Prières

Eucharistie

Leucharistie_source-presenceL'Eucharistie, source de la prière chrétienne, Paris et Montréal. Presses de la Renaissance et Novalis, 150 pages, 2008.

 

Jacques Gauthier nous convie à faire l'expérience de la prière chrétienne, dans la frénésie de la vie moderne. Initiation simple, véritable petite " école de prière ", cette collection ouvre les portes qui mènent à la Présence de Dieu en soi. Exercices pratiques et méditations ponctuent le texte, nous invitant à prier sans attendre.

Dans ce quatrième volume de la collection, l'auteur montre en quoi l'Eucharistie est la source et le sommet de la prière chrétienne, le trésor spirituel de l'Eglise. Il explique chaque partie de la messe pour mieux en vivre. Il invite à passer des gestes de la liturgie au mystère d'une présence, à demeurer en Jésus pour que toute notre vie devienne eucharistique. Il aborde la pratique de l'adoration que l'on redécouvre un peu partout aujourd'hui. Adorer le Christ sacramentellement présent dans l'hostie prolonge la célébration eucharistique et nous unit encore plus profondément au Christ et à l'humanité. Les exercices pratiques et les différentes prières proposées tout au long de ce guide aideront chacun à découvrir son propre chemin eucharistique.

 

TABLE DES MATIÈRES

Introduction

1re PARTIE

1. L’Eucharistie : trésor de l’Église

Une prière d’action de grâce

Un repas sacrificiel

Un mémorial du mystère pascal

Une présence active

Exercice pratique

Prière

 

2. Ouverture de la célébration

Se préparer intérieurement

Chant d’entrée et préparation pénitentielle

Gloire à Dieu et prière d’ouverture

Exercice pratique

Prière

 

3. Liturgie de la Parole

Les deux tables

Lectures bibliques et l’homélie

Credo et prière universelle

Exercice pratique

Prière

 

4. Liturgie eucharistique

La préparation des dons

La prière eucharistique

Structure et unité

Exercice pratique

Prière

 

5. Rites de communion et de conclusion

Le Notre Père et l’échange de la paix

Fraction du pain et communion

Bénédiction et envoi en mission

Exercice pratique

Prière

2nde PARTIE

6. L’adoration eucharistique

Reconnaître la grandeur de Dieu

Présence eucharistique

Adoration et Eucharistie

Adoration et évangélisation

Exercice pratique

Prière

 

7. La dévotion eucharistique

Une expérience ecclésiale

Une expérience personnelle

Une expérience silencieuse : douze conseils

Exercice pratique

Prière

 

8. Le froment du ciel

Le pain des Forts

La fleur du froment

De la manne à la multiplication des pains

De pèlerins à disciples

Exercice pratique

Prière

 

9. Petit carnet du priant

 

10. Prières du monde

Prière pour l’Eucharistie

Je t’adore

Le pain des anges

L’heure de l’adoration

La grande communion

Devant le Saint-Sacrement

Petite liturgie de Carême

Dieu qui seul es notre Père

Invitation à la Cène

Ceci est mon corps

 

LA PRESSE EN PARLE

L'auteur offre une excellente introduction à la spiritualité eucharistique: des pages doctrinales solides sur les séquences de la messe, sur le sens de la présence réelle et ses implication sociales, des textes de références. Le tout dans un style clair et facile, vivant et audacieux.

Nouvelle Revue Théologique, tome 131/3, 2009

 

Pour commander ou en savoir plus:

Europe, cliquer ici

Canada, cliquer ici

Du temps pour prier

Du-temps-pour-prierDu temps pour prier, Paris et Montréal, Presses de la Renaissance et Novalis, 150 pages, 2007.

En espagnol. Tiempo para orar, Bilbao, Ediciones Mensajero, 2007. Web: www.mensajero.com

En italien, Trovare il tempo per pregare, Padova, Messaggero Di Sant'Antonio, 2009. Web: www.edizionimessaggero.it

En polonais, Czas na modlitwe, Poznan, w drodze, 2010. Web: www.wdrodze.pl

 

Sur le mode de la conversation amicale, Jacques Gauthier nous convie à faire l'expérience de la prière chrétienne, dans la frénésie de la vie moderne. Initiation simple, véritable petite " école de prière ", cette collection ouvre les portes qui mènent à la Présence de Dieu en soi. Exercices pratiques et méditations ponctuent le texte, nous invitant à prier sans attendre.
 

Dans ce deuxième volume de la collection, l'auteur nous dit comment trouver chaque jour du temps pour prier, persévérer, trouver son rythme, sans que cela devienne source de tension.
 

Il suggère des moments et des lieux propices, propose des pistes pour prier en vacances, en famille, souligne l'importance de vivre le moment présent, montre l'évolution de la prière au cours de l'existence. Puis il aborde la prière de l'Église qui se vit surtout dans la liturgie des Heures et tout au long de l'année liturgique.
Les exemples puisés dans le quotidien initient à une expérience profonde et personnelle de la prière, et permettent au lecteur de trouver les moyens nécessaires pour avancer.

 

TABLE DES MATIÈRES

Introduction

 

1re PARTIE

Comment prendre du temps pour prier?

Se décider à prier

Apprivoiser la prière

Se fixer un temps quotidien

Quand prier?

