22 juillet: Poème à Marie Madeleine

Matin de l’ange à la pierre tournée,  
ô toi soleil sur la rosée!
As-tu rencontré Marie-Madeleine,
foulant en hâte le chemin de Pâques,
parfum qui s’échappe du tombeau
pour embaumer son Bien-Aimé?
 
Porte ouverte à la flamme du printemps,
ô toi jardinier sur la brèche!
As-tu saisi les pleurs de l’amoureuse,
mendiant le corps de l’amour
qui s’élance au battant de son désir
pour être nommé par son nom?
 
Lumière enfouie à l’intérieur,
ô toi silence sur le cœur!
A-t-elle revu sa beauté en toi,
laissant l’espace à ta présence
qui se cache derrière sa douleur
pour renaître d’eau et d’esprit?
 
Frisson offert à l’étreinte,
ô toi parole sur le sang!
A-t-elle baigné ses yeux dans les tiens,
retenant tes pieds à la terre
qui s’esquivent vers l’autre ailleurs
pour monter au pays du Père?
 
Jacques Gauthier, Prières de toutes les saisons, Bellarmin/Parole et Silence, p. 92.
J'ai couru à Lac-Mégantic
Dans le ciel de Mégantic

Sur le même sujet:

 

Me suivre sur Twitter…

Sélection au hasard

Jacques Gauthier
7 janvier 2015
Le blogue de Jacques Gauthier
L'encre coule, se fige, au prix du sang. Que peut ...
2926 lectures
Jacques Gauthier
27 octobre 2015
Le blogue de Jacques Gauthier
L’Église associe les apôtres Simon et Jude dans la...
2114 lectures
Jacques Gauthier
17 février 2014
Le blogue de Jacques Gauthier
Qui n’a pas déjà vu cette image bucolique de la pe...
4779 lectures
Jacques Gauthier
22 novembre 2015
Le blogue de Jacques Gauthier
De Beyrouth à Parisde Damas à Bamakon’est-ce pas l...
1806 lectures
Jacques Gauthier
19 mai 2013
Le blogue de Jacques Gauthier
Est-ce la brise de ton ventqui emporte nos corps e...
2435 lectures