Le blogue de Jacques Gauthier

Cliquez sur les onglets de la barre pour voir les mots-clés et le calendrier des articles

Saint frère André de l'Oratoire du Mont-Royal

Frere Andre
Saint frère André disait souvent : « Comme le bon Dieu est bon ! » Quand on lui adressait des louanges, sa réponse ne tardait pas : « Comme le bon Dieu est bon, voyez comme saint Joseph nous aime. » Malgré quelques sautes d’humeur, son humilité aura toujours le dernier mot, et surtout son sens de l’humour qui le rendait si humain et si proche des autres.  L’humble frère du mont Royal peut-il nous inspirer aujourd’hui? À voir les foules qui affluent chaque année à l’Oratoire, je répondrais par l’affirmative. Sa vie fidèle et sa force tranquille me disent que la vie vaut la peine d’être vécue, qu’hommes et femmes sont dignes d’être aimés, que le souci des démunis est primordial, que le Christ n’exclut personne, que la foi chrétienne transforme toute la vie, qu’il est important de respecter les gens qui ne croient pas et ne pensent pas comme nous, que la prière...
Lire la suite
  1128 lectures
  0 commentaires

Les dimensions spirituelles de la Mission

Mission
Le pape François a décrété le mois d’octobre 2019 Mois missionnaire extraordinaire. Pour bien intégrer le thème proposé, « Baptisés et envoyés : l’Église du Christ en mission dans le monde », il propose quatre dimensions spirituelles, que l'on peut vivre toute l'année : la rencontre personnelle avec le Christ, le témoignage des saints, la formation catéchétique à la Mission, la charité missionnaire. J’ai déjà abordé la rencontre du Christ dans un article de ce blogue, Ma vie comme mission, que l'on retrouve aussi dans la revue Univers [1]. Je parlerai brièvement ici des trois autres dimensions spirituelles.   Le témoignage des saintsDans son exhortation apostolique Gaudate et Exsultate, le pape François présente la sainteté comme une réalité toute proche, possible, destinée non à une élite, mais à la « classe moyenne ». « Les saints nous encouragent et nous accompagnent », écrit-il dans le premier chapitre. Leur témoignage nous surprend et nous dérange, « parce que leurs vies nous...
Lire la suite
  1050 lectures
  0 commentaires

N'aie pas peur de la sainteté!

Priere main
Le concile Vatican II a mis la sainteté à l’honneur en affirmant que « tous sont appelés à la sainteté ». Elle est le devoir de tous, répétait Mère Teresa, afin que le Christ ressuscité puisse pleinement vivre en nous. La question de la sainteté touche au sens de la vie et de la mort, à la quête du bonheur et de la justice. Elle renvoie à Dieu, qui est en nous et qui est plus que nous.Lors d’une conférence, j’avais demandé aux gens s’ils aspiraient à la sainteté. Personne n’avait répondu, comme si cette question faisait peur, leur rappelait un christianisme moralisateur, rigide, triste. On leur avait peut-être dit que désirer la sainteté, c’était de l’orgueil, alors que c’est plutôt « l’instinct de conservation de l’âme », comme l’écrivait le romancier Gilbert Cesbron. Pour eux, sainteté rimait avec auréole, canonisation, extase, mortification.Désirer la saintetéLe pape François évoque ce désir de la...
Lire la suite
  1619 lectures
  0 commentaires

Jean Vanier: un fou admirable

Jean Vanier
Il y a de ces êtres qui disparaissent et qui laissent une trace profonde de leur passage sur terre. Dans la nuit du 7 mai 2019, une lumière s’est éteinte en notre monde pour qu’elle brille à jamais au Ciel. À 90 ans, Jean Vanier a rejoint son Jésus bien-aimé, qu’il a vu et touché dans le regard de ses frères et sœurs atteints d’un handicap mental. Jésus l’a béni de la main de ses pauvres, lui a souri dans leur regard, l’a accueilli dans leur compagnie, celle de la communion des saints : « Ce que vous avez fait à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait » (Mt 25, 40).Mon expérience à L’ArcheJ’ai entendu Jean Vanier à la télévision en 1973. Il témoignait de son expérience à la communauté de L’Arche qu’il avait fondée en 1964 à Trosly-Breuil avec le père Thomas...
Lire la suite
  7250 lectures
  0 commentaires

