Je crois en l'Esprit Saint,
vent de fraîcheur et âme de l’Église,
l’hôte intérieur des baptisés
qui agit en secret dans nos vies.
 
Je crois au Souffle de Dieu
qui est Seigneur et qui donne la vie,
baiser du Père et du Fils,
tout l’amour partagé entre eux,
répandu en abondance dans nos cœurs.
Il a parlé par les prophètes,
il nous rappelle les paroles de Jésus.
 
Je crois à la liberté de l’Esprit,
vol de colombe sur nos prières,
brise intime qui fait tressaillir le silence,
mouvement incessant de création et de relation,
présence bienveillante dans l’humanité.
 
Je crois en la nouveauté de l’Esprit,  
qui nous invite à renaître et à faire communauté,
à rayonner l’Évangile au cœur des idéologies.
Il répand son feu de Pentecôte sur l’humanité,
inspire les cardinaux réunis en conclave,
comme au Cénacle de la nouvelle alliance,
où tout s’est enflammé. 
 
Ce texte est tiré en partie de l'annexe de mon livre L'aventure de la foi: quinze variations, à paraître en avril en France aux éditions Parole et Silence. Diffusé au Canada par Gallimard en mai.