Le blogue de Jacques Gauthier

Cliquez sur les onglets de la barre pour voir les mots-clés et le calendrier des articles

Prise de parole au coeur de la cité

Jgauthier2
Rencontre avec Bernard Perroy pour la revue française  Feu et Lumière   , no 337, avril 2014, p. 10-11. Le titre de l'article: "Jacques Gauthier. Une prise de parole au coeur de la cité". Jacques Gauthier, Québécois, est connu pour ses livres et ses conférences sur la petite Thérèse, la famille, les âges de la vie… Époux, père, grand-père, théologien, enseignant, essayiste et poète, il témoigne pour F&L de sa vie de foi et de son engagement de chrétien au coeur de la cité. F&L : Quel est le secret d’une telle activité ? Jacques Gauthier : Je fais oraison tous les matins depuis vingt ans et Anne-Marie, mon épouse, également de son côté. Le secret de la fécondité est là, dans ce cœur à cœur fidèle, même si c’est dans la foi, dans la sécheresse ; il y a une sorte de transfusion qui s’opère… Et c’est l’oraison qui féconde...
Lire la suite
  2484 lectures
  0 commentaires

École de prière (20) Prier comme mon chien

Tom
Tom hiver 2013
Nous avons un chien à la maison qui s’appelle Tom. Lorsque je sors, il se couche au pied de la porte. Il reste là sans rien faire. Il veille le temps qu’il faut, même s’il s’endort. Je ne sais pas s’il s’ennuie, mais je l’entends gémir lorsque j’approche, comme s’il n’attendait que ce moment. Il se lève alors d’un bond, tout joyeux du retour de son maître. Il est totalement présent à cet instant de bonheur, c’est sa récompense. Comment ne pas penser à cette parole de Jésus : « Heureux les serviteurs que le maître, à son arrivée, trouvera en train de veiller » ( Luc 12, 37). L’attente fidèle de mon chien devant la porte m’apprend que l’essentiel dans l'oraison, appelée aussi prière contemplative, est de rester en présence de Dieu dans la confiance et l'espérance et de se laisser aimer par lui. Le Curé d’Ars disait que sa manière de...
Lire la suite
  3750 lectures
  0 commentaires

24 janvier: Saint François de Sales, patron des journalistes

François de Sales
Fleurs Roses
  Le 24 janvier 2001, Jean-Paul II avait parlé de François de Sales en ces termes : « Anticipant sur le Concile Vatican II, il a indiqué la voie de la sainteté comme un appel adressé à tout état de vie » (Zenit.org). Puis, il lança cette invitation aux jeunes mariés : « En suivant les enseignements de saint François de Sales, sachez construire chaque jour votre adhésion à l'Evangile dans votre fidélité réciproque à l'amour ». Ces paroles mettent en évidence trois grandes caractéristiques de la spiritualité de François de Sales : la sainteté accessible à tous, l’Évangile comme règle de vie et l’amour comme unique méthode. Ce n’est pas nécessaire d’être dans les cloîtres, de faire de longues prières, d’avoir tel style de vie pour se sanctifier, l’important est de désirer vivre la sainteté au quotidien, là où nous sommes. François de Sales venait ainsi de simplifier la vie chrétienne. Avec lui, la liberté retrouve...
Lire la suite
  3146 lectures
  0 commentaires

École de prière (18) Persévérer dans la prière

Prière 1
Prière 2
Tous les alibis sont bons pour ne pas persévérer dans la prière. Qui n'a pas déjà entendu ces remarques? "J'aide les autres, c'est mieux que de perdre son temps à prier. Mon travail, c'est une prière, cela me suffit. Je suis plus de tempérament actif que contemplatif." Aimer les autres et faire de son travail une prière, c’est bien, mais pourquoi cela nous éloignerait de la prière personnelle et silencieuse? Si on on consacre un temps quotidien à l'oraison, par exemple quelques minutes le matin, notre travail portera encore plus de fruits et notre action ne dégénérera pas en agitation. Saint Benoît avait visé juste en prenant pour devise : Ora et labora (« Prie et travaille »).   Le temps que nous prenons pour Dieu dans la prière sera d’autant plus fécond si nous avons la volonté de vivre le reste de la journée dans une attitude de prière, c’est-à-dire d’accueil de...
Lire la suite
  2891 lectures
  0 commentaires

