est le centre et le sommet de l'année liturgique. Le mot latin Triduum signifie "trois jours" et pascal veut dire "passage". Trois jours pour passer de la mort à la vie, trois jours qui forment un tout, une même célébration de la mort et de la résurrection du Christ pour faire de nous des vivants. Le Triduum pascal commence le soir du Jeudi saint pour se terminer au dimanche de Pâques. Nous suivons Jésus dans les derniers moments de sa vie et nous célébrons sa Pâque, c’est-à-dire son passage de ce monde à son Père. L’Église propose des gestes concrets dans sa liturgie pour célébrer ce qui est plus qu'un anniversaire, mais notre libération aujourd'hui même. Je vous présente quelques-uns de ces gestes et symboles, ainsi que de petites liturgies qu'on peut vivre à la maison.  Jeudi saint À l’église, nous faisons mémoire du dernier repas de Jésus...
Lire la suite
Mots-clés :
  3996 lectures
  0 commentaires

Réponse à David Desjardins Le Devoir

Dans Le Devoir du samedi 16 mars, le chroniqueur David Desjardins questionnait la couverture médiatique du conclave qu'il trouvait exagérée, compte tenu qu'on ne va plus à l'église au Québec. La question de son billet d'opinion intitulé Religions était louable, mais le ton très discutable, tant ça sentait le règlement de compte. Il est revenu sur cet article à la fin de sa chronique du 23 mars en jetant de l'huile sur le feu. Il convient que son humour douteux a quelque chose de choquant, mais il en rajoute en qualifiant le cardinal Ouellet de "minable". Je lui ai envoyé cette courte réponse dimanche le 24 mars, ainsi qu'au Devoir: "M. David Desjardins, vous avez reçu une volée de bois vert suite à votre chronique "Religions" du 16 mars. Votre ton dérisoire et condescendant ne pouvait que choquer plusieurs catholiques. Chacun a droit à son opinion, du moment que c'est...
Lire la suite
  2687 lectures
  0 commentaires

École de prière (5) Quand et où prier?


Dieu regarde plus l'intention du coeur dans la prière que l'attention, dont nous ne sommes pas toujours le maître. Il suffit d'être là, puisque Dieu est toujours là. Se décider à prier Prier nécessite juste un peu de foi et d’amour envers Dieu, la volonté d’entrer en relation avec lui, le désir de lui parler comme à un ami. Il fera le reste. Mais pour découvrir son amitié, n’est-ce pas trop demander de passer quelques minutes avec lui chaque jour ? Tu penses à tes enfants ou amis que tu aimes, mais rien ne vaut le temps que tu passes avec eux. Ainsi en est-il avec Dieu ; tu penses à lui, mais lui consacrer quelques minutes dans la journée prouve que tu l’aimes et qu’il est important à tes yeux. Le secret d’amitié que le renard dévoile au petit prince avant de le quitter s’applique très bien à ce qu’est la...
Lire la suite
  3860 lectures
  0 commentaires

Journée mondiale de la poésie


21 mars, journée mondiale de la poésie. Pourquoi? Parce que la poésie est inutile comme l'amour, la beauté, l'art, donc nécessaire pour vivre. Ce n'est pas rentable et productif, sauf pour alerter les injustices, éveiller à la beauté, résister contre toute espérance. Poésie: lucidité d'une conscience, un souffle qui veut durer. Nous en avons bien besoin aujourd'hui. Pour vous accompagner en ce début de printemps, voici un peu de mon "art poétique", texte que l'on retrouve à la fin de mon recueil La vie inexprimable . Accompagnement Il me semble que « la vie inexprimable » de René Char , neuve et merveilleuse, renvoie comme en écho à la « vraie vie » de Rimbaud, à cet ailleurs rêvé dans l’absence, forme supérieure de présence : « J'écrivais des silences, des nuits, je notais l'inexprimable. Je fixais des vertiges » ( Une saison en enfer ). Le poète reste imbibé de cette vie offerte au grand vent...
Lire la suite
  2851 lectures
  0 commentaires

Saint Joseph et François, hommes de foi



Le pape François a choisi la solennité de saint Joseph pour la messe d’inauguration de son ministère d’évêque de Rome et successeur de Pierre. S'il aime beaucoup Marie, - on sait qu'il lui a réservé sa première sortie à la basilique Sainte-Marie-Majeure le lendemain de son élection -, il aime aussi son époux Joseph. On ne sépare pas ce que Dieu a uni. Sur son blason, où figure sa devise, "choisi parce que pardonné", se trouve en bas à gauche une étoile, symbole de la Vierge Marie, et à droite une fleur de nard, symbole de saint Joseph, patron de l’Église catholique. Il a répété trois verbes durant son homélie de ce 19 mars qui résument bien la vie et la mission de Joseph: protéger, respecter, servir. Il a dit: "C’est d’avoir soin l’un de l’autre dans la famille : les époux se gardent réciproquement, puis comme parents ils prennent soin...
Lire la suite
  2712 lectures
  0 commentaires

