Par Jacques Gauthier le lundi 23 octobre 2017
Catégorie: Le blogue de Jacques Gauthier

Notre unique richesse

« Gardez-vous bien de toute avidité, car la vie de quelqu’un, même dans l’abondance, ne dépend pas de ce qu’il possède. » (Luc 12, 15)

Seigneur, ce n’est pas facile de gérer l’argent.
Aide-nous à lui donner la juste place, après toi.
 
Que notre cœur soit attaché au trésor de ta parole,
non à l’appât du gain superflu, racine de divisions.
 
Nous valons tellement plus que ce que nous gagnons.
Donne-nous ce qu’il faut pour vivre et aimer.
 
Apprends-nous à partager avec nos frères et sœurs,
pardonne-nous de ne pas toujours le faire dans la joie.
 
Garde-nous de nous accrocher aux biens qui passent
pour nous attacher à ceux du cœur qui demeurent.
 
Le vrai bien est de vivre en ta présence,
dans l’abondance comme dans le dénuement.

Libère-nous d’une économie sans visage,
attire-nous dans ta miséricorde infinie.
 
« Dieu est le plus riche et le plus pauvre des êtres. Il est tout, mais il n'a rien. Il ne peut donner que lui-même. Et cela explique son insuccès. L'homme a soif de dons plus extérieurs et moins précieux. » (Gustave Thibon)

Extrait de ma méditation dans "Prier la Parole", no 88, septembre-octobre 2017, p. 31-32. 

Pour aller plus loin: Notre coeur n'était-il pas brûlant?

Article en relation

Laissez des commentaires