Le blogue de Jacques Gauthier

Cliquez sur les onglets de la barre pour voir les mots-clés et le calendrier des articles

L'existence des anges

Anges Existence
Les anges existent-ils vraiment? C’est la question que les éditions Novalis m’ont posée pour cet opuscule de 32 pages, publié dans la collection « La vie en questions ». Ces êtres spirituels, non corporels, sont tellement présents dans la Bible et la tradition chrétienne, que pour l’Église leur existence est une vérité de foi. Deux jours leur sont consacrés au calendrier liturgique : La fête des Archanges, le 29 septembre, et celle des anges gardiens, le 2 octobre. La recherche théologique et spirituelle sur les anges m’a amené à me poser d’autres questions. Quel est leur rôle dans le plan de Dieu ? Les anges que l’on retrouve dans le rayon « ésotérisme » des librairies sont-ils les mêmes que ceux de la tradition catholique ? Comment nous protègent-ils et intercèdent-ils pour nous auprès de Dieu? Quelle est leur place dans la liturgie de l’Église, l’Eucharistie et la vie spirituelle?Je réponds brièvement à ces questions, et...
Lire la suite
  691 lectures
  0 commentaires

Puissance de la bénédiction

Benediction
Chez nous, le Nouvel An se fête en famille. Comme dans le bon vieux temps, mon épouse se joint à moi pour bénir les enfants, puis nous échangeons nos vœux de paix et de bonheur. Bénir signifie « vouloir du bien, souhaiter ce qu’il y a de meilleur, transmettre la lumière, faire grandir ». La prière de bénédiction est au cœur de la tradition juive. Rien de magique là-dedans. La bénédiction est une parole qui a du poids, parce qu’elle rend léger ; parole qui engage et qui nous rapproche des autres.  Mon père faisait ce geste avec noblesse, une larme au coin de l’œil, en disant : « Que Dieu tout-puissant vous bénisse, le Père, le Fils et le Saint-Esprit ». Et tous de répondre : « Amen ». C’était un moment de fierté pour lui, un témoignage de sa foi. Jusqu’à sa mort, le 2 juin 2018, mon père aura donné à ses enfants, petits-enfants et...
Lire la suite
  1087 lectures
  0 commentaires

École de prière (81) Les grandes antiennes de l'Avent

Marie enceinte
J’aime m’asseoir devant les crèches de Noël et méditer en silence le mystère de l’Incarnation du Fils de Dieu. J’y vois un signe merveilleux de l’amour invincible du Père pour nous, lui qui a « tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique » (Jean 3,16).Pendant l'Avent, je prends davantage conscience que Dieu est toujours à l’œuvre dans ma vie. "Dieu est à l'oeuvre en cet âge / Son jour va se lever!" (Didier Rimaud). Il m'aide à devenir amour, comme lui. D’abord, par mon existence même qui demeure le lieu par excellence de mon expérience de Dieu. Ensuite, par la joie que j'éprouve à le suivre et à annoncer la Bonne Nouvelle dans les différents rassemblements où je suis invité à porter le Verbe qui parle du coeur au coeur: communautés, paroisses, groupes de prière, monastères.Pour tenir bon dans l'espérance et habiter la maison du coeur, je me ressource chaque jour dans le silence de la prière...
Lire la suite
  1182 lectures
  0 commentaires

Avent: attente dans l'espérance

Avent carnet
Le mot Avent vient du latin adventus qui signifie l'acte d'arriver, d’apparaître. Cette joyeuse étape vers Noël nous rappelle que nous allons vers un but : notre naissance éternelle en Dieu. Attendons-la avec confiance et persévérance. « Tenez-vous donc prêts, vous aussi : c’est à l’heure où vous n’y penserez pas que le Fils de l’homme viendra » (Matthieu 24, 44). Marcher à la lumière du SeigneurL’Avent, qui marque le début d’une nouvelle année du cycle liturgique, est le temps par excellence pour méditer sur la triple venue du Christ. Il est déjà venu dans notre chair en naissant à Bethléem, il vient mystérieusement chaque jour en nos âmes, il viendra puissamment dans la gloire, que ce soit à la fin de notre vie ou à la fin des temps. L’Avent n’est donc pas une simple période « avant » Noël, mais l’avènement de la naissance du Verbe fait chair et l’attente de son retour. « Ne nous laissons pas voler notre espérance...
Lire la suite
  1427 lectures
  0 commentaires

