Le blogue de Jacques Gauthier

Cliquez sur les onglets de la barre pour voir les mots-clés et le calendrier des articles

École de prière (23) S'exercer à la présence de Dieu

Frère Laurent de la R
L’exercice de la présence de Dieu est un moyen simple qui unit prière et vie. Cette pratique fut popularisée par un carme cuisinier, le frère Laurent de la Résurrection (1614-1691). Elle consiste à s’entretenir familièrement avec le Père, Jésus ou l’Esprit Saint, à tout moment de la journée, comme on le fait avec un ami. Pour frère Laurent, l’exercice de la présence de Dieu est le chemin le plus direct pour arriver à la sainteté. Il en témoigne dans une lettre : « J’ai quitté toutes mes dévotions et prières qui ne sont pas d’obligation et je m’occupe qu’à me tenir en sa sainte présence, en laquelle je me tiens par une simple attention et un regard général et amoureux en Dieu, que je pourrais nommer présence de Dieu actuelle ou, pour mieux dire, un entretien muet et secret de Dieu avec l’âme ». ( Écrits et entretiens sur la pratique de la...
Lire la suite
  6438 lectures
  0 commentaires

L'unité de la Trinité

trinite roublev
Elisabeth de la Trinite
Chaque dimanche après la Pentecôte les catholiques célèbrent la Sainte Trinité. Ce mot "Trinité" n'est pas employé dans la Bible, bien qu'on parle du Père, du Fils et de l'Esprit. Le théologien Tertullien crée ce mot à la fin du 2 e  siècle, qui suggère le pluriel ( tri ) et l'unité ( unitas ). Il est le fruit de la réflexion ecclésiale de presque deux siècles sur les activités différentes des trois personnes divines qu'elles exercent dans l'unité et la communion.  Dieu est unique mais il n'est pas seul. Jésus le révèle comme un Père plein de tendresse et de miséricorde qui prend plaisir à pardonner. Il envoie son Fils qui nous communique l'Esprit. La Trinité n’existe qu’en se donnant, en se recevant, en se partageant. Autrement dit, Dieu n’est qu’amour. Il est l’anti-pouvoir, l’anti-Narcisse, l’anti-indifférent. La Trinité est toujours en état de don et de rayonnement, d’où sa joie. "Dieu a tant...
Lire la suite
  3560 lectures
  0 commentaires

2 juin: ma rencontre du Christ

jacques 20 ans
Il ne m'est pas difficile de bien tenir la route lorsque j'ai comme carte routière l’année liturgique qui rythme mes jours et mes nuits. Par exemple, chaque matin je prends l’antienne d’ouverture de la messe pour commencer mon temps d’oraison matinale, et ça tombe toujours pile. Ainsi en est-il de l’antienne de ce 2 juin 2014, où la force de l’Esprit est promise aux témoins: "Vous allez recevoir une force, celle du Saint-Esprit qui viendra sur vous. Alors vous serez mes témoins jusqu’aux extrémités de la terre, Alléluia" (Ac 1, 8). Et pour être certain que cette force sera donnée, nous demandons au Seigneur dans l’oraison de la messe : "Que descende sur nous la force de l’Esprit Saint, pour que nous puissions discerner ta volonté et l’accomplir tout au long de notre vie". Ce 2 juin marque le 42 e anniversaire de ma rencontre avec le Christ à Drummondville en 1972....
Lire la suite
  2651 lectures
  0 commentaires

Nos frères les oiseaux

Mésange
Après un long hiver, nos frères les oiseaux nous reviennent de partout. En les regardant voler, en les entendant chanter, même très tôt le matin, je me dis que Dieu a créé les oiseaux pour sa joie et la nôtre. Au premier chapitre de la Genèse, le souffle de Dieu tourne sur les eaux comme un battement d’ailes. Après avoir créé la lumière, le firmament et la terre, il invente les arbres, puis les oiseaux d’un mouvement de sa paupière. Il fait chanter les arbres en y mettant les oiseaux de toutes les espèces. Jésus reconnaît la poésie qui éclate dans un vol d’oiseaux. Il nous invite à les regarder pour être libres comme eux, sans trop s'inquiéter du lendemain. « Regardez les oiseaux du ciel : ils ne font ni semailles ni moisson, ils ne font pas de réserves dans des greniers, et votre Père céleste les nourrit. Ne valez-vous pas...
Lire la suite
  2749 lectures
  0 commentaires

