Par Jacques Gauthier le jeudi 7 septembre 2017
Catégorie: Le blogue de Jacques Gauthier

Prendre chez soi Marie

Dieu nous offre Marie comme s’il nous livrait son cœur. À partir de sa nature humaine, un ciel s'est formé sur la terre. Son corps devient la demeure de Dieu, son paradis d’amour. Sa naissance fait lever sur le monde l’aurore du salut, prélude de notre joie.

Marie, comme une terre féconde, accueille le souffle de la parole frémissante pour que germe le grain. Son lait et son sang le font grandir. Son accueil délivre la matière conçue de l’Esprit. Avec Joseph, ne craignons pas de prendre chez nous la servante du Seigneur. 

Transparente Marie, la sans tache, vierge dans la matière, nous apporte la lumière et la soif. Son oui inaugure l’ère de la nouvelle création. Elle vibre à la lumière du nouveau soleil comme aucune autre personne. Son oui délivre tout un peuple. Nos oui s’ajoutent au sien.

La joie du message fait le tour de la terre. Marie a vécu la plus grande aventure de la foi, fidèle au fruit béni de ses entrailles. Elle a arrosé son désert intérieur de l’écoute de la parole. Elle a été préparée à cette mission de maternité divine par pure miséricorde du Père

Vierge de douleurs qui enfante à la vraie foi. Vierge vêtue de soleil qui vainc le dragon. Vierge de toutes les espérances, mère au pied de la croix, carrefour de nos recherches et de nos nuits. Avec toi, nous exaltons le Seigneur qui fit en toi des merveilles. Tous les âges te diront bienheureuse.

Tu es la mère en qui reposent nos pourquoi. Tu es le corps montant à la rencontre du Fils pour l’éternité, là où il n’y aura plus naissance ni mort, là où nous serons connus comme tes enfants.

Sainte Marie, mère de Dieu, prie pour nous, pécheurs, maintenant et à l’heure de notre mort.

Article en relation

Laissez des commentaires