Où prier?

Bien commencer

Prier partout

Exercice pratique

Prière

 

Comment persévérer dans la prière?

Dix difficultés courantes

  1. Je ne peux pas prier
  2. Je n’ai pas assez de silence
  3. Je n’ai pas le goût de prier
  4. Je ne ressens rien
  5. Il ne se passe rien
  6. Je m’ennuie
  7. J’ai trop de distractions
  8. Je suis un être actif
  9. Je me décourage

10. Dieu est trop loin

Exercice pratique

Prière

 

Vivre l’instant présent

La grâce d’être là

A chaque jour suffit sa peine

Le trésor de l’instant présent

Se reposer en paix

Laisser faire Dieu

Exercice pratique

Prière

 

Prier en vacances :

huit pistes possibles

  1. Désirer prier
  2. Désirer prier en couple
  3. Désirer prier en famille
  4. Se reposer en Dieu
  5. Prier avec la nature
  6. Prier avec le cantique de frère soleil
  7. Vivre une retraite pour les familles
  8. Simplicité et spontanéité

Exercice pratique

Prière

 

Les âges de la vie

Le temps des semences

Le temps de la croissance

Le temps de la maturité

Le temps des récoltes

Exercice pratique

Prière

 

2nde PARTIE

La liturgie des Heures

Sanctifier le temps

Une expérience lumineuse

Une prière pour la maison

Les mots de Dieu

Exercice pratique

Prière

 

Le temps des Psaumes

Vanité des vanités

L’heure de Dieu

Un cœur qui écoute

Le silence de Dieu

Exercice pratique

Prière

 

L’année liturgique

L’aujourd’hui de Dieu

Temporal et sanctoral

L’attente et l’espérance de l’Avent

Purification et conversion du Carême

Exercice pratique

Prière

 

Petit carnet du priant

 

Prières du monde

 

Pour ne pas conclure

 

LA PRESSE EN PARLE

Un véritable guide pratique et spirituel pour découvrir ou approfondir la vie de prière. 

(L’Ange Gardien, 2007)

 

Ce deuxième volume dans la collection les chemins de la prière, créées pour tous ceux qui souhaitent s’initier ou approfondir (seul ou a plusieurs) la vie de prière, richesse universelle, source de paix intérieure, répond à la question : comment trouver le temps nécessaire à la prière, le bon rythme au milieu des multiples occupations quotidiennes, sans que cela soit source de tension pour autant ? Un véritable guide pratique et spirituel pour découvrir ou approfondir la vie de prière. 

(La Vie, Printemps 2007)

 

 L’auteur, père de famille aussi débordé que nous, nous donne quelques pistes pratiques et concrètes pour nous aider à fixer un temps à ce qui doit être la respiration de notre âme. Au fil des pages, nos faux raisonnements tombent et nous redevenons convaincus et l’importance de cette conversation quotidienne avec notre Dieu et Père. Jour après jour, les résolutions deviendront évidentes et finalement pas si difficile que cela à prendre ! De la réponse aux difficultés courantes à des pistes pour s’organiser en vacances, en passant par l’importance de l’instant présent, nous sommes interpellés ici par un langage clair, accessible, rendu encore plus efficace avec les exercices pratiques et prières proposés à chaque fin de chapitre. La prière de l’Église n’est pas oubliée, ni l’importance de rester lié à notre Mère en suivant avec elle l’Année liturgique. À méditer avant de s’exercer aux exercices pratiques cet été ! 

(L’Homme nouveau, 12 mai 2007)

 

 

Voir vidéo sur Youtube Les difficultés de la prière, cliquer ici

 

Pour commander en Europe, cliquer ici

Au Canada, cliquer ici

Expérience de la prière

Experience de la priereExpérience de la prière, Paris, Parole et Silence, format poche, 140 pages, 2016, 8€, 14,95$.

La experiencia de la plegaria, traduction espagnole de San Pablo Mexico.

Extraits de l'introduction 

Réalité commune à toutes les religions et sagesses, la prière est loin d’être démodée dans nos sociétés sécularisées. Des enquêtes montrent qu’à certains moments de leur vie les gens prient, pas nécessairement en public, mais dans le secret de leur coeur. D’ailleurs, les livres sur la prière et la méditation ne manquent pas. Il suffit d’entrer dans une librairie pour s’en rendre compte. J’en ai moi-même écrit plusieurs, dont cinq guides parus aux Presses de la Renaissance dans la collection Les chemins de la prière.

Les livres sur la prière qui me parlent le plus sont ceux qui sont portés par une expérience et une écriture. Leurs auteurs sont avant tout des témoins qui révèlent l’aventure de la prière à travers le prisme de leur expérience, comme si leurs mots étaient brûlés de l’intérieur. Ils n’enseignent pas cette expérience comme on transmet un savoir, car les chemins sont différents pour chaque personne. Ils en témoignent simplement en toute humilité, suggérant ici et là quelques pistes. Le pape Paul VI écrivait avec justesse : « L’homme contemporain écoute plus volontiers les témoins que les maîtres, ou s’il écoute les maîtres, c’est parce qu’ils sont des témoins » (L’évangélisation dans le monde moderne, no 41).