Pèlerinage à Medjugorje 2020

Medjugorje
On m’a invité à donner une série de conférences à Medjugorje, en avril 2020, dans le cadre d’un pèlerinage organisé par le mouvement international « Maranatha-Conversion », co-fondé en 2007 par Sabrina Covic et Mgr André Léonard. Ce mouvement œcuménique et interreligieux travaille pour la conversion des cœurs et la guérison de l’humanité par la prière et l’accueil de la miséricorde divine. On m’a contacté à cause de ma biographie spirituelle de la mystique québécoise Georgette Faniel, le don total, qui a offert les dernières années de sa vie pour la reconnaissance des apparitions à Medjugorje.Le pèlerinage se déroulera du samedi 18 au samedi 25 avril 2020 sous le thème : « Le miracle et l’extraordinaire chez les chrétiens. La beauté de la piété populaire ». Étant surtout formé à l’école de Thérèse de Lisieux et de Jean de la Croix, à l'oraison simple du coeur, je ne suis pas très friand des apparitions et de tout ce...
Lire la suite
  2998 lectures
  0 commentaires

Beauté, nature et liturgie

Chmpb maison retraitante
La Bible nous apprend que tout ce que Dieu crée est beau et bon. Il communique sa beauté à travers notre âme, créée à son image. Il embellit notre vie de sa grâce par le Christ ressuscité qui a vaincu la mort. Bien sûr, il y a le mal, qui coexiste avec la beauté, mais celle-ci allège la vie, nous élève vers Dieu pour le prier, le louer, lui rendre grâce. Dieu est lui-même beauté, comme l’évoque saint Augustin : « J’ai tardé à t’aimer, Beauté si ancienne et si neuve, j’ai tardé à t’aimer! Ah! voilà : tu étais dedans, moi dehors, et je te cherchais dehors où je me ruais, beau à rebours, sur les belles choses d’ici-bas, tes ouvrages » (Confessions,  X, 27).Beauté de la nature La beauté est exaltée depuis toujours par les artistes et les saints. On peut dire, avec le poète François Cheng, que la beauté est bonne et...
Lire la suite
  1158 lectures
  0 commentaires

École de prière (79) Abba, notre Père

priere eglise
Jésus fait preuve d’une grande originalité et d’une profonde familiarité avec Dieu en le nommant Abba. Cette expression araméenne utilisée par les enfants pour appeler leur père est l’équivalent de « papa ». C’est peut-être le plus beau nom de Dieu, même si son mystère est impénétrable. Le Père parle toujours en son Fils Jésus, même lorsque nous pensons qu’il se tait. « Votre Père sait de quoi vous avez besoin, avant même que vous l’ayez demandé » (Matthieu 6, 8).Nous avons besoin de mots, de noms, pour traduire qui est Dieu : El, mot hébreu qui évoque la puissance et qui donne « le Très-Haut » ; YHWH, nom imprononçable qui désigne l’être et le devenir, traduit par « Seigneur », « l’Éternel » ou « Yahvé ». Que ce soit Théos, Deus, Dieu, Abba est peut-être le nom qui dit le mieux ce qu’il est : amour. Notre PèreEn apprenant à ses disciples à prier, Jésus les...
Lire la suite
  1324 lectures
  0 commentaires

Un poète et ses psaumes

Psaumes Patrice
Patrice de La Tour du Pin (1911-1975) a été l’homme d’une quête, celle du Dieu de joie, le Christ pascal. « Un moment de tendresse qu’il a eu avec moi, / et j’ai été creusé pour la vie » (Psaume 5). Sa Somme de poésie, publiée en trois Jeux, a été remaniée à la fin de sa vie : Le jeu de l’homme en lui-même, Le jeu de l’homme devant les autres, Le jeu de l’homme devant Dieu. Ces jeux sont traversés par plusieurs genres littéraires : poésie, théâtre, bestiaire, prose, nouvelle, chanson, hymne, et le psaume qu’il affectionnait. La première édition de Psaumes est parue chez Gallimard en 1938. Quatre-vingts ans plus tard, les éditions Salvator publient de nouveau les psaumes du poète, qu’il avait réunis en 1974 sous le titre Psaumes de tous mes temps. Ce dernier livre, édité de son vivant et repris par les Éditions du Cerf en 1990, paraît comme son testament spirituel. Ces Psaumes sont, selon les mots mêmes...
Lire la suite
  1789 lectures
  0 commentaires

