Skip to main content

Le blogue de Jacques Gauthier

Itinéraire spirituel avec la Vierge Marie

Marie Artege

J’ai publié en 2022 mon autobiographie En sa présence (Artège/Novalis). Au début, je voulais témoigner de l’action de Marie dans ma vie. Mais plus je relevais ses « visitations », plus elle me renvoyait à Jésus. C’est toujours ainsi avec Marie, elle ne garde rien pour elle-même. Elle m’invitait plutôt à relever les traces de Dieu dans ma vie.  Quarante jours avec Marie Le projet d’écrire sur Marie n’était que partie remise, d’où ce petit livre, Méditer la Parole avec la Vierge Marie (Artège/Novalis). Je propose de cheminer quarante jours avec la mère de Jésus, selon les paramètres de la collection « Itinéraire spirituel » des éditions Artège en France. J’avais déjà écrit en 2018 dans cette collection La petite voie avec Thérèse de Lisieux.   Comment cheminer avec Marie pendant quarante jours? En méditant chaque jour un verset de la parole de Dieu qui la concerne, et que je commente brièvement pour mieux l’intégrer dans notre vie....

Lire la suite
  1188 lectures

Vivre jusqu'à cent ans

Vieillesse 100 ans
Moi et Pere Claude

Selon le dernier recensement, il y avait, en 2021, 9535 centenaires au Canada. En France, c’est le double. Des études montrent que vivre jusqu’à cent ans sera de plus en plus habituel.  Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), l’espérance de vie a beaucoup augmenté ces dernières décennies dans la plupart des pays industrialisés. Au Canada, en 2015, elle était de 84,1 ans pour les femmes et 80,2 ans pour les hommes.  Des questions de vie Nous connaissons tous dans nos familles et amis des nonagénaires qui demeurent solides comme de vieux chênes. Ils s’adaptent à la réalité sans trop de stress. Ils conservent une certaine qualité de vie et affrontent les obstacles avec sérénité. « Les cheveux blancs sont une couronne splendide : on la trouve sur les chemins de la justice » (Proverbes 16, 31). Le prophète va jusqu’à dire : « le plus jeune mourra centenaire » (Isaïe 65, 20).  D’autres ressentent une plus grande...

Lire la suite
  1205 lectures

Mois de mai, mois de Marie

Marie mois de mai

Dès l’Antiquité, le mois de mai était reconnu comme le mois de la végétation, des fleurs, de l’amour, des sources. Chez les Romains, on célébrait Maia, déesse de la fécondité. C’est devenu tout naturellement le mois de Marie, surtout à la fin du 18e siècle. On méditait la vie et les vertus de Marie pour s’en inspirer chaque jour du mois de mai. On recommandait d’orner chaque maison de fleurs en l’honneur de Marie.  Cette expression de la piété mariale devint très populaire. Dans ma jeunesse, je me souviens qu’on reprenait ce chant en chœur : « C'est le mois de Marie / C'est le mois le plus beau / À la Vierge chérie / Disons un chant nouveau ». Notons que, dans plusieurs pays, la fête des Mères a lieu en mai. Le mois de Marie coïncide toujours avec le temps pascal dans la liturgie de l’Église. Les fêtes de l’Ascension et de la Pentecôte...

Lire la suite
  1836 lectures

Marie dans la vie de Georgette Faniel

Mimi 20 ans
Georgette Faniel

Georgette Faniel, surnommée Mimi, est une femme célibataire qui vécut discrètement à Montréal de 1915 à 2002, dans le don total de sa personne au Christ. (Lire sa vie dans mon livre Georgette Faniel, le don total (Novalis) et voir ma vidéo sur elle dans ma chaîne YouTube)  Elle s’est offerte au Père avec le Christ pour l’Église et le monde, témoignant de l’amour insondable de Dieu pour nous. Sa vie, ponctuée d’épiphanies étonnantes (stigmates, noces spirituelles, transfixion, etc.), est demeurée humble et joyeuse dans le service des pauvres et l’écoute des gens. Elle n’aimait pas qu’on la définisse comme une « mystique », car elle se voyait comme une femme ordinaire, à l’exemple de Marie. « Je suis une simple servante de Dieu », disait-elle. On la voit ici à l'âge de 20 ans. Je vais dégager dans cet article quelques éléments de sa relation privilégiée avec la Vierge Marie, qui a été un modèle et...

Lire la suite
  3693 lectures

Marie, mère de l'Église (Vatican II)

Marie Mere Eglise

Saint Jean présente Marie debout au pied de la croix. « Jésus, voyant sa mère, et près d’elle le disciple qu’il aimait, dit à sa mère : « Femme, voici ton fils. » Puis il dit au disciple : « Voici ta mère. » Et à partir de cette heure-là, le disciple la prit chez lui. » (Jn 19, 25-26). Jésus manifeste un amour total en donnant sa mère à l’apôtre Jean, et à travers lui à chacun de nous. L’amour de Marie est aussi grand puisqu’elle accepte de bon cœur cette maternité personnelle et universelle. Elle soutient l’Église par sa présence et sa prière, veille à la croissance du corps mystique de son Fils, guide ses enfants jusqu’au bonheur éternel. « D’un seul cœur, ils participaient fidèlement à la prière, avec quelques femmes dont Marie, mère de Jésus, et avec ses frères. » (Ac 1, 14). Mère de l’Église Les textes...