Le journaliste allemand Peter Seewald demanda un jour au cardinal Ratzinger combien de chemins menaient à Dieu, la réponse du futur pape ne se fit pas attendre : « Autant de chemins qu’il y a d’êtres humains[1]. » Il en est ainsi de la prière. Ce livre propose une expérience de la prière, la mienne, puisée à la source de ma vie et à celle des grands priants. Il me semble que cette expérience personnelle peut toucher les chercheurs de sens de notre temps.

J’ai toujours prié depuis que je suis jeune. La prière a grandi avec moi et a épousé les méandres de ma vie; elle est indissociable de mon amour du Christ. Par la prière, je cherche le Christ et je me laisse chercher; je l’aime tout en me laissant aimer par lui. Je recommence sans cesse chaque matin, car dans ce domaine de la prière nous sommes toujours des « recommençants ». Elle est devenue encore plus importante depuis que je donne des retraites sur l’oraison, autant aux prêtres qu’aux laïcs, aux religieux et religieuses. À la fin de l’une de celle-ci, donnée à des Franciscains de Montréal en octobre 2008, on m’affubla de ce titre qui me va comme un gant : le tisonnier de l’oraison. Si je peux remuer la braise du cœur pour attiser le désir de la prière, afin que celle-ci prenne au corps, mon amour n’en sera que plus ardent.

Il en est de la prière comme de la vie, c’est en l’aimant qu’on peut mieux la vivre. Je dis bien « la » prière et non « des » prières. La prière est un état qui englobe toute la vie; c’est une manière d’être qui est plus proche du silence amoureux que des formules à réciter, plus près du cœur que de la tête. Gandhi disait qu’il valait mieux mettre son cœur dans la prière sans trouver beaucoup de paroles que de dire des paroles sans y mettre son cœur. François d’Assise fait allusion à cet esprit de prière dans une lettre à Antoine de Padoue :

« Il me plaît que tu enseignes aux frères la sainte théologie, à condition que ceux qui se livrent à cette étude n’éteignent pas en eux l’esprit de sainte oraison et de dévotion »[2].

Il s’agit ici « d’être » prière, et de le devenir de plus en plus au milieu des occupations quotidiennes. Cela ne se fait pas en une saison, il faut la maturation du temps, la patience d’une vie et beaucoup d’amour. Pour transmettre cette prière de vie, le témoignage s’avère d’un grand secours. Il s’exerce surtout par la transfusion d’une parole qui crée du sens et par le rayonnement d’une vie qui est présence d’amour. « Oui, la vie s’est manifestée, nous l’avons contemplée, et nous portons témoignage » (1 Jn 1, 2).

Personnelle est l’expérience de la prière, personnelle aussi la manière de l’exprimer. Les mystiques se sont butés à l’impuissance du langage à rendre compte du mystère divin qui les habitait. Comment trouver le ton juste pour dire cette expérience de la prière sans trop la trahir? Comment traduire en des mots limités la relation intime qu’entretient l’être humain avec son Dieu? Tout un défi, car nous touchons ici à la rencontre mystérieuse de la liberté et de la grâce. Le docteur mystique par excellence, saint Jean de la Croix, répondait à cette question de la transmission de l’expérience spirituelle dans le prologue de son Cantique spirituel :

Qui pourra manifester par des paroles les sentiments que [l’Esprit] leur donne, ou les désirs qu’il leur inspire? Personne assurément, pas même les âmes qui sont l’objet de telles faveurs. C’est pourquoi elles se servent de figures, de comparaisons et de symboles pour traduire quelques-uns de leurs sentiments et révéler quelques-uns des nombreux mystères dont elles ont le secret, au lieu d’en donner la raison. Il ne faut lire ces comparaisons qu’avec la simplicité de l’esprit d’amour et l’intelligence de la doctrine qu’elles renferment; sinon on les prendrait pour des extravagances plus que pour des paroles raisonnables [3].

Je parlerai donc de la prière non pas en termes généraux ou impersonnels, mais en me servant de figures, de comparaisons, d’analogies, de symboles, avec, je l’espère, « la simplicité de l’esprit d’amour ». La vie m’en offre des gerbes quotidiennement : une chanson, un tournesol, un chien, une toile, un livre, un soir de juillet, un arbre, le matin, le train, le désert, l’épouse, l’enfant, la souffrance, l’amour… Pour moi, l’expérience de la prière est essentiellement gratuité et vie, amour et liberté.

Cet ouvrage contient cinquante textes qui sont de courts billets ne dépassant pas deux pages. Je les ai classés en quatre parties : prier comme on vit, comme on attend, comme on souffre, comme on aime. Si certains sont inédits, d’autres ont paru dans le magazine français Prier, dans le Prions en Église canadien et son supplément Prière, dont j’ai été le rédacteur en chef durant cinq ans. Ils témoignent d’une prière intérieure qui est essentiellement accueil d’une parole et silence d’une présence, quête d’un visage et attente d’un amour, à la suite des apôtres qui posèrent cette question à Jésus : « Seigneur, apprends-nous à prier ». Mais que de déserts à traverser avant d’apercevoir la source!

