Skip to main content

Le blogue de Jacques Gauthier

L'Annonciation du Seigneur

annonciation

La solennité de l’Annonciation est célébrée ordinairement le 25 mars, soit neuf mois avant Noël. Cette année 2024, la fête tombait le Lundi saint, durant la Semaine sainte qui prime sur les autres fêtes. Elle a donc été reportée au lundi 8 avril, après l’octave de Pâques. Marie la « comblée-de-grâce » est intimement liée à la mort-résurrection de Jésus, événement central de notre salut qui fera d’elle la mère de Dieu. Jésus est aussi au centre de la fête de l'Annonciation, comme l’indique l’ange Gabriel à Marie :  « Voici que tu vas concevoir et enfanter un fils ; tu lui donneras le nom de Jésus. Il sera grand, il sera appelé Fils du Très-Haut ; le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David son père ; il régnera pour toujours sur la maison de Jacob, et son règne n’aura pas de fin. » (Luc 1, 31-33) Le règne de Jésus L’ange reprend...

Lire la suite
  451 lectures

Une symphonie en quatre mouvements

Parole de Dieu

Jésus est le centre de la foi chrétienne. Il est venu « proclamer l’Évangile de Dieu » (Marc 1, 14) et révéler le visage du Père. Il incarne l’accomplissement des Écritures; il est leur interprète définitif. Ma méditation en ce 3e dimanche du temps ordinaire, nommé par le pape François "Dimanche de la parole de Dieu".  L’évangéliste Marc nous rapporte la première prédication de Jésus, qu’on peut entendre comme une symphonie en quatre mouvements : « Les temps sont accomplis : le règne est tout proche. Convertissez-vous et croyez à l’Évangile » (Marc 1, 15).  « Les temps sont accomplis »  Depuis que le Verbe s’est fait chair, le temps ne se résume plus au passé, au présent et à l’avenir, il ouvre sur le royaume des Cieux. Pour les chrétiens et chrétiennes, le temps n’est pas seulement physique et linéaire, comme celui de nos horloges, mais il est action du Père, révélation du...

Lire la suite
  1095 lectures

Entrevue pour le webmagazine La Métropole

Poesie TR 2018

Ricardo Langlois pour La Métropole : Bonjour Jacques, je vous ai connu dans les années 2010 par votre blogue, j’aimais commenter vos articles. Vous avez une feuille de route impressionnante. D’abord vous avez été moine pendant quatre ans avant d’être professeur à l’Université Saint-Paul d’Ottawa. Pourquoi avoir quitté la vie monastique? Parce que ce n’était pas là que le Seigneur me voulait, tout simplement. Je suis entré à l’abbaye cistercienne d’Oka en septembre 1973, après un séjour de six mois à la communauté de l’Arche en France, où je vivais avec des personnes handicapées. J’ai ressenti un appel du Christ à me consacrer à lui dans la prière. Cet appel, comme toute vocation, ne s’explique pas vraiment, ça se vit. À l’Arche, je découvrais la prière contemplative, la vie mystique avec saint Jean de la Croix, j’étais ravi par la figure du Christ. Je le suis encore. J’ai vécu quatre ans à...

Lire la suite
  839 lectures

Itinéraire spirituel avec la Vierge Marie

Marie Artege

J’ai publié en 2022 mon autobiographie En sa présence (Artège/Novalis). Au début, je voulais témoigner de l’action de Marie dans ma vie. Mais plus je relevais ses « visitations », plus elle me renvoyait à Jésus. C’est toujours ainsi avec Marie, elle ne garde rien pour elle-même. Elle m’invitait plutôt à relever les traces de Dieu dans ma vie.  Quarante jours avec Marie Le projet d’écrire sur Marie n’était que partie remise, d’où ce petit livre, Méditer la Parole avec la Vierge Marie (Artège/Novalis). Je propose de cheminer quarante jours avec la mère de Jésus, selon les paramètres de la collection « Itinéraire spirituel » des éditions Artège en France. J’avais déjà écrit en 2018 dans cette collection La petite voie avec Thérèse de Lisieux.   Comment cheminer avec Marie pendant quarante jours? En méditant chaque jour un verset de la parole de Dieu qui la concerne, et que je commente brièvement pour mieux l’intégrer dans notre vie....