École de prière (22) Présence de Dieu, trésor de l'âme

03-1
Marie-Léonie Paradis
 "Mettons-nous en présence de Dieu et adorons-le". Qui n'a pas entendu cette formule, à l'église ou dans un groupe de prière, avant de réciter un chapelet ou une autre prière? Dieu ne nous est-il pas toujours présent? Oui, mais sommes-nous présents à sa présence? Se mettre en présence de Dieu veut dire : s’arrêter un moment, se recueillir, prendre conscience de sa présence en nous. Qu’importe si nous ne la ressentons pas lorsque nous prions, l’important est « d’être » en sa présence. C’est dans la foi profonde que nous rencontrons Dieu, au-delà de tout sentiment. Il réalise sa présence en nous, au présent.  Un cœur qui écoute Si je me mets en présence de Dieu, ce n’est pas d’abord pour être bien dans ma peau, mais pour écouter ce que Dieu veut me dire. Cette écoute attentive se résume à un appel à aimer et à me laisser aimer au cœur même...
Lire la suite
  4075 lectures
  0 commentaires

6 mai: saint François de Laval

Bannière-SaintFrançoisdeLaval
Mgr François de Laval
Le 6 mai, l'Église universelle fête saint François de Laval, grâce au pape François qui l'a déclaré saint le 3 avril 2014 avec la religieuse ursuline Marie de l'Incarnation . Cette annonce a été faite durant le 350 e anniversaire de la fondation de Notre-Dame de Québec, première paroisse en Amérique au nord du Mexique et des colonies espagnoles. À cette époque, le diocèse de François de Laval s’étendait de Québec à l’Acadie, jusqu’à la Louisiane. L’évêque bâtisseur, considéré comme le père de l’Église du Canada, a tout donné pour que son diocèse se développe. Aujourd’hui, 200 évêques se partagent cet immense territoire. L’homme de la grande affaire François de Laval compte parmi les personnages illustres qui ont marqué l’histoire du Québec. Les Hurons le surnommaient : « L’homme de la grande affaire ». Né le 30 avril 1623 à Montigny-sur-Avre dans le diocèse de Chartres, il fait partie d’une grande famille de la...
Lire la suite
  3344 lectures
  0 commentaires

Petit dictionnaire de Dieu

Petit dictionnaire de Dieu
Je vous partage l'introduction de mon nouveau livre Petit dictionnaire de Dieu , publié chez Novalis et diffusé en France et l'Europe francophone par les éditions du Cerf.   Dans La poétique de la rêverie , Gaston Bachelard confesse que « c’est toujours un dur métier que celui d’écrire un livre. On est toujours tenté de se borner à le rêver. » Il me semble que cela est encore plus vrai pour l’écriture d’un dictionnaire. Ce voyage alphabétique peut devenir une caverne d’Ali Baba aux entrées imprévisibles, un bric-à-brac de mots aimés, une écriture en forme de collage, à l’image de notre monde morcelé. Alors, imaginez lorsque le sujet n’est nul autre que Dieu, cela suppose tout un assemblage. Si Dieu est incompréhensible de nature, les mots et les idées ne manquent pas pour parler de lui. Mais gare aux idoles ! De la racine indo-européenne dei qui signifie « briller », le mot « Dieu » est lié...
Lire la suite
  3754 lectures
  0 commentaires

Soif de Jésus, soif de la Samaritaine

Samaritaine 2
Samaritaine 1
Samaritaine 3
Soif Thérèse
Au 3e dimanche de Carême A, l'Église propose un récit qui ne laisse personne indifférent, celui de la rencontre de Jésus avec la Samaritaine au puits de Jacob (Jn 4, 5-42). Jean est le seul à rapporter cette histoire aux multiples interprétations. J'y vois surtout un enseignement très construit sur la soif de Jésus, "Donne-moi à boire" (Jn 4, 7) et celle de la Samaritaine. La scène se développe en trois étapes : le puits, le mari de la Samaritaine et les croyances des Samaritains. Ce récit est l’histoire d’une rencontre de deux désirs et de deux regards : celui de Jésus et celui de la Samaritaine. Il y a ici un contact qui va toucher le cœur des deux personnages, symbole de ce puits intérieur où nous sommes appelés à y boire l’eau vive. Jésus va révéler à cette femme, malgré les interdits, la vérité profonde qui l’habite. Son regard sur elle-même...
Lire la suite
  6118 lectures
  0 commentaires