Je n’ai pas la prétention d’enseigner à prier, cela est l’œuvre de l’Esprit Saint, le maître par excellence de la prière. On apprend à prier en priant. Je ne peux que saisir la mélodie de la prière dans ma vie, évoquer ses fruits et son feu, me rendre disponible à l’action de l’Esprit Saint, bref, en témoigner avec humilité, me rappelant sans cesse ce « savoir prodigieux qui me dépasse, / hauteur que je ne puis atteindre » (Ps 138 (139), 6). C’est un don de Dieu, rappelle Jean Climaque, moine au mont Sinaï, décédé vers 649 :

« Personne n’apprend à voir. On voit naturellement. Ainsi en est-il de la prière. La « belle prière », on ne l’apprend pas d’un autre. Elle a en elle-même son propre maître. Dieu fait le don de la prière à celui qui prie » [4]

Il en est de la prière comme…


[1]Le sel de la terre, Flammarion / Cerf, 1997, p. 8.

[2]Les écrits de saint François, traduction Damien Vorreux, éd. Franciscaines, 1975, p. 92.

[3] Jean de la Croix, Œuvres spirituelles, Seuil, 1948, p. 673-674.

[4] Jean de Climaque, L’Échelle du paradis, no 28.

 

TABLE DES MATIÈRES

Introduction 

1. Prier comme on vit

Pour ce qu’il me reste de vivre

Présence de Marie

Mon premier missel

Un soir de juillet

La crise de la quarantaine

Notre naissance

Le livre de la création

La cloche et l’enclume

Le nom de Jésus

La liturgie des Heures

Musique de source

Le beau Dieu

 

2. Prier comme on attend

Une toile d’attente

Une musique silencieuse

Un modèle d’oraison

Le tabouret de prière

Prier le matin

La brûlure du désert

L’attente de l’Infini

Le tournesol de Dieu

Des aurores boréales

Confiance filiale

Demandez et vous recevrez

Dormir et prier

Prier dans la nuit

 

3. Prier comme on souffre

Le signe de la croix

La chaise vide

Le wagon-prière

Perdre la prière

Jeûne-prière-aumône

Un instant de compassion

En présence de Dieu

Devant la mer agitée

Une chanson désarmée

Paradoxe chrétien

L’arbre de la Croix

Habiter sa solitude

Le jogging spirituel

 

4. Prier comme on aime

Méditer la Parole

Un regard d’amour

Un souffle habité

Aimer et mieux prier

Le lieu du cœur

La cellule intérieure

La lyre de l’Esprit

Le génie de Blandine

Amour et vérité se rencontrent

Voir et toucher

Aimer l’Eucharistie

Le silence de l’adoration

 

Conclusion

 

LA PRESSE EN PARLE

"Prier comme on vit", tel est le credo de l'auteur qui, dans cet ouvrage, relie l'expérience de la prière à son quotidien. Notamment un voyage en train (p. 79. "Le wagon-prière"). Des petites méditations de deux ou trois pages qui nourrissent une prière tout simple." D'autres sont présentes sur son "blogue" accessible sur son site.
Anne Ricou, Panorama, no 500, septembre 2013, p. 36-37.

 

En une cinquantaine de méditations, Jacques Gauthier s'ingénie à nous présenter la prière comme une "affaire de coeur". Car c'est avant son plaisir à faire oraison que l'universitaire et écrivain canadien cherche à nous communiquer plus que ses difficultés et ses aridités. D'où le ton chaleureux, aux accents poétiques, de ses chroniques dont plusieurs sont inédites et d'autres parues dans Prier et diverses publications chrétiennes. Et l'on se laisse guider volontiers sur les sentiers de l'aventure intérieure. Quitte à recevoir cet appel à la prière comme une invitation toute personnelle.

 Christine Florence, Prier, Paris, novembre 2009, p. 33.

 

« J’ai envie de prier mais je n’y arrive plus, je suis coupée. » « Je ne sais pas prier, je pense toujours à autre chose. » Face à la prière, nous sommes tous plus ou moins Monsieur ou Madame tout le monde. Avec ces instants de joie où elle nous habite naturellement au long de nos journées, et ces moments arides où dix fois nous remettons l’ouvrage sur le métier et ne semblons plus capables d’être en prière.

Jacques Gauthier, père de famille, auteur de nombreux ouvrages sur la prière, part de cette expérience vécue universellement, pour partager avec nous sa pratique de la prière « attitude intérieure ». A sa suite, nous entrons dans la prière accueil de l’Autre, la prière silence ou mouvement, qui part toujours de notre désir d’aimer. Une prière qui peut devenir la joie du partage constant avec Dieu de tous ces petits instants qui font notre vie. Prier comme on vit, Prier comme on attend, Prier comme on souffre, Prier comme on aime : chacun se reconnaîtra à un moment ou à un autre à travers l’un ou l’autre des 50 courts billets que nous offre Jacques Gauthier. Et s’en trouvera peut-être apaisé. 
Lucienne Bittar, Choisir, janvier 2010, site Web, cliquer: http://www.cedofor.ch/spip.php?article2878

 

Voir cet article du journal La Croix, "Les écoles de prière se développent partout en France", dans lequel le livre est recommandé, cliquer:

http://www.la-croix.com/Les-ecoles-de-priere-se-developpent-partout-en-France/article/2402708/4078

 

Pour commander le livre ou en savoir plus:

Europe cliquer ici

Canada cliquer ici

Prières de toutes les saisons

prierestoutessaisonsPrières de toutes les saisons, Montréal et Paris, Éditions Bellarmin et Parole et Silence , 180 pages, 2007, 24,95$, 13€.