Lire la suite
  1015 lectures

Prière pour marcher ensemble

Synode marche
Priere Synode

Nous marchons vers toi, Seigneur,avec nos joies et nos blessures.Nous n’avançons pas au même rythme,mais la soif de ta parole nous guide.Qu’elle nous éclaire et nous rassemble au carrefour des cultures et des convictions.  L’écoute nous ouvre une nouvelle route :partage fraternel de la foi qui nous unit,accueil bienveillant de ce qui nous manque.Nous psalmodions les chants de nos ancêtresen cheminant avec la petite sœur espérance.Debout, nous rompons le pain à l’auberge pascale.  Tu marches avec nous sur nos chemins d’Emmaüs;nous sommes les membres vivants de ton Corps.Envoie ton Esprit de communion et de paix; qu’il nous renouvelle dans le silence de ta présence. Garde-nous dans l’amour miséricordieux du Père;apprends-nous l’unité dans la diversité. Amen.  Revue biblique Parabole 39/3, septembre 2023, numéro consacré au synode sur la synodalité dans l'Église. Pour lire le numéro gratuitement, cliquez ici. Pour aller plus loin: En sa présence, autobiographie spirituelle.Méditer la Parole avec la Vierge Marie. Ma vidéo sur la démarche synodale en Église, et...

Lire la suite
  1028 lectures

Le feu brûlant de la Parole

Bible Parole

Dans la première lecture du 22e dimanche du temps ordinaire A, le prophète Jérémie réprimande ses compatriotes qui s’éloignent du Seigneur, car il se soucie de leur salut. Il est fatigué de parler au nom de Dieu. Tout le monde se rit de lui : « La parole du Seigneur attire sur moi l’insulte et la moquerie. » (Jérémie 20, 8) À l’exemple du psalmiste, sa chair languit comme une « terre aride, altérée, sans eau. » (Psaume 62, 2)  Comment éteindre la parole de Dieu quand elle brûle le cœur comme un feu dévorant? Jérémie résiste. Il veut se défiler, ne plus penser à Dieu, mais sa foi est tenace, puisqu’elle s’enracine dans la Parole : « Elle était comme un feu brûlant dans mon cœur, elle était enfermée dans mes os. Je m’épuisais à la maîtriser, sans y réussir. » (Jérémie 20, 9)  La Parole nous travaille La Parole ne nous laisse pas beaucoup de repos dans le...

Lire la suite
  1432 lectures

Mois de mai, mois de Marie

Marie mois de mai

Dès l’Antiquité, le mois de mai était reconnu comme le mois de la végétation, des fleurs, de l’amour, des sources. Chez les Romains, on célébrait Maia, déesse de la fécondité. C’est devenu tout naturellement le mois de Marie, surtout à la fin du 18e siècle. On méditait la vie et les vertus de Marie pour s’en inspirer chaque jour du mois de mai. On recommandait d’orner chaque maison de fleurs en l’honneur de Marie.  Cette expression de la piété mariale devint très populaire. Dans ma jeunesse, je me souviens qu’on reprenait ce chant en chœur : « C'est le mois de Marie / C'est le mois le plus beau / À la Vierge chérie / Disons un chant nouveau ». Notons que, dans plusieurs pays, la fête des Mères a lieu en mai. Le mois de Marie coïncide toujours avec le temps pascal dans la liturgie de l’Église. Les fêtes de l’Ascension et de la Pentecôte...

Lire la suite
  1461 lectures

Pâques, au partage de ta présence

Resurrection

"Jésus lui dit : « Femme, pourquoi pleures-tu ? Qui cherches-tu ? » Le prenant pour le jardinier, elle lui répond : « Si c’est toi qui l’as emporté, dis-moi où tu l’as déposé, et moi, j’irai le prendre. » Jésus lui dit alors : « Marie ! » S’étant retournée, elle lui dit en hébreu : « Rabbouni ! », c’est-à-dire : Maître. Jésus reprend : « Ne me retiens pas, car je ne suis pas encore monté vers le Père. Va trouver mes frères pour leur dire que je monte vers mon Père et votre Père, vers mon Dieu et votre Dieu. » Marie Madeleine s’en va donc annoncer aux disciples : « J’ai vu le Seigneur ! », et elle raconta ce qu’il lui avait dit." (Jean 20, 15-18) Seigneur Jésus, au matin du tombeau vide, tu poses ton regard sur Marie Madeleine, qui te reconnaît quand tu prononces son nom.  Tu me connais aussi par mon nom, et tu m’appelles à annoncer au monde la joyeuse nouvelle de ta résurrection.  Tourne vers toi mon cœur blessé pour qu’il reprenne vie...