D'une montagne à l'autre

Mont Thabor
Transfiguration 2
À cause de son élévation vers le ciel, la montagne est considérée dans plusieurs traditions religieuses comme un lieu de paix qui rapproche de Dieu. Jésus lui-même se retirait sur des montagnes pour prier. On retrouve quelques montagnes dans la Bible où se vit l'expérience de la rencontre de Dieu: Sinaï, appelé aussi Horeb; Sion qui désigne Jérusalem; les montagnes, sans nom, de la multiplication des pains chez Jean, des béatitudes chez Matthieu, de la transfiguration, connue sous le nom de Thabor. Cette montagne est une véritable oasis de paix qui surplombe la Galilée. J'ai eu la grâce de m'y rendre un jour lors d'un cours biblique en Isrël et je n'oublierai jamais le calme qui y règnait. Vous avez peut-être ressenti à un moment donné cette expérience de plénitude intérieure que l'on vit après un corps à corps avec la montagne. L'air devient plus frais à mesure que l'on monte,...
Lire la suite
  3297 lectures
  0 commentaires

"Aimez vos ennemis"

05-1
Mandela
Avez-vous des ennemis ? Non ! Cette parole de Jésus peut tout de même vous concerner : « Aimez vos ennemis et priez pour ceux qui vous persécutent » (Matthieu 5, 44). Tout un programme qui peut briser le cycle de la violence. Les ennemis se cachent parfois sous des désirs suspects: désir de rancune envers un membre de la famille qui vous dénigre, désir de vengeance pour un collègue de travail qui parle derrière votre dos, désir de jalousie pour quelqu’un qui a plus de succès que vous… Aucune religion ne va aussi loin dans le radicalisme de l’amour que le christianisme, même quand l’autre a tort, que la blessure est immense. Au précepte ancien « œil pour œil, dent pour dent », Jésus oppose le pardon sans limites. Les premiers chrétiens se sont donné des règles d’accueil, de pardon, de l’amour des ennemis, de la prière des persécuteurs, pour durer et pour le bon...
Lire la suite
  3336 lectures
  0 commentaires

24 janvier: Saint François de Sales, patron des journalistes

François de Sales
Fleurs Roses
  Le 24 janvier 2001, Jean-Paul II avait parlé de François de Sales en ces termes : « Anticipant sur le Concile Vatican II, il a indiqué la voie de la sainteté comme un appel adressé à tout état de vie » (Zenit.org). Puis, il lança cette invitation aux jeunes mariés : « En suivant les enseignements de saint François de Sales, sachez construire chaque jour votre adhésion à l'Evangile dans votre fidélité réciproque à l'amour ». Ces paroles mettent en évidence trois grandes caractéristiques de la spiritualité de François de Sales : la sainteté accessible à tous, l’Évangile comme règle de vie et l’amour comme unique méthode. Ce n’est pas nécessaire d’être dans les cloîtres, de faire de longues prières, d’avoir tel style de vie pour se sanctifier, l’important est de désirer vivre la sainteté au quotidien, là où nous sommes. François de Sales venait ainsi de simplifier la vie chrétienne. Avec lui, la liberté retrouve...
Lire la suite
  3073 lectures
  0 commentaires

Béatitudes pour gens stressés

Lampe
Heureux qui se lève tôt pour chercher la sagesse, il la trouve assise à sa porte.   Heureux qui se consacre à l’inutile gratuité, il entre en vacances chez Dieu.   Heureux qui prend le temps d’exister simplement, il croise l’Auteur du septième jour.   Heureux qui plonge dans les racines de son être, il sent la source sourdre en lui.   Heureux qui se reconnaît mendiant d’absolu, il nomme l’appétit de son cri.   Heureux qui découvre son visage intérieur, il bascule dans la joie.   Heureux qui regarde l’autre comme Dieu le voit, il devient ce qu’il contemple.   Heureux qui se repose en Dieu, il ne fatigue pas les autres.   Écrit à l'occasion de la fête liturgique de l'ermite saint Antoire le Grand, 17 janvier, dans mon florilège  Prières de toutes les saisons , p.72. 
  3400 lectures
  0 commentaires