Lire la suite
  2564 lectures

Journée mondiale des grands-parents

Papa et moi

Le 31 janvier 2021, le pape François annonçait l'institution d'une Journée mondiale des grands-parents et des personnes âgées, qui sera célébrée par toure l'Église le 4e dimanche de juillet, autour de la fête des grands-parents de Jésus, sainte Anne et saint Joachim, le 26 juillet. La première Journée mondiale a donc lieu le dimanche 25 juillet. À cette occasion, le Saint-Père a publié un message très personnel aux grands-parents et aux personnes âgées. Il souligne que les gens âgés ne sont pas des personnes inutiles, contrairement à ce que l'on pourrait penser. Lui-même a été appelé à devenir Évêque de Rome au moment où il avait atteint l’âge de la retraite. "Le Seigneur est toujours proche de nous, toujours, avec de nouvelles invitations, avec de nouvelles paroles, avec sa consolation. Il est toujours proche de nous. Vous savez que le Seigneur est éternel et ne prend jamais sa retraite, jamais."  En rappelant...

Lire la suite
  2023 lectures

Thérèse et le sourire de Marie

Therese Marie

Thérèse de Lisieux (1873-1897) écrit dans son Histoire d’une âme : «Depuis mon enfance j’avais pour [saint Joseph] une dévotion qui se confondait avec mon amour pour la Ste Vierge» (Manuscrit A 57r). La jeune carmélite n’emploie jamais le mot « dévotion » à propos de Marie, elle lui préfère le mot «amour». Le 19 octobre 1892, elle exprime à sa sœur Céline sa joie d’aimer la Sainte Vierge :  A propos de la Ste Vierge il faut que je te confie une de mes simplicités avec elle, parfois je me surprends à lui dire : «Mais ma bonne Ste Vierge, je trouve que je suis plus heureuse que vous, car je vous ai pour Mère, et vous, vous n'avez pas de Ste Vierge à aimer... Il est vrai que vous êtes la Mère de Jésus mais ce Jésus vous nous l'avez donné tout entier... et Lui sur la croix il vous a donnée à nous...

Lire la suite
  5121 lectures

Marie la vivante

Marie la vivante

Pour le mois de mai, traditionnellement dédié à Marie, le groupe Une minute avec Marie a demandé à 31 personnalités de parler de leur relation avec la Sainte Vierge. Mon témoignage est paru le 3 mai, fête des apôtres saint Philippe et saint Jacques. Marie la vivante Ma mère avait promis à la Vierge Marie que si l’accouchement se passait bien elle lui consacrerait son bébé. Je fus donc baptisé le 8 décembre, jour de l’Immaculée Conception. Marie a une place centrale dans ma vie. Je l’ai toujours priée. À la maison, nous récitions le chapelet en famille. Aujourd’hui, j’aime bien prier le chapelet en marchant à l’extérieur avec mon épouse. Nous lui avons consacré nos quatre enfants. Cela fait 42 ans que nous sommes mariés et Marie nous soutient, nous console, nous conduit toujours à Jésus. « Tout à Jésus par Marie », disait Louis-Marie Grignion de Montfort. À l’adolescence, je me suis éloigné de...

Lire la suite
  2410 lectures

Témoignage: ma vie avec les saints

Interview La Vie

À l’aube de ma vie, il y a Marie, la Reine de tous les saints. Je suis né sous son manteau, car ma mère, dont les derniers mois de grossesse étaient compliqués, lui a fait ce vœu : « Si l’accouchement se passe bien, je te consacrerai mon enfant ! » Je fus donc baptisé le 8 décembre 1951, en la solennité de l’Immaculée Conception. La Mère de Dieu et de l’Église, qui demeure au cœur de la Trinité et de la communion des saints, s’est dès lors installée dans mon invisible chez-moi. J’ai toujours eu une grande tendresse pour Marie, aussi loin que je m’en souvienne. Tout petit, par exemple, j’aimais accompagner mes parents au sanctuaire marial Notre-Dame du Cap, à Trois-Rivières, non loin de la ville où nous habitions et qui s’appelle Grand-Mère, au Québec.  Vers l’âge de 4 ans, j’ai été hospitalisé en raison d’une jaunisse. Parce que je pleurais trop, ma mère avait interdiction de...

Lire la suite
  3047 lectures

La mort de ma mère

Signet maman

Je ne pensais pas écrire ce texte quatre mois après la mort de mon père, que vous pouvez lire aussi sur ce blogue. Ma mère est décédée le vendredi 28 septembre à l’âge de 90 ans, alors que je donnais une retraite à Sutton. Elle est morte paisiblement dans son lit, à la maison, sans éprouver les affres d’une longue maladie. Elle désirait retrouver son cher Daniel, arrivé à la maison du Père le 2 juin 2018. Ils ont eu une belle vie et une mort douce. On ne s’habitue pas à la mort, même s’il y a « plein de vie dedans », écrivait Félix Leclerc. Devenir orphelin arrive toujours trop tôt.  Maman a rendu l’âme un vendredi après-midi, comme Jésus. À la première lecture de la messe de ce 28 septembre, on pouvait lire ces mots de Qohèleth, l’auteur du livre de l’Ecclésiaste, qui montre avec réalisme que les desseins de Dieu...

Lire la suite
  28331 lectures

En acceptant, vous accéderez à un service fourni par un tiers externe à https://www.jacquesgauthier.com/