Le blogue de Jacques Gauthier

Cliquez sur les onglets de la barre pour voir les mots-clés et le calendrier des articles

École de prière (48) La contemplation avec Jean de la Croix

Fêté dans l’Église le 14 décembre, saint Jean de la Croix (1542-1591) est le docteur mystique par excellence. Il témoigne par sa vie et ses écrits que l’être humain est pleinement comblé par Dieu caché au centre de l’âme. Seuls la foi et l’amour, ces « deux conducteurs d’aveugle », écrit-il dans Le Cantique spirituel, « te mènent par des chemins inconnus de toi, jusqu’aux secrets abîmes de Dieu ». (Sauf exception, les citations proviennent des Œuvres complètes, Cerf, 1990).

Le poète espagnol présente les éléments de la vie intérieure, ses nuits et ses aurores, ses exigences et ses illusions, à travers quatre grands traités spirituels : La Montée du Carmel, La Nuit obscure, le Cantique spirituel, la Vive Flamme d’amour. Ses poèmes et ses paroles coulent de source, c’est-à-dire de l’Évangile. « Là où il n’y a pas d’amour, mettez de l’amour, et vous recueillerez de l’amour » (Lettre 47).

Jean de la Croix 2

Les signes de la prière contemplative

Jean de la Croix privilégie trois moyens pour s’unir à Dieu : la foi, l’amour, l’imitation du Christ. Il invite la personne à passer de la méditation active à la prière contemplative en se laissant porter par Dieu. Il précise que si la méditation - à partir d’un livre, d’une image, d’un verset biblique - aide la personne à prier, qu’elle continue. Mais si elle se sent attirée à demeurer en silence sans rien faire, qu’elle laisse tout effort de l’esprit. Comment savoir qu’il est temps d’abandonner la voie de la méditation dans l’oraison pour celle de la contemplation? Le carme donne trois signes.

Premier signe : il n’y a plus de goût et de consolation à méditer et à discourir avec l’imagination. Deuxième signe : il n’y a aucun désir volontaire de centrer son attention sur des représentations ou objets extérieurs. Troisième signe, le plus certain selon le carme : « L’attrait pour rester en solitude, en attention amoureuse à Dieu, sans considérations particulières, en paix intime, en quiétude, en repos, sans actes exercés, au moyen de l’entendement, de la mémoire et de la volonté, du moins sans actes discursifs passant d’un objet à un autre, mais dans une connaissance, une attention générale et amoureuse, sans que l’intelligence se porte vers une chose en particulier. » (La Montée du Carmel, livre 2, chap. 13)

Ces trois signes doivent être réunis pour que l’on abandonne la voie de la méditation au profit de la contemplation qui se vit dans la foi obscure. Cette foi communique à l’âme une lumière aveuglante qui lui permet d’avancer vers le mystère de Dieu, même si elle a l’impression de reculer. Parce qu’elle en fait rien, le Christ la porte, comme l’a montré Thérèse de Lisieux avec sa « petite voie » de confiance. En ne voulant rien dans cette nuit obscure de la foi, l'âme obtient tout, puisque l'objet de sa quête le possède déjà. « Appuyé sans aucun appui, / Sans lumière, en profonde nuit, / Je vais me consumant sans cesse » (Œuvres complètes, p. 205).

Une infusion secrète

Le « rossignol du Carmel » sait que plus Dieu veut donner, plus il fait désirer, jusqu’à faire en nous le vide, pour nous remplir de ses biens. Des méthodes de méditation et de prière peuvent aider à suspendre les pensées, éveiller le cœur. Mais qui remplira ce vide, cette nuit, ce désert, si ce n’est le Père, par son Fils, dans l’Esprit? D’où l’importance de faire sans effort des actes de foi, d’espérance et d’amour qui sont autant de flèches lancées vers Dieu et qui traversent Le nuage d’inconnaissance qui nous sépare de lui : « Le moyen propre et proportionné de l’union avec Dieu c’est la foi ». (La Montée du Carmel 2, 8).

On ne passe pas de la méditation discursive à la contemplation infuse par ses propres moyens, c’est un don que Dieu fait à qui il veut. Ne pouvant plus méditer avec les sens, l’âme reste en paix et en silence, sachant que le Père l’aime dans le secret de sa nuit. La foi, l’amour, l’humilité disposent à la contemplation, qui est « une infusion secrète, pacifique et amoureuse de Dieu en l’âme; et cette infusion, lorsqu’elle ne rencontre pas d’obstacle, embrase l’âme de l’esprit d’amour » (La nuit obscure I, 11, 2).  

L'expérience mystique que Jean de la Croix propose ne se cantonne pas à un genre de vie ou à une situation particulière, mais à ce qu'il y a de plus unique et de plus secret en chacun de nous : l’amour qui ne demande qu'à rayonner. La contemplation ne fleurit pas seulement dans les cloîtres, mais elle se trouve assise à notre porte ou en marche avec nous sur les routes du monde. 

Prière de l'âme embrasée d'amour

« Comment montera jusqu’à toi l’homme engendré, nourri dans les bassesses, si tu ne l’élèves, Seigneur, de cette même main qui l’a formé ? Tu ne me retireras point, mon Dieu, ce que tu m’as une fois donné en me donnant ton Fils unique, Jésus Christ, en qui tu m’as donné tout ce que je puis désirer. Aussi je veux me réjouir, car tu ne tarderas pas, si je t’espère véritablement.
Et toi, qu’attends-tu, puisque dès maintenant, tu peux aimer Dieu dans ton cœur ?
Les cieux sont à moi et la terre est à moi. À moi les nations, à moi les justes, à moi les pécheurs. Les anges sont à moi et la Mère de Dieu est à moi. Tout est à moi. Dieu est à moi et pour moi, puisque le Christ est à moi et tout entier pour moi.
Après cela, que demandes-tu et que cherches-tu, mon âme ? Tout est à toi et entièrement pour toi. Sois fière et ne t’arrête pas aux miettes qui tombent de la table de ton Père ». 
(Jean de la Croix, Œuvres complètes, Paris, Cerf, 1990. p. 273)

Cet article est paru dans Magnificat, Paris, décembre 2016, p. 7-10.

Pour un résumé de la vie du poète, lire ce billet du blogue: Mon ami Jean de la Croix.

Pour aller plus loin dans la vie et le message: Saint Jean de la Croix, Collection "Les grandes figures de la spiritualité chrétienne", no 23, Paris, Le Figaro et Les Presses de la Renaissance, à paraître en février 2017, 144 p.

Notez cet article:
Prière de Noël: Dieu avec nous
L'Avent et l'appel à la conversion

Sur le même sujet:

 

Me suivre sur Twitter…

Sélection au hasard

Jacques Gauthier
16 mai 2016
Le blogue de Jacques Gauthier
Je vous partage l'émission du 13 mai 2016 d'"Églis...
1802 lectures
Jacques Gauthier
18 août 2014
Le blogue de Jacques Gauthier
 On a dit de saint Jean Eudes qu’il avait été...
2462 lectures
Jacques Gauthier
14 août 2016
Le blogue de Jacques Gauthier
Nous avons besoin d’objets et de signes qui soutie...
3454 lectures
Jacques Gauthier
17 janvier 2014
Le blogue de Jacques Gauthier
Heureux qui se lève tôt pour chercher la sagesse,i...
3000 lectures
Jacques Gauthier
2 juin 2015
Le blogue de Jacques Gauthier
Dieu me fascine depuis toujours. Je suis tombé ded...
4827 lectures