La joie en toi

Joie Prodigue
  La joie m'attend au carrefour. Elle est déjà assise dans mon silence. Seule sa manière de se révéler change ma façon de voir. Les bornes sont inutiles, les haltes sont dépassées. La fête de la joie ranime la braise de mes amours humains. Joie faite de rien, aiguisant mes sens spirituels. Joie qui me repose de ce que j’ignorais de moi. Joie qui demande l’abandon à la présence, non à la passivité. Joie de chanter le ciel donné. "J'ai arrêté de compter les étoiles quand j'ai compris que le ciel ne m'appartenant pas, on ne pouvait donc pas me le dérober" (Dany Laferrière,  L'art presque perdu de ne rien faire ). La joie est fille de l'Avent: on l'attend, on l'accueille. Il suffit d'être. Elle chasse les "ismes": le défaitisme, le négativisme, le relativisme. Le cœur voudrait tant exploser de joie, malgré les naufrages possibles. Vienne la neige dans l’espace,...
Lire la suite
  2674 lectures
  0 commentaires

Je crois




L'Année de la foi, ouverte par Benoît XVI le 11 octobre 2012, et qui sera clôturée par le pape François le 24 novembre prochain, aura permis de raviver la foi des catholiques, d'approfondir la rencontre du Christ et de son Église. Personnellement, elle aura été l'occasion d'approfondir l'acte de croire que j'ai décliné en quinze variations dans mon livre L'aventure de la foi . Dans sa lettre encyclique Lumen Fidei , écrite avec Benoît XVI, François a montré qu'on ne peut pas croire tout seul. Bien qu'on dise "je" crois, la foi s'ouvre au "nous" de l'Église. "L'acte de croire s'exprime comme une réponse à une invitation à une parole qui doit être écoutée [.] Il est possible de répondre à la première personne, "je crois", seulement dans la mesure où l'on appartient à une large communion, seulement parce que l'on dit aussi "nous croyons" (no 39). Ainsi, celui qui...
Lire la suite
  2576 lectures
  0 commentaires

Ce n'est pas la fin du monde


Le discours apocalyptique qu’on retrouve dans l’évangile de Luc du 33e dimanche du temps ordinaire n’est pas facile à comprendre. Le mot « apocalypse » veut dire « révéler ». Pourquoi révéler les événements dramatiques concernant la Fin avec des images aussi sensationnelles? Le but de l'évangéliste Luc est moins de décrire ce qui va arriver dans l’histoire que d’insuffler au croyant un dynamisme de confiance et d’espérance. Notre vie est tenue dans la main de Dieu : « pas un cheveu de votre tête ne sera perdu » (Luc 21, 18). La Bible nous redit sans cesse que l’histoire n’est pas absurde, que Dieu la conduit vers un but précis, le salut éternel. Elle va vers un monde nouveau, où la mort ne sera plus. Dieu est là, avec nous, dans les douleurs de l’enfantement d’une terre nouvelle et d’un ciel nouveau (Apocalypse 21, 1). La venue du jour du Seigneur Il vient, celui qui est...
Lire la suite
  2346 lectures
  0 commentaires

Le don de la foi: écoute et réponse




"La foi est un don gratuit de Dieu qui demande l'humilité et le courage d'avoir confiance et de faire confiance, afin de voir le chemin lumineux de la rencontre entre Dieu et les hommes, l'histoire du salut" (Pape François,  Lumen Fidei , no 14).  Don de Dieu La foi en Dieu est un don qui provoque le don de soi, mais c’est Dieu qui a d’abord l’initiative. Les grands témoins bibliques en témoignent : la foi est un don que l’on reçoit de Dieu. Il y a cette ouverture en nous du salut de Dieu révélé en Jésus Christ par l’Esprit Saint qui nous rend capables de l’accueillir. L'être humain est capable de Dieu, dit-on en théologie. Mais alors, pourquoi tous ne reçoivent-ils pas ce don? On peut répondre ainsi: "C’est le mystère insondable de la grâce divine et de la liberté humaine". D'autres peuvent ajouter: "Les voies de Dieu ne...
Lire la suite
  3263 lectures
  0 commentaires

28 août: Saint Augustin



Né en 354 à Tagaste en Algérie, Augustin fait ses études à Carthage où il vit plusieurs aventures amoureuses. Il a un fils en 372, Adéotat, d’une jeune maîtresse à laquelle il reste lié durant quatorze ans. Il enseigne pendant neuf ans à Carthage, puis à Rome et à Milan. Il est déçu et inquiet, cherche le repos en Dieu, comme il l’écrira plus tard dans un livre personnel qui traversera les siècles, Les Confessions : «Tu nous as faits pour toi et notre cœur est sans repos jusqu’à tant qu’il repose en toi.» Augustin cherche Dieu; là est le fondement de son désir. « Louera le Seigneur quiconque le cherche. Qui cherche, en effet, le trouvera et, trouvant, le louera » (Conf. I, 1). Ce désir de chercher et de louer Dieu est un dynamisme intérieur, une libre attraction que tout peut détourner. « C’était toi que je cherchais. Tu étais et au-dedans du...
Lire la suite
  3353 lectures
  0 commentaires