Soyez saints

CommentDevSaint
Le Carême me semble un bon temps pour réfléchir sur la sainteté, qui est toujours une expérience de la miséricorde divine. L’invitation est lancée au lundi de la première semaine de Carême : « Soyez saints, car moi, le Seigneur votre Dieu, je suis saint » (Lévitique 19, 2). À la fin de cette première semaine, Jésus reprend l’invitation comme en écho : « Vous donc, vous serez parfaits comme votre Père céleste est parfait » (Matthieu 5, 48). Mais que signifie être saint, est-ce synonyme de perfection et de canonisation ?Si l’habit ne fait pas le moine, la canonisation ne fait pas tous les saints. Et pourtant, « nous sommes tous appelés à la sainteté » (Vatican II). La sainteté relève de notre être baptismal, la canonisation vient de l’Église. Lorsque nous regardons de quoi nos journées sont faites, personne ne pense être canonisé. Ne marchons-nous pas sur le chemin de la sainteté avec nos imperfections ? Voici quelques questions que...
Lire la suite
  1483 lectures
  0 commentaires

La petite voie de Thérèse dans la poche

Rec. Petite voie Aleteia
Je vous partage la recension de Domitille Farret d'Astiès, "Comment se mettre sainte Thérèse dans la poche"?, qui est parue sur le site d'Aleteia du 8 février 2019. "La petite voie avec Thérèse de Lisieux" (Artège / Novalis) est un livre facile à balader avec soi qui permet de découvrir le chemin de sainteté proposé par sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus, docteur de l'Église et patronne des missions.Vous n’hésitez pas à fourrer un portable dans la poche droite de votre jean’s lorsque vous quittez votre appartement le matin ? Alors pourquoi ne pas glisser ce tout petit livre dans la poche arrière par la même occasion ? Jacques Gauthier, contributeur à Aleteia, y donne un aperçu de la voie de sainteté tracée par la jeune carmélite. Pour lui, l’appel à la sainteté « fait partie de notre ADN baptismal ». Il explique que « nous marchons tous vers ce but, parfois à cloche-pied » et que « Thérèse nous y...
Lire la suite
  1133 lectures
  0 commentaires

Vivre le baptême reçu

bapteme 218 B
Comment devenir saint, sainte ? Qui se pose cette question aujourd’hui ? Elle semble venir d’un autre âge, loin des préoccupations de nos sociétés sécularisées. Cette interrogation un peu incongrue me paraît pourtant essentielle, justement parce qu’on ne se la pose pas souvent. Elle touche au sens de la vie et de la mort, renvoie à une transcendance, que nous appelons Dieu, qui est en nous et qui est plus que nous.Devenir ce que nous sommesCréés à l’image du Dieu trois fois saint, nous sommes appelés à lui ressembler. « Soyez saints pour moi, car moi, le Seigneur, je suis saint » (Lévitique 20, 26). Saints, mais ne lesommes-nous pas depuis le jour de notre baptême, lorsque nous avons été plongés dans la mort et la résurrection du Christ, participant ainsi à la sainteté même de Dieu ? Saint Paul nous le rappelle dans ses lettres : « À vous qui êtes appelés à être saints » (Romains 1,...
Lire la suite
  1906 lectures
  0 commentaires