Livres: Le Jour du Seigneur, hiver 2013

Voici les chroniques Lectures de l'émission Le Jour du Seigneur à la télé de Radio Canada pour l’hiver 2013, ainsi que les résumés des livres recensés. La chronique est diffusée le dimanche vers 10h55.  6 janvier (pour l'Épiphanie et le Baptême de Jésus) Offrir Dieu , de Yvon Joseph Moreau, Médiaspaul. À la suite des Mages, l'évêque de Sainte-Anne-de-la-Pocatière nous offre tout un présent en nous partageant cette quarantaine de billets sur Dieu, parus jadis dans la revue Chanteclerc , alors qu'il était abbé de l'abbaye d'Oka. Un livre à déguster lentement sur nos routes humaines. Faites le plongeon , de Timothy Radcliffe, Cerf et Novalis. Un livre simple et profond pour retrouver le sens du baptême et de la confirmation. Un livre plein d'espérance pour vivre une authentique vie de foi. L'auteur sait nous parler du christianisme avec humour et vérité. 3 février (Journée des malades) On peut se dire au...
Lire la suite
  2450 lectures
  0 commentaires

À quoi sert un pape?



Ma chère fille, J'ai reçu ton courriel ce matin, 17 mars. Je réponds tout de suite sur mon blogue, car je pense que cela peut intéresser bien du monde. Voici d'abord ton courriel:  «Salut papa. J'ai une question pour toi. Hier soir nous sommes allés souper chez des amis et ils nous ont posé une question avec laquelle j'ai eu de la difficulté à répondre. Je leur ai dit que j'allais te le demander et que j’aurais une réponse pour eux. Alors voici la question: À quoi sert un pape? Bien sûr, ce sont des gens qui ne pratiquent pas et qui trouvent inutile d'avoir un homme qui dirige la religion tout en vivant dans le luxe du Vatican ». Je peux comprendre ta difficulté de répondre en quelques mots à la question de tes amis qui trouvent inutile d'avoir un pape. S’ils te l’ont posée, c’est qu’ils savent que tu es...
Lire la suite
Mots-clés :
  3105 lectures
  0 commentaires

Et arriva le pape François



L'élection d'un pape, c'est comme la prière, une immense attente dans l'espérance. L'Esprit Saint en est le maître d'oeuvre et il souffle où il veut. Seul un regard de foi permet de voir l’Esprit agir dans l’Église, corps du Christ et peuple de Dieu en marche. Elle n’est pas une entreprise, mais un organisme vivant qui vit de la foi de ses membres, comme je le rappelais dans un autre blogue .   Et ce fut la joie pour les fidèles réunis Place Saint-Pierre, pour les diocésains de Rome, pour les catholiques du monde entier, surtout de l'Amérique latine. Joie de voir la fumée blanche, d'entendre la foule jubiler et les cloches sonner. Joie d'avoir un pape au 5e tour de scrutin seulement, ce qui dénote l'unité des cardinaux. Il est arrivé tout de blanc vêtu, simplement, l’homme venu du Sud, se présentant comme l’évêque de Rome. Il a prié, d’abord...
Lire la suite
  3346 lectures
  0 commentaires

Je crois en l'Esprit Saint


Je crois en l'Esprit Saint, vent de fraîcheur et âme de l’Église, l’hôte intérieur des baptisés qui agit en secret dans nos vies.   Je crois au Souffle de Dieu qui est Seigneur et qui donne la vie, baiser du Père et du Fils, tout l’amour partagé entre eux, répandu en abondance dans nos cœurs. Il a parlé par les prophètes, il nous rappelle les paroles de Jésus.   Je crois à la liberté de l’Esprit, vol de colombe sur nos prières, brise intime qui fait tressaillir le silence, mouvement incessant de création et de relation, présence bienveillante dans l’humanité.   Je crois en la nouveauté de l’Esprit,   qui nous invite à renaître et à faire communauté, à rayonner l’Évangile au cœur des idéologies. Il répand son feu de Pentecôte sur l’humanité, inspire les cardinaux réunis en conclave, comme au Cénacle de la nouvelle alliance, où tout s’est enflammé. ...
Lire la suite
Mots-clés :
  2687 lectures
  0 commentaires