(École de prière 17) Prier avec les distractions



« Dès que je me mets en présence de Dieu au début de l’oraison, les distractions arrivent tout de suite. Est-ce normal » ? Oui, c’est un signe que tu es vivant et que ton imagination fonctionne. Tous les priants connaissent les distractions, que ce soit durant la prière vocale, liturgique, ou durant la méditation, l’oraison. Thérèse d’Avila a montré qu’en entrant dans le silence de Dieu, on renonce délibérément à l’activité de nos sens. « L’âme recueille toutes ses puissances et rentre en elle-même avec son Dieu » ( Chemin de la perfection , 28). On se met volontairement dans la nuit, nous dit de son côté Jean de la Croix : nuit des sens, nuit de la raison, nuit de la foi, nuit de Dieu. Cet état est déroutant pour nous qui cherchons à tout contrôler, à tout comprendre, alors qu’il s’agit de s’abandonner, de se laisser prendre par l’amour de Dieu. Pour Thérèse...
Lire la suite
  3144 lectures
  0 commentaires

École de prière (16) Prier, c'est ennuyant


La prière est un long chemin que l'on fait en priant. On y va parfois avec entrain, mais aussi à reculons. Il arrive si souvent qu'on ne ressente rien, que l'ennui nous tenaille, mais cela ne veut pas dire qu'il ne se passe rien, comme je l'indiquais au blogue précédent . Un religieux me disait l'autre jour: "Prier, c'est ennuyant". Qu’est-ce qui t’ennuie ? Les formules toutes faites que l’on répète et qui assèchent le cœur. Le fait que tu sois là, dans le vide, dans l’attente d’un Dieu qui ne vient pas, que tu n’aies rien à lui dire. Ou que le temps ne passe pas assez vite et que tu aies mille choses intéressantes à faire. Pourtant, il ne s’agit pas ici de quelque chose à faire, mais de Quelqu’un à aimer et à écouter. Et puis, les Écritures donnent les mots de Dieu lorsque nous trouvons les nôtres trop...
Lire la suite
  2428 lectures
  0 commentaires

École de prière (15) Je ne ressens rien


Il est normal parfois de ne rien ressentir dans la prière, puisque toute émotion vient des sens et que Dieu est au-delà du sensible. C’est ce que le poète mystique Jean de la Croix appelle « la nuit obscure » : nuit par les sens et la raison qui sont privés de goût, nuit par la foi elle-même qui nous fait croire ce que nous ne voyons pas, nuit par Dieu lui-même qui est au-delà de tout ce qu’on pourrait en dire et comprendre. Ce Dieu, que «nul n’a jamais vu» (Jean 1, 18), mais que Jésus est venu révéler comme Père, est «un Dieu caché » (Isaïe 45, 15). Consolons-nous, tous les grands spirituels ont connu cette épreuve de l’aridité dans la prière. Dans la sécheresse spirituelle, Dieu semble absent, indifférent, caché dans un lourd silence. Ce sentiment d’être abandonné de Dieu est ressenti comme un vide intérieur, une solitude aride, un...
Lire la suite
  2513 lectures
  0 commentaires

15 octobre: Sainte Thérèse d'Avila



Patronne de la vie spirituelle et de l’Espagne, Thérèse d’Avila est avant tout « fille de l’Église » et « mère des spirituels ». Nous retrouvons cette inscription sur le socle de sa statue dans la basilique Saint-Pierre, à Rome : Mater spiritualium . Pédagogue hors pair, la Madre témoigne de notre vocation commune à vivre une relation d’amour authentique avec Dieu et les autres. Elle a laissé des écrits de feu dans lesquels nous entendons battre son cœur. Le désir de Dieu Thérèse est née le 28 mars 1515 à Avila. Elle est la cinquième d’une famille de petite noblesse qui comprendra douze enfants. Elle rêve d’épopées chevaleresques dans cette vieille Castille peuplée de conquistadors. Huit de ses neuf frères tenteront l’aventure des Amériques. En 1522, elle s’enfuit avec Rodrigo, son aîné de quatre ans, pour combattre au pays des Maures afin d’y trouver le martyre et, par le fait même, de voir Dieu...
Lire la suite
  4305 lectures
  0 commentaires