En prière avec les saints et saintes d'août

Saints aout
Le mois d’août est riche en grandes figures de sainteté qui nous conduisent au Christ. Je vous en propose une quinzaine. Les saints et les saintes ne sont pas là pour eux-mêmes, mais pour Dieu. Ce ne sont pas des stars qui brillent, mais des témoins qui éclairent. Leur lumière vient de Dieu. Ces icônes du Royaume témoignent de la victoire du Christ sur la mort et de l’éternelle jeunesse de l’Évangile. Les saints, ces fous admirables, ne sont pas des géants inaccessibles du passé, mais des amis qui intercèdent pour nous au présent et qui nous tirent en avant pour tenir bon dans l’espérance. À nous de déchiffrer leur musique intérieure, en reprenant des extraits des antiennes d’ouverture de leur messe, avant d’en chanter avec eux toute la portée au ciel. Cliquez sur les liens pour mieux connaître leur vie et leur spiritualité.  1er août: saint Alphonse de Liguori« L’esprit du Seigneur est...
Lire la suite
  3542 lectures
  0 commentaires

Le poème de la messe

Messe
Dans son livre, Le poème de la sainte liturgie, Maurice Zundel propose une vision sacramentelle de l’univers où, par la liturgie, toutes les réalités chantent la gloire de Dieu et sont recréées dans le Verbe. En 1975, l’année même de sa mort,  il professa toujours le même enthousiasme pour le poème de la messe donné au monde par le Verbe lui-même qui s’est dépouillé de tout dans une grande pauvreté intérieure :« Après cinquante ans de sacerdoce, je suis toujours émerveillé par l’éternelle fraîcheur, l’éternelle nouveauté de la messe. Si celle-ci était la première ou si ce devait être la dernière, ce serait encore le même émerveillement, le don ultime d’amour sans cesse recommencé. » (cité par Bernard de Boissière et France-Marie Chauvelot, Maurice Zundel, Paris, Presses de la Renaissance, 2004).En cette même année 1975, Patrice de La Tour du Pin s’éteignait après avoir voué sa vie et son œuvre à la quête du Dieu de joie et à...
Lire la suite
  2254 lectures
  0 commentaires

École de prière (70) Le tabernacle

Tabernacle
Le tabernacle, tabernaculumen latin, signifie « tente », en référence à celle du rendez-vous où Dieu s’entretenait avec Moïse et se manifestait à son peuple (Cf. Exode 40, 34-38). Ce lieu est aussi appelé « tente de la Rencontre » pour bien indiquer que c’est Dieu qui s’approche de nous pour nous rencontrer. Dans les églises, le tabernacle est le lieu privilégié de la présence divine sous le mode sacramentel. C’est là qu’est déposé le pain eucharistique, c’est-à-dire le corps du Christ, appelé le saint-sacrement. Il est gardé dans cette sorte d’armoire, non seulement pour être distribué aux malades, mais pour s’offrir à notre adoration. Les tabernacles et leurs traditionnelles veilleuses ont souvent été des phares dans ma vie. Je suis chez moi près du tabernacle, parce que l’eucharistie est le trésor de l’Église, donc le mien aussi. Je ressens cette présence eucharistique du Christ comme une absence ardente, car je ne le vois...
Lire la suite
  2200 lectures
  0 commentaires

Le grand silence du Samedi saint

Samedi saint
J’aime la sobriété du Samedi saint qui contraste avec la magnificence du Jeudi saint et la gravité du Vendredi saint. Il n’y a pas de rite particulier en ce jour, pas d'Eucharistie, sauf le soir à la veillée pascale. Jour du grand silence de l’espérance en la résurrection, les chrétiens prennent une pause tout en continuant à faire mémoire de la mort du Seigneur. Jour d’attente et de veille, nous nous ouvrons à la nouveauté pascale à venir. Le vide que nous ressentons est rempli du souvenir du Seigneur, son absence devient ainsi une forme supérieure de présence.Avez-vous remarqué qu’il n’y a pas de rites d’ouverture ou d’envoi à la Cène du Jeudi saint et à la célébration du Vendredi saint? N’est-ce pas pour marquer l’unité dans un même acte de prière qui englobe ces trois jours consacrés à la méditation du mystère de la Passion. Le Samedi saint n'est donc pas...
Lire la suite
  3578 lectures
  0 commentaires

Les saints, ces fous admirables: nouvelle édition

Livre Les saints
Dans la Lettre apostolique publiée avant sa mort, Reste avec nous Seigneur, Jean-Paul II faisait cette affirmation : «Les exemples des saints sont devant nos yeux». J’ai déjà présenté 45 «exemples» de bienheureux et bienheureuses, saints et saintes, dans mon «sanctoral» Les Saints, ces fous admirables, paru en 2005 (Novalis – Béatitudes). Ce livre, étant épuisé depuis plusieurs années, je le reprends en ajoutant dix-huit nouvelles figures, surtout les apôtres du Christ que j’ai développés dans Jésus raconté par ses proches (Parole et Silence – Novalis, 2015).J’ai profité de cette nouvelle édition pour réviser en profondeur le texte qui passe de 274 à 344 pages. Il y a eu plusieurs changements depuis le premier tirage. Les bienheureux frère André, Marie de l’Incarnation, Jean-Paul II, Mère Teresa et Élisabeth de la Trinité ont été canonisés. De plus, Benoît XVI a reconnu officiellement la sainteté de la visonnaire allemande Hildegarde de Bingen et l’a...
Lire la suite
  1804 lectures
  0 commentaires