Bienheureux Louis et Marie Quattrocchi

Bx Louis et Marie Quattrocchi
Le 21 octobre 2001, Louis et Marie Quattrocchi ont été béatifiés par Jean-Paul II en tant que couple. Le miracle reconnu pour leur béatification fut attribué à tous les deux. Contrairement à la coutume de fêter les bienheureux et les saints à la date du jour de leur naissance au ciel, leur fête liturgique est fixée au 25 novembre, en souvenir du jour anniversaire de leur mariage. L’ordinaire de la vie, vécu en couple et en famille, rime ainsi avec sainteté. J'en ai déjà parlé dans ce blogue en relatant la canonisation des parents de Thérèse de Lisieux, le 18 octobre 2015, Louis et Zélie Martin. Un couple choisiLouis Beltrame Quattrocchi et Marie Corsini sont respectivement nés en 1884 et 1880. À partir de 1889, Louis réside chez un oncle et une tante sans enfants. Il déménage avec eux à Rome; il y habitera jusqu’à la fin de sa vie. C’est là qu’il...
Lire la suite
  1897 lectures
  0 commentaires

La petite voie avec Thérèse de Lisieux

Therese petite voie
Qui n'a pas déjà entendu parler de Thérèse de Lisieux (1873-1897), connue aussi sous le nom de sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus? Son Histoire d'une âme a embrasé le cœur de millions de lecteurs à travers le monde. Il ne s'agit pourtant pas d'une histoire à l'eau de rose. Thérèse a su trouver Jésus par la petite voie de l'enfance spirituelle. Elle indique cet itinéraire lumineux à tous les chercheurs de Dieu.Je parcours brièvement son itinéraire dans un opuscule, format de poche et à bas prix, La petite voie avec Thérèse de Lisieux, publié aux Éditions Artège. Je présente en quarante courts chapitres la petite voie de confiance et d’amour de Thérèse, que l’on peut lire et méditer comme une retraite de quarante jours. L’itinéraire spirituel de la petite Thérèse nous rappelle que nous sommes tous appelés à la sainteté. Cet appel fait partie de notre ADN baptismal depuis le jour où nous avons été plongés dans...
Lire la suite
  2064 lectures
  0 commentaires

Questions sur Les saints, ces fous admirables

Saints Béatitudes
À l’occasion de la Toussaint, les questions de Laetitia Lorusso, responsable des communications aux éditions des Béatitudes, sur mon livre Les saints, ces fous admirables (Novalis / Béatitudes, 2018, 344 pages).Pouvez-vous vous présenter aux lecteurs en quelques lignes? Marié et père de famille, j’ai été professeur de théologie à l’Université Saint-Paul d’Ottawa durant une vingtaine d’années. Je me consacre maintenant à l’écriture, aux conférences et aux retraites spirituelles que je donne au Canada et en France. Poète et essayiste, j’ai publié soixante-quinze ouvrages et je collabore à plusieurs revues. Je tiens un blogue sur mon site Web : jacquesgauthier.com.Quelle est votre devise?« Tout est grâce » de Thérèse de Lisieux. Qu’aviez-vous à cœur de partager à travers votre livre? J’ai voulu partager l’admiration que j’éprouve pour ces hommes et ces femmes que la poétesse Marie Noël appelle des «fous admirables». Les saints et les saintes sont de véritables compagnons ou compagnes de route qui ont tout...
Lire la suite
  1397 lectures
  0 commentaires

16 octobre: Sainte Marguerite-Marie Alacoque

Sainte Marguerite Marie
La vie de Marguerite-Marie Alacoque est une histoire de cœur. Tout commence à Paray-le-Monial, en ce grand siècle de la spiritualité qu’on a appelée l’École française, qui voit défiler les François de Sales, Jeanne de Chantal, Bérulle, Olier, Vincent de Paul, Jean Eudes. Jésus se choisit une jeune religieuse, de l’ordre de la Visitation, pour révéler au monde et dans l’Église l’amour brûlant de son cœur. Jésus la nomme « la disciple bien-aimée de mon sacré Cœur ». Accueillir l’amourPhiliberte Lamyn et Claude Alacoque, juge et notaire dans le Charolais, en Bourgogne, ont trois garçons quand vient au monde, le 22 juillet 1647, Marguerite. L’enfant vivra une petite enfance heureuse. Vers l’âge de quatre ou cinq ans, elle fait un séjour prolongé chez sa marraine. Elle y entend parler de vie consacrée à Dieu et de vœux religieux. Prévenue par la grâce, elle prononce ces paroles qui marqueront sa vie : « Ô mon Dieu, je vous consacre...
Lire la suite
  2573 lectures
  0 commentaires