11 juillet: Saint Benoît



De 1973 à 1977, j'ai eu la grâce de m'initier à la vie monastique à l'ancienne abbaye cistercienne d'Oka, près de Montréal. J'ai saisi toute l'importance de saint Benoît, père des moines d'Occident. Nous connaissons saint Benoît à travers deux sources principales : sa vie, écrite par le pape saint Grégoire vers 594, et un texte législatif appelé « la règle des monastères ». La première source présente des faits de sa vie où se mêlent légende et histoire. La seconde, plus fiable, nous livre sa spiritualité et l’organisation du temps dans un monastère, cette « école où l’on apprend à servir Dieu » et à « ne rien préférer à l’amour du Christ ».  Ne plaire qu’à Dieu seul Benoît naît à Nursie, en Ombrie, vers 480, dans une famille de petite noblesse. Il étudie à Rome où il approfondit le droit romain. Dégoûté de la vie corrompue de la ville et attiré par la vie parfaite,...
Lire la suite
  4182 lectures
  0 commentaires

École de prière (10) Priez sans cesse



Saint Paul exhortait régulièrement les premiers chrétiens à persévérer dans la prière, à prier sans cesse. Bref, à prier comme on respire, pour que toute la vie devienne prière. « En tout temps et à tout propos, rendez grâces à Dieu le Père au Nom de notre Seigneur Jésus Christ » (Éphésiens 5, 20). « Vivez dans la prière et les supplications ; priez en tout temps dans l’Esprit, apportez-y une vigilance inlassable et intercédez pour tous les saints » (Éphésiens 6, 18). Nous sommes prière Bien sûr, il ne s’agit pas ici de rester en prière consciente toute la journée, mais de vouloir prier sans cesse, de vivre le désir de la prière qui fait de tout instant une prière. « Ton désir, c’est ta prière », disait saint Augustin. Et qu’est-ce que prier sans cesse pour un chrétien ? N’est-ce pas ce désir profond de vouloir vivre comme Jésus, de mettre toute notre vie sous le...
Lire la suite
  2591 lectures
  0 commentaires

Adoration d'une nuit d'été


Je suis sorti dans la nuit pour rentrer en moi-même. Il n’y avait presque rien sous le ciel d’encre, si ce n’est ma foi en toi, mon Dieu.   J’y ai lu tes beautés :              le silence des étoiles, la caresse de la brise légère, le clair-obscur de la lune, le chant de la source.   La joie est montée comme une vague, à la fine pointe de l’âme, je me suis noyé en elle, je me suis perdu en toi, j’ai retrouvé le chemin du retour.   La musique de ton nom m’a maintenu à flot, la douceur des larmes m’a tenu éveillé jusqu’à l’aube, au creux d’une oraison silencieuse.   Merci mon Dieu de naître en moi chaque matin.   Jacques Gauthier   Paru dans  Prions en Église , Montréal, 16 décembre 2012, p. 33.   Pour d'autres prières du même genre, voir...
Lire la suite
  2698 lectures
  0 commentaires

École de prière (8) Comme si ma prière était à la surface


Il m'arrive de publier dans mon blogue des extraits de lettres que je reçois, ainsi que mes réponses. Le soir de Noël 2012, j’avais partagé avec vous un courriel d’un homme de 91 ans qui me confiait : Je n’ai pas appris à prier . Voici des extraits d’un autre courriel, cette fois d’un homme de 67 ans qui trouve difficile de s’abandonner à Dieu dans la prière, comme si celle-ci « était juste à la surface ». J’ajoute ma réponse, en espérant que cela pourra vous éclairer, sachant bien que nous sommes des novices à l’école de la prière. Bonjour Monsieur Jacques Gauthier J’aime bien lire vos articles sur la prière. Cependant je n’arrive pas à mettre en pratique vos précieux conseils sur l’aridité de la prière. Souffrant du fameux mal du T.O.C et du T.A.G. suite à une longue dépression qui n’est toujours pas guérie, ma pensée va dans toutes les...
Lire la suite
  2640 lectures
  0 commentaires