Lire la suite
  976 lectures

Mon premier gros livre

Jacques 7 ans 1ere communion

Est-ce le jour de ma confirmation, ou la nuit même de Noël que je reçois en cadeau de mes parents un livre de messe, mon premier gros livre, écrit en latin et en français? Il est beau à voir et doux au toucher, tout habillé de cuir, avec de petits rubans fixés à la tranchefile pour marquer les pages. Un médaillon ovale, incrusté dans le cuir de la couverture, représente Jésus couronné d’épines. Au verso, le médaillon de la douce Marie atténue la souffrance de son Fils. Je regarde souvent les médaillons de mon missel, le soir avant de m’endormir, à côté de mes cartes de joueurs de hockey. Mon gros missel me fait rêver. J’aime son odeur de sous-bois lorsque je l’ouvre, comme s’il y avait plein de vent dedans. C’est là que me vient l’habitude de sentir les livres, d’y enfoncer le nez entre les pages pour humer l’odeur...

Lire la suite
  951 lectures

Quand prière et poésie s'embrassent

Poesie Priere

La théologie gagne beaucoup à la fréquentation de la poésie et inversement. Dieu ne peut pas se dire totalement dans un langage discursif et rationnel. La poésie lui offre une langue qui lui permet de nous révéler une part de son mystère. Elle donne une forme au silence, tente de rendre visible l’invisible, d’approcher le mystère. La poésie est donc vouée à un certain échec qui fait sa grandeur : totalement inutile, elle nous est nécessaire dans notre monde régi par l’utilitarisme. Le poète Patrice de La Tour du Pin (1911-1975) parle souvent de "théopoésie", qui n’est pas de la théologie en vers, mais le langage le plus apte à dire Dieu, à cause de sa dimension symbolique, qui exprime le désir sans l’épuiser, qui fait éclater le sens sans rien imposer. Pour lui, la théopoésie est le service de Dieu par la poésie, la parole d’un homme à l’écoute de l’autre Parole pour...

Lire la suite
  1036 lectures

Au service de la Parole

Priere Bible

Saint Luc écrit son évangile plusieurs années après la résurrection de Jésus. Il a d’abord reçu l’Évangile de Jésus Christ des « serviteurs de la Parole » (Lc 1, 2). À son tour, il rédige un récit pour évangéliser ceux qui sont issus comme lui du monde païen. C’est sa manière de se mettre au service de la Parole et des croyants. Il s’en explique dans son prologue. Ce frère dans la foi, qui n’a pas connu le Christ, ouvre l’Évangile à tous et va insister sur la miséricorde de Dieu. Il poursuit son œuvre d’écrivain dans un deuxième tome, Les Actes des Apôtres. Prédication de Jésus En ce 3e dimanche du temps ordinaire, Luc nous fait le récit de la prédication de Jésus à Nazareth. Tous les verbes sont importants. "Selon son habitude", Jésus entre dans la synagogue le jour du sabbat, se lève pour faire la lecture, ouvre le livre, lit...

Lire la suite
  1534 lectures

Au commencement, le Verbe

Terre Cosmos

Au commencement du commencementà partir de l’origine éternellebien avant la genèse de l’atomeau commencement sans commencementétait le Verbe Antérieur à toute ébauche historiqueloin d’une première esquisse d’arthors du vent solaire de notre univers à un point de départ de nulle partétait le Verbe  Avant que surgisse l’aube nouvelleque la fraîche rosée humecte la terreque la fleur s’abreuve à la source avant le premier fruit du premier germeétait le Verbe Avant le premier son le premier motavant que coule une larme de femmelà dans l’embryon d’un divin silencedu premier regard du premier baiserétait le Verbe Par-delà le temps et l’espacel’élan de vie au cœur de l’enfant le saint désir au désert et à la mer la prière de louange sur la montagne était le Verbe « Et le Verbe s’est fait chair, il a habité parmi nous, et nous avons vu sa gloire, la gloire qu’il tient de son Père comme Fils unique, plein de grâce et de vérité. » (Jean 1, 14) Je vous...

Lire la suite
  1906 lectures

Relevez la tête!