En prière avec les saints et saintes d'août

Saints aout
Le mois d’août est riche en grandes figures de sainteté qui nous conduisent au Christ. Je vous en propose une quinzaine. Les saints et les saintes ne sont pas là pour eux-mêmes, mais pour Dieu. Ce ne sont pas des stars qui brillent, mais des témoins qui éclairent. Leur lumière vient de Dieu. Ces icônes du Royaume témoignent de la victoire du Christ sur la mort et de l’éternelle jeunesse de l’Évangile. Les saints, ces fous admirables, ne sont pas des géants inaccessibles du passé, mais des amis qui intercèdent pour nous au présent et qui nous tirent en avant pour tenir bon dans l’espérance. À nous de déchiffrer leur musique intérieure, en reprenant des extraits des antiennes d’ouverture de leur messe, avant d’en chanter avec eux toute la portée au ciel. Cliquez sur les liens pour mieux connaître leur vie et leur spiritualité.  1er août: saint Alphonse de Liguori« L’esprit du Seigneur est...
Lire la suite
  3441 lectures
  0 commentaires

Lys des Agniers, Kateri Tekakwitha

Kateri Tekakwitha
Sainte Kateri Tekakwitha est fêtée dans l'Église le 17 avril. Jeune femme de paix dans un monde d’hommes guerriers, elle a suivi le chemin de son cœur, balisant des sentiers d’intériorité hors de sa tribu. La spiritualité chrétienne de cette humble orpheline sonne juste parce qu’elle est allée au bout de son désir : ne vivre que pour Dieu, que sa tradition appelle le Grand Esprit, et ne suivre que Jésus.L'attrait pour la solitudeKateri est née en 1656 dans le village mohawk de Ossernenon, aujourd’hui Auriesville, dans l’état de New York. Sa mère Kahenta, une algonquine chrétienne, aimerait bien la faire baptiser par les missionnaires, mais son mari, le jeune chef Kenhonwonkha du clan des Tortues de la tribu des Agniers, reste hostile à cette nouvelle religion. On peut penser que la spiritualité de Kateri fut inspirée par la foi catholique de sa mère. Elle la voyait souvent prier et elle...
Lire la suite
  1783 lectures
  0 commentaires

L'appel à la sainteté du pape François

Sainteté Pape
Je me réjouis de la troisième exhortation apostolique du pape François sur l’appel à la sainteté dans le monde actuel. Le titre nous y invite, Gaudate et Exsultate ; il est tiré de la première phrase du texte : « Soyez dans la joie et l’allégresse » (Mt 5, 12). Rédigé à la première personne dans un style vif, ce texte est peut-être le plus fort et le plus personnel de François, où il intègre deux de ses thèmes fondamentaux : la joie de l’Évangile et la réforme de l’Église. C’est une remarquable synthèse de ses convictions qu’il a mûrie au fil du temps. L’exhortation, divisée en cinq chapitres et 177 paragraphes, est écrite sur le ton de la conversation. Le pape présente la sainteté comme une réalité toute proche, possible, celle de la « porte d’à côté », destinée non à une élite, mais à la « classe moyenne », «ceux qui vivent proches de nous et sont un reflet de la...
Lire la suite
  3623 lectures
  0 commentaires