JMJ de Rio, microcosme de l'Église




Chaque JMJ est un grand happening de la foi qu’on a souvent qualifié de « Woodstock catholique », la drogue en moins, ou de «  catho pride  ». C’est un pèlerinage avec ses rites et ses symboles. Des centaines de milliers de jeunes des cinq continents se rassemblent pendant une semaine pour célébrer et approfondir leur foi par des catéchèses, témoignages, messes, veillées. Jean-Paul II et Benoît XVI sont allés à la rencontre de ces jeunes afin de les encourager dans leur foi au Christ et leur donner la fierté d’être catholiques. En renonçant humblement au ministère de Pierre quelques mois avant les JMJ de Rio, Benoît XVI a passé le bâton de pèlerin à un autre. Et François le jésuite est arrivé avec sa musique franciscaine, plus proche du jazz que du classique, tant il aime improviser. Premier pape latino-américain, homme de tradition et d’engagement social, il a vite conquis les...
Lire la suite
  3324 lectures
  0 commentaires

École de prière (11) Prière sans fil


Je suis branché sur Facebook et Twitter , mais ce n’est pas nécessaire de naviguer sur le Web pour rencontrer Dieu, car il est toujours en ligne dès que je le prie. La prière, c’est le sans fil haute vitesse sur la toile de ma vie, même dans les tunnels profonds et les montagnes éloignées. Contrairement aux téléphones intelligents, le courant passe partout, et pas besoin de rechargement ou de mise à jour. Aucun risque d’interruption d’électricité, d’épuisement de la pile, de logiciels trop anciens. Dieu est là en tout temps, accessible jour et nuit. La prière, c’est mieux que surfer, tweeter, skyper, c’est le contact immédiat avec Dieu, le désir de sa présence, le buzz d’être rejoint par lui là où l’on est. C’est l’aventure de la foi, la rencontre de deux soifs. Nous prenons conscience de sa présence en nous à la fréquence du cœur à cœur amoureux...
Lire la suite
  2544 lectures
  0 commentaires

Dieu n'est qu'Amour



À la suite du mystique suisse Maurice Zundel (1897-1975), le jésuite François Varillon (1905-1978), que l’on considère comme un théologien poétique, affirmait que Dieu n’est pas immuable et impassible, il n’est qu’amour, donc il souffre, mais d’une passion d’amour, d’un excès d’amour. Dieu est toujours surabondance, gratuité, enthousiasme, mouvement, désir et don. S’il y a une souffrance en Dieu, c’est de trop aimer. L’amour n’est pas un attribut de Dieu, il est Dieu. L’infini de Dieu est un amour qui n’a pas de limites. "La toute-puissance de Dieu est la toute-puissance de l’Amour, c’est l’Amour qui est tout-puissant! On dit parfois : Dieu peut tout! Non, Dieu ne peut pas tout. Dieu ne peut que ce que peut l’Amour. Car il n’est qu’Amour. Et toutes les fois que nous sortons de la sphère de l’Amour, nous nous trompons sur Dieu et nous sommes en train de fabriquer je ne sais quel...
Lire la suite
  3126 lectures
  0 commentaires

abonnez vous blog up

Me suivre sur Twitter…

Sélection au hasard

Jacques Gauthier
24 octobre 2013
Le blogue de Jacques Gauthier
Il est normal parfois de ne rien ressentir dans la...
2474 lectures
Jacques Gauthier
11 janvier 2016
Le blogue de Jacques Gauthier
Marguerite Bourgeoys naît à Troyes le 17 avril 162...
2596 lectures
Jacques Gauthier
25 avril 2014
Le blogue de Jacques Gauthier
"Les exemples des saints sont devant nos yeux". Je...
3706 lectures
Jacques Gauthier
28 juillet 2017
Le blogue de Jacques Gauthier
Les arbres dans ma courremontent l’horlogeobserven...
999 lectures
Jacques Gauthier
27 janvier 2014
Le blogue de Jacques Gauthier
Le 27 janvier est la journée mondiale pour commémo...
3337 lectures