Ma rencontre avec le cardinal Ouellet



Le cardinal Marc Ouellet ne laisse personne indifférent, c'est le moins qu'on puisse dire, mais il ne mérite pas les insultes que j’entends parfois au Québec. « Nul n’est prophète en son pays », avait déclaré Jésus dans la synagogue de Nazareth. Et nul n’est tout noir ou tout blanc non plus. Je n’ai pas l’intention ici de me porter à la défense du cardinal Ouellet, encore moins me prononcer sur ses chances d’être élu pape, alors que le conclave s’ouvrira le 12 mars. Je veux simplement vous partager ma première rencontre avec cet homme de convictions et de foi, très chaleureux en privé.  Un désir un peu fou Après la parution de mon livre J’ai soif. De la petite Thérèse à Mère Teresa , on m’avait suggéré de le remettre au pape Jean-Paul II pendant que je serais à Rome pour un pèlerinage sur les pas de Thérèse de Lisieux. De...
Lire la suite
  2984 lectures
  0 commentaires

Méditation biblique: l'enfant prodigue


Qui ne recherche pas le bonheur? Les sociétés marchandes exploitent ce désir fondamental de l’être humain en créant des besoins et en exacerbant les passions. Leur credo se résume ainsi : consommer toujours plus, jouir tout de suite, être le plus fort. Cette  tyrannie du plaisir  fait miroiter les promesses d’ une euphorie perpétuelle  que l’argent ne peut pas tenir. Le chemin du retour L’enfant prodigue se laisse aveugler par ce miroir aux alouettes lorsqu’il demande sa part d’héritage, comme si son père était déjà mort. Tiraillé entre des besoins égoïstes et le désir d’aimer, il cède aux appels des sirènes «en menant une vie de désordre» (Luc 15, 13). L’angoisse le rattrape assez vite lorsqu’il touche le fond de l’insatisfaction. Il descend en lui-même, consent à sa nuit, s’ouvre au désir de vivre et retourne, contrit, vers son père. Son manque lui fait prendre un chemin de conversion. Qui n’a pas...
Lire la suite
Mots-clés :
  3325 lectures
  0 commentaires

École de prière (4) Prier avec quoi?



Au blogue  Comment prier? Cinq sentiers , nous avons parcouru cinq sentiers de la prière : tu pries comme tu es, comme tu vis, comme tu crois, comme tu aimes et comme tu parles à un ami. Mais on prie avec quoi? Voici cinq supports à la prière : tu pries avec ton désir, ton corps, la Bible, la liturgie, le silence.  1  Prie avec ton désir J’ai déjà parlé du désir dans la prière en commençant cette série sur L’école de prière. Dieu parle toujours à travers nos désirs, nos cris, nos demandes. Notre désir, c’est notre prière. Elle commence avec nos joies et nos peines, nos rêves et nos projets. Même si on la délaisse de temps en temps, le désir de prier ne s’éteint pas pour autant. Tu pries en présentant à Dieu non seulement ce que tu es, mais ce que tu désires être. Ne t’attarde pas trop...
Lire la suite
  3103 lectures
  0 commentaires

Dernière audience de Benoît XVI



Le 19 avril 2005, je me souviens, j'étais devant la télé avec mon épouse. La fumée blanche indiquait que nous avions un nouveau pape. Moment historique pour nous et pour l'Église. Contrairement à plusieurs, je pressentais depuis le début que ce serait le cardinal Ratzinger, grand connaisseur de Vatican II et fidèle serviteur de l'Église. J'ai crié de joie quand j'ai entendu son nom. Il devenait Benoît XVI, évêque de Rome, successeur de Pierre et de Jean-Paul II. Loin des idées reçues et des préjugés, le monde allait connaître un pape affable et doux, d'une très grande foi, au style effacé et humble, à l'intelligence remarquable. Si je retiens une parole de l'Évangile qui lui va à merveille, c'est bien quand Jésus dit qu'il est doux et humble de coeur. Il termine son pontificat comme il l'a commencé, dans cette douce liberté que donne la force de l'humilité. Il faut méditer...
Lire la suite
  3164 lectures
  0 commentaires

École de prière (3) Comment prier? Cinq sentiers



Benoît XVI va quitter sa charge le 28 février, mais il n'abandonne pas l'Église, comme il le dit lui-même. Lors de sa dernière prière de l’angélus du 24 février, prononcée devant la foule réunie Place Saint-Pierre, il affirmait d’une voix émue: « Le Seigneur me demande de monter sur la montagne, de me consacrer encore plus à la prière et à la méditation. Mais ceci ne signifie pas abandonner l’Église. Au contraire, si Dieu me demande cela, c’est pour que je puisse continuer à la servir avec le même engagement et le même amour que jusqu’à maintenant, mais selon un mode plus adapté à mon âge et à mes forces. » Il terminait en disant : « Dans la prière nous sommes toujours proches ».  C'est tout un exemple que le pape nous donne avant de partir, en insistant sur « le primat de la prière, sans laquelle tout l’engagement de l’apostolat et de la charité se...
Lire la suite
  3015 lectures
  0 commentaires