«Toutes nos prières, vocales ou silencieuses, dites ou écrites, retentissent dans l'immense cathédrale du temps et de l'espace où se célèbre la liturgie de la beauté, malgré la souffrance, le mal, la mort. Elles veulent rendre compte de notre espérance, au-delà des flots de paroles trop souvent figées de nos assemblées, et témoigner de la présence silencieuse du Seigneur dans la succession des heures et des saisons, des jours et des nuits.» (Jacques Gauthier)

 

Ce florilège unique contient cent trente prières originales qui s'échelonnent sur trente-cinq ans de pratique chrétienne et d'écriture poétique. Un véritable voyage intérieur au coeur de l'année liturgique.

 

(Voir "La presse en parle" à la fin de cette page)

 

TABLE DES MATIÈRES
 
La liturgie des Heures
 
Vigiles     Clair-obscur
Laudes     L’Unique
Tierce       Viens
Sexte       Au plein midi de ma vie
None         Communion
Vêpres       Lueur
Complies   À l’heure
 
L’année liturgique
 
Avent   Viens, Seigneur Jésus
Immaculée Conception   Rose mystique
Noël   Dieu avec nous
La Sainte Famille   Dieu-Famille
Sainte Marie, Mère de Dieu   Marie de la nouvelle année
Saint Nom de Jésus   Ton nom
Épiphanie   Étoile du matin
Baptême du Seigneur   Peuple de baptisés
Présentation du Seigneur au temple   En chemin
Mercredi des Cendres   Dieu qui fait renaître
Carême   Tends-nous la main
Annonciation du Seigneur   Réjouis-toi
Dimanche des Rameaux   Hosanna
Jeudi saint   Qui es-tu Jésus?
Vendredi saint   Au vendredi de nos croix
Samedi saint   La porte étroite
Veillée pascale   Victoire
Pâques   Depuis ce matin-là
Dimanche de la Miséricorde divine   Dieu de miséricorde
Ascension   Au jour d’éternité
Pentecôte   Descends, Esprit Saint
Visitation de la Vierge Marie   Marie, ma joie
La Sainte Trinité   Trinité des recommencements
Le Saint Sacrement   Pain de vie
Le Sacré-Cœur de Jésus   Un cœur qui espère
Transfiguration du Seigneur   Deux montagnes
Assomption de la Vierge Marie   Femme vêtue de soleil
La Croix glorieuse   11 septembre 2001
Dédicace des églises   J’ai vu
Tous les Saints   Il y a les saints inconnus
Commémoration des fidèles défunts   Ils sont rêvés de toi
Le Christ, roi de l’univers   Roi d’amour
 
Petit sanctoral
 
Bienheureux frère André, religieux (6 janvier)
Sainte Marguerite Bourgeoys, vierge (12 janvier)
Saint Antoine le Grand, ermite (17 janvier)
Saint François de Sales, docteur de l’Église (24 janvier)
Saint Thomas d’Aquin, docteur de l’Église (28 janvier)
Saint Jean Bosco, prêtre (31 janvier)
Sainte Scholastique, vierge (10 février)
Bienheureux Fra Angelico, religieux (18 février)
Saint Jean de Dieu, religieux (8 mars)
Saint Joseph, époux de la Vierge Marie (19 mars)
Saint Benoît-Joseph Labre, pèlerin (16 avril)
Bienheureuse Kateri Tekakwitha, vierge (17 avril)
Saint Marc, évangéliste (25 avril)
Sainte Catherine de Sienne, docteur de l’Église (29 avril)
Bienheureuse Marie de l’Incarnation, veuve (30 avril)
Sainte Jeanne d’Arc, vierge (30 mai)
Saint Ephrem, docteur de l’Église (9 juin)
Saint Antoine de Padoue, docteur de l’Église (13 juin)
Saint Jean Baptiste, précurseur du Christ (24 juin)
Saint Pierre et saint Paul, apôtres (29 juin)
Saint Thomas, apôtre (3 juillet)
Saint Benoît, abbé (11 juillet)
Sainte Marie-Madeleine, pénitente (22 juillet)
Sainte Anne et saint Joachim, parents de Marie (26 juillet)
Saint Ignace de Loyola, prêtre (31 juillet)
Saint Jean-Marie Vianney, prêtre (4 août)
Saint Dominique, prêtre (8 août)
Saint Laurent, diacre (10 août)
Sainte Édith Stein, martyre (9 août)
Sainte Claire d’Assise, vierge (11 août)
Saint Bernard, docteur de l’Église (20 août)
Saint Pie X, pape (21 août)
Sainte Rose de Lima, vierge (23 août)
Saint Augustin, docteur de l’Église (28 août)
Bienheureuse Dina Bélanger, vierge (4 septembre)
Bienheureuse Mère Teresa, vierge (5 septembre)
Bienheureux Frédéric Ozanam, laïc (9 septembre)
Saint Matthieu, évangéliste (21 septembre)
Saint Padre Pio, prêtre (23 septembre)
Saint Vincent de Paul, prêtre (27 septembre)
Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus, vierge (1er octobre)
Saint François d’Assise, diacre (4 octobre)
Sainte Thérèse d’Avila, vierge (15 octobre)
Saint Ignace d’Antioche, martyr (17 octobre)
Saint Luc, évangéliste (18 octobre)
Bienheureuse Élisabeth de la Trinité, vierge (9 novembre)
Bienheureux Charles de Foucauld, ermite (1er décembre)
Saint Jean de la Croix, docteur de l’Église (14 décembre)
Saint Étienne, martyr (26 décembre)
Saint Jean, évangéliste (27 décembre)
Les saints innocents, martyrs (28 décembre)
 
