Jour du Souvenir

La dernière feuille ressuscite
entre les fentes du trottoir
me frôle le pied de sa pointe
une preuve que j’ignore
 
Elle est passée sur moi après la pluie
forte de sa fragilité
agile de celle qui se sait libre
 
Sa vie capte les fragrances
un rien pour sentir l’haleine d’automne
le souffle qui se dépense en vapeur
 
Ce bout du monde au creux de moi
se fait oublier pour retrouver le goût âpre
des pommes vertes au jardin du voisin
 
**************
 
Cimetiere ange 
 
Anges de pierre des vieux cimetières
oasis de mousse et de fleurs fanées
mélancolie féminine de l’adieu ultime
l’imaginaire se repose dans votre pâleur
 
Vous donnez vie à nos songes ensevelis
statues endormies remplies d’énigmes
couvertes de lierre et de résine
masquées de toiles d’araignée 
 
Les pigeons y passent au fil des saisons
vos ailes rongées par l’érosion du siècle
défient le divin statuaire de neige 
sous le suaire de vos émanations
 
Anges d’hier plein d’aujourd’hui
l’excès d’amour nous manque
l’incandescence d’une transcendance
vole à travers vous jusqu’à nous
 
Ces poèmes sont tirés de mon recueil La vie inexprimable, Éditions du Noroît, p. 73 et 78.

 

Avent: attente dans l'espérance
École de prière (80) Jésus prie son Père

Sur le même sujet:

 

By accepting you will be accessing a service provided by a third-party external to https://www.jacquesgauthier.com/

abonnez vous blog v2 down

Me suivre sur Twitter…

Sélection au hasard

Jacques Gauthier
8 janvier 2021
Le blogue de Jacques Gauthier
La saga Star Wars ou La Guerre des ...
1220 lectures
Jacques Gauthier
10 janvier 2016
Le blogue de Jacques Gauthier
La fête du Baptême du Seigneur marque la fin du cy...
3941 lectures
Jacques Gauthier
2 juillet 2015
Le blogue de Jacques Gauthier
Né près de Jérusalem, Thomas est l’un des trois ap...
6298 lectures
Jacques Gauthier
1 décembre 2017
Le blogue de Jacques Gauthier
  En 1846, le philosophe danois Kierkegaard é...
4695 lectures
Jacques Gauthier
19 novembre 2018
Le blogue de Jacques Gauthier
Le 21 octobre 2001, Louis et Marie Quattrocchi ont...
2871 lectures