École de prière (6) Bien commencer


Plus j’avance sur les chemins de la prière, plus celle-ci se simplifie. Je suis là, Dieu est là ; il m’aime, je l’aime. C’est tout. Je demeure en lui, il demeure en moi : « Demeurez en moi, comme moi en vous » (Jean 15, 4). La prière chrétienne est une réponse à l’appel de Jésus : « Demeurez dans mon amour » (Jean 15, 9). Les premiers moments de la prière sont essentiels, car ils donnent le ton à ce qu'on va vivre. Tu peux allumer une bougie, faire une génuflexion lente et un signe de croix, chanter une hymne. Tu peux commencer par un Notre Père , une invocation à l’Esprit Saint, un verset d’un psaume. Tu entres en relation profonde avec le Christ présent en toi; c’est par lui que le Père se révèle à toi dans son Esprit. Tu laisses tes soucis en les offrant au Seigneur. Mon petit rituel Je vous...
Lire la suite
  2650 lectures
  0 commentaires

École de prière (5) Quand et où prier?


Dieu regarde plus l'intention du coeur dans la prière que l'attention, dont nous ne sommes pas toujours le maître. Il suffit d'être là, puisque Dieu est toujours là. Se décider à prier Prier nécessite juste un peu de foi et d’amour envers Dieu, la volonté d’entrer en relation avec lui, le désir de lui parler comme à un ami. Il fera le reste. Mais pour découvrir son amitié, n’est-ce pas trop demander de passer quelques minutes avec lui chaque jour ? Tu penses à tes enfants ou amis que tu aimes, mais rien ne vaut le temps que tu passes avec eux. Ainsi en est-il avec Dieu ; tu penses à lui, mais lui consacrer quelques minutes dans la journée prouve que tu l’aimes et qu’il est important à tes yeux. Le secret d’amitié que le renard dévoile au petit prince avant de le quitter s’applique très bien à ce qu’est la...
Lire la suite
  4113 lectures
  0 commentaires

École de prière (4) Prier avec quoi?



Au blogue  Comment prier? Cinq sentiers , nous avons parcouru cinq sentiers de la prière : tu pries comme tu es, comme tu vis, comme tu crois, comme tu aimes et comme tu parles à un ami. Mais on prie avec quoi? Voici cinq supports à la prière : tu pries avec ton désir, ton corps, la Bible, la liturgie, le silence.  1  Prie avec ton désir J’ai déjà parlé du désir dans la prière en commençant cette série sur L’école de prière. Dieu parle toujours à travers nos désirs, nos cris, nos demandes. Notre désir, c’est notre prière. Elle commence avec nos joies et nos peines, nos rêves et nos projets. Même si on la délaisse de temps en temps, le désir de prier ne s’éteint pas pour autant. Tu pries en présentant à Dieu non seulement ce que tu es, mais ce que tu désires être. Ne t’attarde pas trop...
Lire la suite
  3164 lectures
  0 commentaires

abonnez vous blog v2 down

Me suivre sur Twitter…

Sélection au hasard

Jacques Gauthier
14 mai 2013
Le blogue de Jacques Gauthier
En cette Année de la foi, j'ai écrit un petit livr...
2697 lectures
Jacques Gauthier
13 septembre 2014
Le blogue de Jacques Gauthier
Instrument de supplice réservé aux condamnés à mor...
2919 lectures
Jacques Gauthier
1 novembre 2016
Le blogue de Jacques Gauthier
Lors d’une émission d’Apostrophes, Bernard Pivot a...
2087 lectures
Jacques Gauthier
2 juillet 2013
Le blogue de Jacques Gauthier
Je suis branché sur Facebook et Twitter, mais ce n...
2590 lectures
Jacques Gauthier
9 octobre 2014
Le blogue de Jacques Gauthier
Deux semaines, déjà. Mon séjour à Paris se termine...
2103 lectures