Les sacrements
 
Baptême                     S’il fallait
Confirmation               Reviendras-tu, Esprit
Eucharistie                 Ceci est mon corps
Réconciliation             Corps et âme
Mariage                      Qu’il soit en joie le couple
Ordination                   Plus loin qu’hier
Onction des malades   Création en attente
 
Des formes de prière
 
Prière de désir
Prière d’attente
Prière d’offrande
Prière de consécration
Prière de demande
Prière de supplication
Prière de louange
Prière de paix
Prière de foi
Prière d’espérance
Prière d’amour
Prière de confiance
Prière d’abandon
Prière d’adoration
Prière d’action de grâce
Prière de pardon
Prière d’unité
Prière de silence
Prière d’adieu
 
L’oraison des saisons
 
Printemps   Christ est ressuscité
Été             Loué sois-tu
Automne     Fais-nous voir
Hiver           O toi le Cherché
 
Conclusion
Prière à deux voix
Pour le jour de l’action de grâce
 
LA PRESSE EN PARLE
Quel bonheur de découvrir les pièces écrites comme des poèmes par un auteur qui traduit avec talent ce lien si intime qui existe entre l'homme et Dieu. Prières pour temps de fête, sur les saints ou les sacrements….Jacques  Gauthier nous parle de confiance, de pardon, dans une écriture simple et délicate
La chronique de Sophie, Église de Brest, février 2008.Voir site Web http://eglise-breiziroise.cef.fr/lire/lire_chro.php?position=219
 
Très certainement, à la fois un outil de travail pour les équipes liturgiques et un livre de chevet pour tous ceux et celles qui cherchent à renouveler leurs mots dans la prière.
Yannick, Le CDD: librairie diocésaine d'Arlon, 4 mars 2008.
 
Pour nous aider à prier, au fil des journées et de l'année, Jacques Gauthier propose cent trente textes brefs, sous forme poétique, qui décentrent de soi et ouvrent au mystère. Un opuscule qui se présente comme un compagnon de route pour l'homme moderne, affairé et oppressé. Ici, d'un simple coup d'oeil, il peut discrètement se recueillir "au-delà des flots de paroles", pour se rendre attentif à "la présence silencieuse du Seigneur dans la succession des heures et des saisons, des jours et des nuits.
Maryvonne Gasse, Famille Chrétienne, Paris, 5 avril 2008.
 
Étonnant comme toujours ce Jacques Gauthier! Il nous offre un plein panier de prières et d'hymnes au gré de l'année liturgique, des jours et des nuits, des temps de la vie. L'auteur partage 130 textes comme autant de cadeaux. Un pur bonheur! Bon pour le moral et pour l'âme!
Luce Dion, L'Oratoire, Montréal, avril 2008, p. 21.
 
D'un langage vif et intime, ces prières à la fois personnelles et communautaires nous invitent à les faire nôtres: voire à aller plus loin en prolongeant nous-mêmes la méditation de l'auteur; selon son désir, afin de partager notre propre expérience de vie et de foi.
Maja Siemek, Prier au quotidien, Paris, avril 2008.
 
Parmi ces 130 prières originales, il y en a une pour chacune des heures liturgiques, pour chacun des sacrements et chacune des saisons. Les différentes formes de prière s’y retrouvent aussi, allant de la demande à l’abandon, de la louange à l’adoration, de la confiance à l’action de grâce. Le soir, quand la fatigue de la journée rend la prière plus difficile, il m’arrive souvent de lire lentement et amoureusement une des prières de Jacques Gauthier. Quel magnifique cadeau que Dieu a fait à notre Église que ce poète au coeur brûlant et lumineux!
Jean-Robert Gauthier, Le NIC, Canada, 4 mai 2008.
 
Voir l'une de mes prières dans une vidéo de 3 minutes Prière d'automne en forêt d'Ecouves, réalisée à l'automne 2012 au diocèse de Seez en France. La forêt d'Écouves est située au nord d'Alençon.
 
Pour en lire des extraits sur google livres, cliquer ici
Pour commander au Canada: cliquer ici
Europe, cliquer ici

Henri Caffarel Maître d'oraison

 

Henri Caffarel maitre d oraison

Henri Caffarel. Maître d’oraison. Préface de Paul-Dominique Marcovits. Paris. Éditions du Cerf, 2017, 160 pages, 14€, 23,95$. 
Voir la fiche du livre au Cerf en cliquant ici.

 Diffusé au Canada par les éditions Novalis.