Recension: Les saints, ces fous admirables

Livre Les saints
Je vous partage la recension de Bernard Plessy au sujet de la nouvelle édition revue et augmentée de mon livre Les saints, ces fous admirables, (Novalis, 2018, 344 pages). Elle est parue sur le site Aleteia le 7 avril 2018, sous le titre: Les autels se peuplent de nouveaux saints. À noter que le livre, publié au Canada en février 2018, paraîtra en juin en France aux éditions des Béatitudes.  Recension de Bernard PlessyParu en 2005, ce "sanctoral" était épuisé. Bon signe ! Et belle occasion de le rendre au public en actualisant le texte (en 13 ans les autels se sont peuplés de nouveaux saints) et en ajoutant 18 nouvelles "figures" aux 45 premières. Ce livre est double et profondément un. Les 40 premières pages sont un "petit traité sur la sainteté" (Marc Cardinal Ouellet, dans sa Préface). On y trouve les aspects "techniques" : qu’est-ce qu’un sanctoral ? comment se déroule un procès de...
Lire la suite
  1497 lectures
  0 commentaires

8 mars: Jean de Dieu, l'ami des malades

Jean de Dieu
Lorsque j’étais enfant, le nom de Jean de Dieu évoquait pour moi l’asile de Montréal. Dire que quelqu’un était enfermé à Saint-Jean-de-Dieu signifiait quasiment qu’il était enterré vivant. Je ne savais pas que l’hôpital psychiatrique empruntait son nom à un homme qui fut bouleversé par la souffrance humaine et par l’amour de Dieu.Une vie orageuseJoao Ciudad naît au Portugal en 1495 de parents pauvres, mais chrétiens. Vers l’âge de huit ans, il quitte sa famille et est enlevé par un inconnu qui l’emmène en Espagne. Commence alors une vie errante où il sera tour à tour berger, paysan, soldat de Charles Quint — il est blessé en 1523 —, ouvrier agricole en Afrique, marchand ambulant de livres de piété à Gibraltar et libraire à Grenade en 1538.C’est dans la quarantaine que le Christ l’attend. Jean est bouleversé par le sermon de celui qui deviendra saint Jean d’Avila, que Benoît XVI proclamera...
Lire la suite
  2191 lectures
  0 commentaires

Les saints, ces fous admirables: nouvelle édition

Livre Les saints
Dans la Lettre apostolique publiée avant sa mort, Reste avec nous Seigneur, Jean-Paul II faisait cette affirmation : «Les exemples des saints sont devant nos yeux». J’ai déjà présenté 45 «exemples» de bienheureux et bienheureuses, saints et saintes, dans mon «sanctoral» Les Saints, ces fous admirables, paru en 2005 (Novalis – Béatitudes). Ce livre, étant épuisé depuis plusieurs années, je le reprends en ajoutant dix-huit nouvelles figures, surtout les apôtres du Christ que j’ai développés dans Jésus raconté par ses proches (Parole et Silence – Novalis, 2015).J’ai profité de cette nouvelle édition pour réviser en profondeur le texte qui passe de 274 à 344 pages. Il y a eu plusieurs changements depuis le premier tirage. Les bienheureux frère André, Marie de l’Incarnation, Jean-Paul II, Mère Teresa et Élisabeth de la Trinité ont été canonisés. De plus, Benoît XVI a reconnu officiellement la sainteté de la visonnaire allemande Hildegarde de Bingen et l’a...
Lire la suite
  1704 lectures
  0 commentaires