Prière de carême 2018

CarnetDuCareme2018 J.Gauthier
Nous t’adorons, ô Père de toute bonté ;en toi nous mettons notre confiance,car nous sommes tes enfants bien-aimés.Tu nous crées à chaque instant avec amour ;accueille-nous dans ta miséricorde infiniecomme tu l’as fait avec l’enfant prodigue et le bon larron.Nous t’adorons, ô Fils du Dieu vivant ;par ta croix, nos prières, nos jeûnes et nos partagesportent des fruits qui demeurent.Donne-nous la grâce d’accueillir ta lumièreet de demeurer en ta chaleureuse présencesur la montagne où tu nous transfigures. Nous t’adorons, ô Esprit de sainteté ;sans ton souffle, nous ne savons pas prier.Viens au secours de notre faiblesse,murmure en nous le nom de Jésuset aide-nous à vivre dans l’attente joyeusedu matin de Pâques. Nous te rendons grâce, Dieu de l’Alliance,pour tout ce que tu fais de beau en nous.N’abandonne pas ceux et celles qui souffrent :continue ton œuvre de salut dans les cœurs,jusqu’au jour éternel de la résurrectionoù nous fêterons ensemble notre libération. Pour aller plus loin: mon carnet de carême 2018,...
Lire la suite
  4141 lectures
  0 commentaires

École de prière (64) La vénération des reliques

reliquaire enfant jpg
Reliques, du latin relictum, signifie les restes, ossements ou cendres de personnes saintes, ainsi que des objets qui leur ont appartenu. Que ce soit les reliques de François Xavier, Thérèse de Lisieux, soeur Faustine, frère André, Jean-Paul II, les fidèles se déplacent en nombre dans les églises pour les vénérer. Comment se fait-il que les reliques de ces personnages du passé attirent encore des foules aujourd’hui? On aurait pu penser que dans notre milieu « postmoderne » et fortement sécularisé, ce culte des reliques était dépassé. Cette forme de piété populaire n'est-elle pas proche de la superstition, du fétichisme? Pour y voir plus clair, voici quelques éléments qui relèvent de l'anthropologie, de l'histoire, de la théologie et de la spiritualité.Des modèles près de nousTout commence avec le culte des morts qui est une caractéristique décisive de notre humanité. Du plus loin que l’on remonte dans l'histoire, les hommes préhistoriques ont enterré leurs morts avec respect. Encore aujourd’hui...
Lire la suite
  4182 lectures
  0 commentaires

École de prière (59) Faire le signe de la croix

signe de croix3
Combien de fois faisons-nous le signe de la croix machinalement? Ce geste n’est pas banal. Il unit le ciel et la terre, enveloppe tout l’être de la présence trinitaire, rassemble l’humain et le divin à ce point central qu’est le cœur. Nous témoignons ainsi de notre foi avec notre corps. Des chrétiens sont morts martyrs pour l’avoir fait dans des pays qui ne tolèrent pas la foi chrétienne.Faire le signe de la croix, seul ou en groupe, c’est marquer notre appartenance au Dieu Père, Fils et Esprit. Faisons-le donc lentement. Marie recommandait à sainte Bernadette à Lourdes de faire ce geste « long, large et lent ». Nous signifions que Dieu est inscrit dans notre chair. Depuis que nous sommes baptisés dans la mort et la résurrection du Christ, nous avons Dieu chevillé au corps.Dieu au corpsDieu n’est pas une énergie cosmique impersonnelle, mais un être de relation. Il nous aime personnellement et...
Lire la suite
  6404 lectures
  0 commentaires