Le père Henri Caffarel (1903-1996) est surtout connu comme le fondateur des Équipes Notre-Dame et de la maison de prière de Troussures. Pédagogue et praticien, il renouvelle la théologie du mariage et la pratique de l’oraison en fondant les revues L’Anneau d’or et Cahiers sur l’oraison. Il écrit une vingtaine d’ouvrages qui rencontrent un large public. Quel est son secret ? Il rencontre le Christ à vingt ans et il approfondit cette relation dans la prière intérieure et silencieuse qu’on appelle oraison. Il dira lui-même : « J’attribue vraiment tout à la prière dans ma vie ». Ce livre est la première synthèse de l’enseignement du père Caffarel comme maître d’oraison. Cet homme de foi initie à la pratique de l’oraison par les retraites de six jours, le cours d’oraison par correspondance, les écoles d’oraison. Il donne des conseils concrets qui peuvent aider chacun et chacune à vivre l’oraison au quotidien : vouloir prier, se fixer un temps, approfondir la relation Je-Tu, habiter son corps, retrouver son cœur, rejoindre la prière du Christ. En ces temps où l’on parle beaucoup de méditation, voici un exposé clair et concis sur la pratique de l’oraison chez ce « prophète pour notre temps », dont la cause de canonisation est actuellement à Rome. 

Extrait de la préface du dominicain Paul-Dominique Marcovits, rédacteur de la cause de canonisation du père Caffarel.

"Jacques Gauthier est vraiment dans la lumière du père Caffarel. Ceux qui ont connu l’extraordinaire prédicateur de retraites de Troussures, où des milliers de personnes sont venus faire l’expérience de l’oraison et ainsi rencontrer Dieu, retrouveront la lumière du maître. Ceux qui ne connaissent pas ou peu le père Caffarel seront touchés par lui… surtout, ils voudront ‘‘se mettre à prier’’ ou plutôt, comme Jacques Gauthier le fait bien remarquer, ‘‘rejoindre la prière du Christ en eux’’, se laisser saisir par l’élan d’amour du Fils pour le Père.
Ce livre est facile à lire, concret. Cependant, il ne faut pas se méprendre. La profondeur est là et il convient de ne pas avancer trop rapidement dans la lecture pour méditer certaines citations du père Caffarel. Comme il aimait le dire : « On ne réussit pas en amour comme en affaires » (Amour, qui es-tu ?, p. 89). Avec Dieu, il vaut mieux s’adapter au rythme divin. L’objectif de ce livre est certes de connaître davantage le père Caffarel mais surtout de nous permettre d’avancer dans l’oraison. Si ce but est atteint, ce sera la joie de l’auteur de ce livre.
Une dernière chose. L’auteur est canadien. Il parle d’un prêtre français. Ce sont les Brésiliens qui sont les plus attachés au père Caffarel. En Afrique, sa lumière ne cesse de monter. Henri Caffarel, inséparablement apôtre du mariage et maître de prière, voit son influence grandir. On comprend l’enjeu : la prière intérieure éclaire et développe l’amour et l’amour découvre sa profondeur et son dynamisme dans la prière intérieure."
Pour lire la préface au complet, cliquez ici.

Table des matières

Préface

Repères biographiques : un homme d’oraison

La rencontre de l’amour de Dieu
Les Équipes Notre-Dame
Les Cahiers sur l’oraison
Camille C.
Troussures
Les retraites de six jours
Le Renouveau charismatique
Des soirées sur l’oraison
Prophète pour notre temps

Pratique de l’oraison chez Henri Caffarel

Une rencontre du Christ
Des écoles d’oraison
Une relation d’amour
Retrouver son cœur
Prier sa vie

Cinq conseils pour vivre l’oraison

Vouloir prier : le pilote automatique
Se fixer un temps quotidien : savoir durer
Bien commencer : la relation Je-Tu
Habiter son corps : un allié et un soutien
Rejoindre la prière du Christ : l’union à Dieu

Annexes

La vie d’oraison avec Thérèse d’Avila
De la méditation à la contemplation avec Jean de la Croix
Méditation chrétienne et prière de silence
Méditation de pleine conscience et oraison

Bibliographie de Henri Caffarel

 Les médias en parlent

"Quant à Jacques Gauthier, l’auteur de cette présentation, il sait presque – c’est un compliment – se faire oublier, tant il est vrai que le lecteur le suit de page en page sans rencontrer de lourdeurs, prouvant ainsi être pédagogue à son tour. Il écrit en méditant, et en reliant la pensée de l’abbé aux magnifiques traditions cisterciennes, des deux Thérèse, de Jean de la Croix, et par-dessus tout aux textes bibliques. Il vous donne envie, l’air de rien, de marcher vous-même sur les boulevards de l’oraison."
Léonard Appel, dans Collectanea Cisterciensia 80, 2018/1, p. 100-101, abbaye de Scourmont, Belgique.
Pour lire la recension au complet, cliquez ici.

16 mars 2018, rencontre de 26 minutes à l'émission Un coeur qui écoute de KTO Paris avec Cyril Lepeigneux pour témoigner de la présence du Christ dans ma vie, du livre sur le père Caffarel et de l'importance de l'oraison.