Poésie: La vie inexprimable


À la soirée  Rive Gauche, poésie dite et chantée  du 27 février,   je lirai quelques poèmes de La vie inexprimable  aux "Brasseurs du temps" à Gatineau. Le titre du recueil est emprunté à un poème de René Char "Commune présence". "Tu es pressé d’écrire Comme si tu étais en retard sur la vie S’il en est ainsi fais cortège à tes sources Hâte-toi Hâte-toi de transmettre Ta part de merveilleux de rébellion de bienfaisance Effectivement tu es en retard sur la vie La vie inexprimable La seule en fin de compte à laquelle tu acceptes de t’unir"   La vie inexprimable, parce qu’inépuisable, atteint quelque chose de profond en soi. Le recueil est divisé en quatre parties: «Parfum quelque part», «Commencement n’est pas venu», «Blessure de l’invisible», «Le poids de l’ange». Ici, poésie et spiritualité marchent côte à côte dans l’incandescence d’une absence qui est une forme supérieure de présence....
Lire la suite
Mots-clés :
  2907 lectures
  0 commentaires

Livres: Le Jour du Seigneur automne 2012

Voici les résumés des livres que j'ai présentés à l'émission Le Jour du Seigneur de Radio Canada pour la chronique Lectures de septembre à décembre 2012. Si vous voulez voir la chronique, allez au site du Jour du Seigneur et cliquez sur l'émission de la chronique en mettant le curseur à 55 minutes. Bonne lecture. 16 septembre (Dimanche de la catéchèse) Elles ont vu Jésus. Les femmes dans l'Évangile , de Joëlle Chabert-Choisnard, Novalis. Écrit par une journaliste, ce livre est constitué de huit récits qui mettent en lumière quelques femmes des évangiles, comme Élisabeth, Marie, la Samaritaine, la veuve de Naïn... Ce sont surtout les personnages secondaires qui rendent ces récits captivants. L'Évangile reprend vie sous la plume limpide de l'auteure.   Jésus thérapeute. La force libératrice des paraboles, de Anselm Grün, Salvator. On connaît le moine Anselm Grün qui, à son habitude, intègre dans ce livre psychologie et...
Lire la suite
  2558 lectures
  0 commentaires

J'aime l'Église: un regard de foi



Peut-on comprendre l'Église sans la foi? Je me faisais cette réflexion à la fin de  Tout le monde en parle  du 17 février, où l’on avait papoté sur Benoît XVI, le Vatican, le cardinal Marc Ouellet. Que de lieux communs et de préjugés n’ai-je pas entendus ! On a critiqué sévèrement l’ « entreprise » Église qui est coupée du monde et qui ne veut pas entrer dans la modernité en refusant l’ordination aux femmes. Décidément, l’Église catholique dérange, elle ne pense pas comme tout le monde.  La renonciation de Benoît XVI a remis l’Église sur la place publique, mais les journalistes qui ont une formation théologique pour en parler avec justesse sont rares. Car l’Église n’est pas seulement une réalité sociologique, elle est mystère, et une mère pour plusieurs catholiques qui souffrent de la voir incomprise et ridiculisée. La crise de confiance et d’autorité que traverse l’Église est profonde. Ce sera tout...
Lire la suite
  2994 lectures
  0 commentaires

Me suivre sur Twitter…

Sélection au hasard

Jacques Gauthier
19 juillet 2016
Le blogue de Jacques Gauthier
Saint Bernard de Clairvaux (1090-1153) revient tou...
2013 lectures
Jacques Gauthier
5 août 2013
Le blogue de Jacques Gauthier
Mon oncle Claude Héroux est père franciscain. Âgé ...
3374 lectures
Jacques Gauthier
8 avril 2016
Le blogue de Jacques Gauthier
L’exhortation apostolique Amoris Laetitia (La joie...
3716 lectures
Jacques Gauthier
16 mai 2013
Le blogue de Jacques Gauthier
Il m'arrive de publier dans mon blogue des extrait...
2599 lectures
Jacques Gauthier
13 juin 2013
Le blogue de Jacques Gauthier
Qu’on l’appelle Thérèse Martin, sainte Thérèse de ...
3022 lectures