Noel 2021

Aujourd’hui, Jésus, tu nous redis :« Lève-toi et marche ! »« Retrouve la vue ! »« Relève la tête ! » Ce ne sont pas que des mots,ta parole fait ce qui est dit;je veux y mettre ma confiance, mais augmente ma foi. Je sais que j’ai de la valeur pour toi,ouvre mes yeux et je verrai. Tu as pris chair en la Vierge Marie,amenant l’humanité à renouer avec sa dignité.  Ta parole naît sans cesse en nous,qui sommes créés à l’image de Dieu;elle se fraie un chemin jusqu’au cœur,pour nous guérir, nous pardonner, nous relever. Aujourd’hui, nous est né un Sauveur qui est le Christ, le Seigneur.Gloire à Dieu au plus haut des cieux, paix sur la terre aux personnes qu’il aime. Prière composée pour la revue biblique Parabole, décembre 2021. Pour aller plus loin: Notre coeur n'était-elle pas brûlant? Faire route avec Jésus (Parole et Silence / Novalis). En présence des anges Découvrir le monde invisible (Emmanuel / Novalis). Vidéo de...

Lire la suite
  1624 lectures

Les 5 P et 10 conseils pour devenir saint

Eglise saintete

Dernier entretien d'une série de 8 vidéos de la retraite sur la sainteté, que vous pouvez voir en tout temps dans ma chaîne YouTube. Les entretiens sont extraits du livre Devenir saint. Petit monde d'emploi (Emmanuel/Novalis). Les chemins pour devenir saint passent par les cinq sens et la fidélité à ce que j’appelle les cinq « p », les cinq partages : parole, prière, pardon, pain, présence. La personne en marche vers la sainteté écoute la parole de Dieu qui guide ses pas, s’exerce à le voir par une prière de foi qui la transforme, le touche par le pardon qui la guérit, goûte le pain descendu du ciel qui la nourrit, sent obscurément sa présence au-dedans qui la vivifie. Écouter la Parole Devenir saint, c’est se brancher sur la Parole, comme le sarment est greffé à la vigne. Cette parole de feu brûle le cœur sur nos chemins d’Emmaüs. N’est-ce pas la première attitude...

Lire la suite
  3710 lectures

Comment je vis ma foi?

J.Gauthier 2 juin 2020

Un prêtre du diocèse de Gatineau m’a demandé l’an dernier d’écrire le témoignage de ma vie de foi. L’article, qui a servi de méditation lors d’une rencontre diocésaine, est paru dans le Prions en Église du 31 mai 2020. Ma foi et ma vie ne font qu’un; elles se nourrissent mutuellement. Je parle ici de la foi chrétienne, qui est un trésor enraciné dans le terreau de mon existence, une aventure commencée par les Apôtres et que je poursuis au cœur des réalités terrestres. Je ne peux que rendre grâce au Père pour cette richesse de la foi qui donne un sens à ma vie et à ma mort, fonde mon espérance dans le Christ et me rend joyeux dans l’Esprit.  Aimé de Dieu Il n’y pas de recettes pour vivre la foi, si ce n’est d’aimer, de se donner, à la manière de Jésus, en prenant le chemin des Béatitudes....

Lire la suite
  3620 lectures

Gérard Marier: de la parole au silence

Gerard Marier

« Espère le Seigneur, sois fort et prends courage ». L’abbé Gérard Marier, décédé le vendredi 8 mars 2019 à l’âge de 89 ans, aimait beaucoup ce verset du psaume 26. Si l’espérance, la force et le courage le caractérisaient assez bien, c’est parce qu’il se sentait souvent vide, faible et craintif face aux défis qui l’attendaient. Le Seigneur le fortifiait à sa manière. N’est-ce pas la part de tout prédicateur de l’Évangile qui, comme saint Paul, doit témoigner du Christ, malgré le découragement, le doute, la fatigue, la lassitude?  Gérard, c’est ainsi que je l’appelais, ne comptait que sur la puissance de la parole de Dieu et de la prière pour être fidèle à sa mission d’animateur de retraites spirituelles. Il a sillonné le Québec de long en large, mettant sa foi en l’Esprit Saint qui « vous enseignera à cette heure-là ce qu’il faudra dire. » (Lc 12, 12). Il n’était pas...