Le fondateur des Équipes Notre-Dame affirmait : « Je dois tout à la prière dans ma vie. » Son enseignement dans ce domaine est présenté avec pédagogie en « cinq conseils pour vivre l'oraison ». Il est précédé de repères biographiques, et prolongé par d'intéressantes annexes : sur l'oraison dans la tradition carmélitaine, sur la méditation de pleine conscience."
Le Pèlerin, no 7058, 8 mars 2018, p. 11.

9 février 2018. Interview de 10 minutes sur l'oraison et le père Caffarel avec Francis Denis, 3e partie de l'émission "Église en sortie" à la télévision de Sel et Lumière, Montréal. Mettre le curseur à 17:40:

 

2 février 2018. "Faut-il un charisme particulier pour pratiquer l'oraison"? Mon interview de 12 minutes à l'émission "Mille questions à la foi" de Radio Notre Dame Paris avec Sophie de Villeneuve. "L'oraison, c'est tout simplement fermer nos yeux, descendre dans son coeur et dire au Seigneur qu'on l'aime". Pour écouter: https://radionotredame.net/player/145463/ 

Sélection livre de spiritualité de la semaine du 25 janvier 2018 par la librairie Saint-Paul à Paris. "Nous avons sélectionné ce livre lié à la spiritualité parce que le père Caffarel souligne la grâce de l'oraison comme un don de Dieu dans la vie spirituelle et invite à ouvrir notre coeur vers l'Amour de Dieu."  

"Cet ouvrage est formidable, merveilleux à lire, c'est vraiment enthousiasmant, et vraiment nous découvrons toute la profondeur d'un grand maître spirituel".
Mathilde Mahieu, libraire à La Procure, extrait de l'émission Esprit des lettres du 15 décembre 2017 diffusée à KTO. Cliquez https://www.youtube.com/watch?v=eE90_ZQCzAk&feature=share. Mettre le curseur à 7: 20. 

"Après avoir quitté en 1973 la présidence des Équipes Notre-Dame qu'il avait fondées, le Père Caffarel consacra le reste de sa vie à «mener les laïcs à la rencontre personnelle avec le Christ par la pratique de l'oraison quotidienne». Dans sa maison de Troussures (Oise), des milliers de personnes vinrent découvrir et s'initier à cette prière personnelle. Il enseigna et écrivit sans relâche pour partager ce trésor de «la présence à Dieu». Homme de prière lui aussi, Jacques Gauthier, en a tiré un exposé clair et précis de sa pratique de l'oraison, suivi de conseils pratiques pour s'y mettre ou raviver sa vie de prière".
Bénédicte de Saint-Germain, dans Famille Chrétienne du 16 décembre 2017.

À l'émission de Louis Daufresne, Le grand témoin, 6 décembre 2017, Radio Notre-Dame, Paris. J'évoque les figures de Jean d'Ormesson, Johhny Halliday et le père Caffarel, en lien avec mon livre sur l'oraison. Pour écouter l'émission, cliquez ici: https://radionotredame.net/emissions/legrandtemoin/06-12-2017/# 

"Il fallait un homme de prière pour relire la vie du père Caffarel et tirer de ses écrits abondants des conseils pour prier. Naturellement, Jacques Gauthier, poète, essayiste et conférencier, s’est senti proche de lui : « Il brûle du même feu de joie qui me consume ». Auteur d’une dizaine de livres sur la prière chrétienne, il prie chaque matin 45 minutes : « Je me tourne vers le Seigneur au niveau profond de mon cœur, dans cette relation Je-Tu, où je veux être tout à Dieu ». Dans les écrits du père Caffarel, il trouve la confirmation de sa vie et décide d’écrire un livre pour faire connaître sa pratique de l’oraison. De ce fait, Henri Caffarel, maître d’oraison est un ouvrage fort utile pour ceux qui désirent découvrir la prière individuelle, l’entretenir ou lui donner un nouvel élan".
Bénédicte de Saint-Germain, sur le site Aleteia du 1er décembre 2017. Pour lire l'article au complet, cliquez La prière intérieure, aussi vitale que respirer, manger ou dormir.

"Fondateur des Équipes Notre-Dame, le père Caffarel (1903-1996) était intimement convaincu de l’importance de l’oraison pour la vie conjugale. C’est ainsi qu’il crée, en 1957, les Cahiers sur l’oraison, une revue bimensuelle pour initier les laïcs à cette forme de prière silencieuse, habituellement réservée aux consacrés. Mais c’est moins à la figure de celui qui se définissait comme un « mendiant de Dieu » et s’inspirait des maîtres du Carmel qu’à l’enseignement sur l’oraison de ce grand priant que s’attarde Jacques Gauthier, dans un livre très accessible qui est aussi une invitation à s’abandonner dans la prière."
Dominique Greiner, La Croix, 2 novembre 2017, p. 13. Pour lire la recension intégrale, cliquez ici.

"Con questo prezioso libretto Jacques Gauthier ci comunica l’essenziale. Si rivolge a un pubblico differenziato — preti e laici, religiosi e religiose — perché la preghiera e l’orazione riguardano tutti. L’obiettivo non è dunque solo quello di far conoscere il padre Caffarel, ma soprattutto di favorire la crescita nella preghiera."
Maurizio Gronchi, Un libro su padre Henri Caffarel - Maestro di preghiera, L'Osservatore Romano, Italiono, 2 novembre 2017. Pour lire la recension au complet, cliquez ici.