À l'écoute de la Parole

Notre coeur
Je vous partage une recension de Notre coeur n'était-il pas brûlant?, publiée sur le site Aleteia le 13 août 2017 sous le titre: Être davantage à l'écoute de la Parole. Merci à Bernard Plessy pour ce bel écho à mon livre. « Elle est vivante, la parole de Dieu, énergique et plus coupante qu’une épée à deux tranchants ; elle va jusqu’au point de partage de l’âme et de l’esprit, des jointures et des moelles ; elle juge des intentions et des pensées du cœur » (Hébreux 4, 12).Ce livre est le passage en format de poche d’une première édition (2007) chez Parole et Silence, née du rassemblement de commentaires parus deux fois par mois pendant trois ans dans l’hebdomadaire Famille Chrétienne des trois lectures de la première partie de la messe des dimanches — Ancien Testament, épître, Évangile, lecture ecclésiale et liturgique de la Parole. En tout une soixantaine de chroniques.Reprenant ces commentaires, plutôt que...
Lire la suite
  1687 lectures
  0 commentaires

Marie, rose mystique

assomption de marie
 La terre de Palestine possédait une fleur intacte qui, sans se regarder, faisait la joie du Père. Marie, rose mystique, s’ouvrit au grand vent de l’Esprit pour exhaler son parfum jusque dans la mort. Son corps n’a pas connu la corruption du tombeau. Dieu a fait monter Marie, la Vierge immaculée, avec son âme et son corps, jusqu’à la gloire du ciel.De l’Annonciation à l’Assomption, c’est toujours son Fiat, jamais repris, qui se prolonge en un vibrant Magnificat. « Voici la servante du Seigneur ; que tout m’advienne selon ta parole » (Luc 1, 38).Saluer Marie comme « Comblée-de-grâce » (Luc 1, 28), c’est honorer Jésus, le fruit béni de ses entrailles. Qui vient à elle trouve Jésus. Ils sont inséparables et font corps à la lumière, pour mener à terme l’œuvre du Père : enfanter Jésus en nous et dans le monde.La Vierge Marie a été préparée à cette mission de...
Lire la suite
  3196 lectures
  0 commentaires

Merveilleuse présence eucharistique

St Sacrement Foyer de Charite Sutton
 « Il est grand le mystère de la foi », proclame le prêtre à la messe à la suite du récit de l'institution de l'Eucharistie. Ce mystère d’une présence, où se vit le merveilleux échange entre le Christ et nous, de son corps et de son sang, est un trésor qui doit être sans cesse redécouvert.(Photo prise au Foyer de Charité de Sutton au Québec)Une présence activeL’action liturgique rend en effet présent le Christ ressuscité sous quatre modes principaux. Il est présent dans l’assemblée en prière : « Quand deux ou trois sont réunis en mon nom, je suis là, au milieu d’eux » (Matthieu 18, 20). Il est présent dans sa parole qui nous révèle le Père. Il est présent dans la personne du ministre qui agit en son nom. Enfin, il est « présent […], au plus haut point », sous les espèces eucharistiques (document conciliaire de Vatican II Sacrosanctum Concilium,...
Lire la suite
  2129 lectures
  0 commentaires

Patrice de La Tour du Pin, créateur d'hymnes

P. La Tout du Pin
Patrice de La Tour du Pin (1911-1975) a été l'homme d'une quête: celle du Dieu de joie, le Christ pascal. Cette quête l'entraîna sur les routes d'une aventure spirituelle des plus exigeantes et des plus originales. La première œuvre du poète, La Quête de Joie, publiée en 1933, contient en germe les intuitions de trois Jeux qu'il écrira pendant quarante ans sous le titre d'Une Somme de poésie, parue chez Gallimard. Il dialogua avec la culture de son temps, si souvent indifférente à la foi chrétienne. C’est de lui que vient cette phrase : « Tout homme est une histoire sacrée ». Il se dépassa en poésie pour accéder à une théopoésie où le langage symbolique est au service de la Révélation du Dieu Amour.Le jardinier des motsLa Tour du Pin se décrit comme un « jardinier des mots » qui a voulu écrire la grande prière de l’homme de ce...
Lire la suite
  3343 lectures
  0 commentaires

abonnez vous blog v2 down

Me suivre sur Twitter…

Sélection au hasard

Jacques Gauthier
19 juillet 2016
Le blogue de Jacques Gauthier
Saint Bernard de Clairvaux (1090-1153) revient tou...
3262 lectures
Jacques Gauthier
9 avril 2015
Le blogue de Jacques Gauthier
"Le style est l'homme même". Cette formule cé...
3601 lectures
Jacques Gauthier
7 septembre 2016
Le blogue de Jacques Gauthier
J’arrive de vacances aux Îles de la Madeleine, sit...
4495 lectures
Jacques Gauthier
15 octobre 2018
Le blogue de Jacques Gauthier
La vie de Marguerite-Marie Alacoque est une histoi...
2843 lectures
Jacques Gauthier
27 octobre 2013
Le blogue de Jacques Gauthier
Avez-vous réussi dans la vie? Qu’importe, il est t...
3611 lectures