Lire la suite
  6654 lectures

Au large de la mission (5e dimanche du temps ord. C)

peche miraculeuse

Imaginons la scène de l’évangile de ce dimanche. Une foule se rassemble au bord du lac de Génésareth. Que fait-elle là? Elle se presse « autour de Jésus pour écouter la parole de Dieu » (Luc 5, 1). Elle est si nombreuse que Jésus monte dans une barque appartenant à Simon. Il s’assoit et il enseigne. Que leur dit-il? Nous ne le savons pas. Il leur a peut-être parlé de l’amour du Dieu et du prochain, comme il l’a fait tant de fois. L’important est que son message soit entendu par le plus grand nombre possible.  Avance au large Quand Jésus finit de parler, il dit à Simon : « Avance au large, et jetez vos filets pour la pêche » (Luc 5, 4). Simon est fatigué. Ses bras sont rompus d’avoir jeté et relevé le filet toute la nuit. « Maître, nous avons peiné toute la nuit sans rien prendre » (Luc 5, 5)....

Lire la suite
  2914 lectures

Le poème de la messe

Messe

Dans son livre, Le poème de la sainte liturgie, Maurice Zundel propose une vision sacramentelle de l’univers où, par la liturgie, toutes les réalités chantent la gloire de Dieu et sont recréées dans le Verbe. En 1975, l’année même de sa mort,  il professa toujours le même enthousiasme pour le poème de la messe donné au monde par le Verbe lui-même qui s’est dépouillé de tout dans une grande pauvreté intérieure : « Après cinquante ans de sacerdoce, je suis toujours émerveillé par l’éternelle fraîcheur, l’éternelle nouveauté de la messe. Si celle-ci était la première ou si ce devait être la dernière, ce serait encore le même émerveillement, le don ultime d’amour sans cesse recommencé. » (cité par Bernard de Boissière et France-Marie Chauvelot, Maurice Zundel, Paris, Presses de la Renaissance, 2004). En cette même année 1975, Patrice de La Tour du Pin s’éteignait après avoir voué sa vie et son œuvre à la quête du Dieu de joie...

Lire la suite
  4875 lectures

École de prière (61) L'écoute

Priere bougie

  En 1846, le philosophe danois Kierkegaard écrit dans son Journal : « L’homme immédiat pense et s’imagine que le plus important, quand il prie, ce sur quoi il doit surtout insister, c’est que Dieu entende ce qu’on lui demande. Et, cependant, au sens éternel de la vérité, c’est justement l’inverse : la vraie relation dans la prière n’est pas quand Dieu écoute ce qu’on lui demande, mais lorsque celui qui prie persiste à prier jusqu’au moment où il devient celui qui écoute, qui écoute ce que Dieu veut » ! Écoute de la Parole Plus que demander, prier, c’est d’abord écouter Dieu qui nous parle. « Parle, Seigneur, ton serviteur écoute » (1 Samuel 3, 9). La prière est réponse à sa parole en nous et en l’autre, dans la Bible et la nature. Prier, c’est accueillir Dieu qui nous attend. Sa parole épouse notre silence ; elle nous donne les mots pour le...

Lire la suite
  6580 lectures

Notre unique richesse

05 1

« Gardez-vous bien de toute avidité, car la vie de quelqu’un, même dans l’abondance, ne dépend pas de ce qu’il possède. » (Luc 12, 15) Seigneur, ce n’est pas facile de gérer l’argent.Aide-nous à lui donner la juste place, après toi. Que notre cœur soit attaché au trésor de ta parole,non à l’appât du gain superflu, racine de divisions. Nous valons tellement plus que ce que nous gagnons.Donne-nous ce qu’il faut pour vivre et aimer. Apprends-nous à partager avec nos frères et sœurs,pardonne-nous de ne pas toujours le faire dans la joie. Garde-nous de nous accrocher aux biens qui passentpour nous attacher à ceux du cœur qui demeurent. Le vrai bien est de vivre en ta présence,dans l’abondance comme dans le dénuement.Libère-nous d’une économie sans visage,attire-nous dans ta miséricorde infinie. « Dieu est le plus riche et le plus pauvre des êtres. Il est tout, mais il n'a rien. Il ne peut donner que lui-même. Et cela explique son...

Lire la suite
  3936 lectures

En acceptant, vous accéderez à un service fourni par un tiers externe à https://www.jacquesgauthier.com/