18 février: Fra Angelico, patron des artistes

Fra Angelico
Le 3 octobre 1982, Jean-Paul II avait proclamé bienheureux le peintre dominicain Giovanni de Fiesole, mieux connu sous le nom de « Fra Angelico », le frère angélique. Il l’avait fait motu proprio, c’est-à-dire de son propre mouvement, de sa pleine autorité, sans attendre qu’un miracle soit officiellement reconnu. Ce pape ami des artistes, lui-même poète, comédien dans sa jeunesse, avait ainsi donné aux artistes un patron et un modèle. Cette parole du Christ prend ici toute sa couleur : « Tout arbre bon donne de beaux fruits » (Mt 7, 17).Le peintre angéliqueFra Angelico naît à Vecchio, près de Florence, vers 1400. Il reçoit au baptême le prénom de Guido. Après avoir appris le métier de peintre et de miniaturiste à Florence, il fait partie des « Compagnons de Saint Nicolas » dans l’Église du Carmel. Attiré par la vie religieuse, il entre chez les Frères Prêcheurs qui vivent à Fiesole dans le couvent de Saint-Dominique. Il...
Lire la suite
  4215 lectures
  0 commentaires

Retour sur le film Des hommes et des dieux

Moines Tibhirine
Le 26 janvier 2018, le pape François autorisait la Congrégation pour les Causes des Saints à promulguer les décrets de béatification des 19 martyrs d’Algérie. Ce sont Mgr Pierre Claverie, les sept moines cisterciens de Tibhirine et onze autres religieux et religieuses. Ils seront béatifiés le 8 décembre 2018 au sanctuaire de Santa Cruz à Oran (Algérie). Ils ont été les témoins privilégiés du Christ en donnant leur vie par amour pour leurs frères et soeurs algériens.Les moines de Tibhirine sont surtout connus du grand public par le beau film de Xavier Beauvois Des hommes et des dieux, que l'on peut voir sur Internet, DVD, et parfois à la télévison. Je vous partage un texte que j'avais écrit sur ce film pour l'ancienne émission C'est ça la vie du 24 février 2011 de Radio Canada. Un souvenir personnelLe 21 mai 1996, j’étais à l’abbaye cistercienne de Tamié, en Haute-Savoie, lorsque la nouvelle est tombée comme un...
Lire la suite
  2511 lectures
  0 commentaires

École de prière (64) La vénération des reliques

reliquaire enfant jpg
Reliques, du latin relictum, signifie les restes, ossements ou cendres de personnes saintes, ainsi que des objets qui leur ont appartenu. Que ce soit les reliques de François Xavier, Thérèse de Lisieux, soeur Faustine, frère André, Jean-Paul II, les fidèles se déplacent en nombre dans les églises pour les vénérer. Comment se fait-il que les reliques de ces personnages du passé attirent encore des foules aujourd’hui? On aurait pu penser que dans notre milieu « postmoderne » et fortement sécularisé, ce culte des reliques était dépassé. Cette forme de piété populaire n'est-elle pas proche de la superstition, du fétichisme? Pour y voir plus clair, voici quelques éléments qui relèvent de l'anthropologie, de l'histoire, de la théologie et de la spiritualité.Des modèles près de nousTout commence avec le culte des morts qui est une caractéristique décisive de notre humanité. Du plus loin que l’on remonte dans l'histoire, les hommes préhistoriques ont enterré leurs morts avec respect. Encore aujourd’hui...
Lire la suite
  3945 lectures
  0 commentaires

abonnez vous blog v2 down

Me suivre sur Twitter…

Sélection au hasard

Jacques Gauthier
5 juin 2019
Le blogue de Jacques Gauthier
Lorsque Dieu veut agir en nous, il le fait par son...
1582 lectures
Jacques Gauthier
5 juin 2014
Le blogue de Jacques Gauthier
J'écris ce billet le 5 juin, fête du moine bénédic...
3691 lectures
Jacques Gauthier
22 novembre 2017
Le blogue de Jacques Gauthier
Il y a trente ans, Fernand Ouellette publia Les he...
1933 lectures
Jacques Gauthier
7 septembre 2016
Le blogue de Jacques Gauthier
J’arrive de vacances aux Îles de la Madeleine, sit...
4339 lectures
Jacques Gauthier
7 février 2019
Le blogue de Jacques Gauthier
Imaginons la scène de l’évangile de ce dimanche. U...
1313 lectures