Le blogue de Jacques Gauthier

Cliquez sur les onglets de la barre pour voir les mots-clés et le calendrier des articles

La fête des Pères

S’il y a des enfants, c’est qu’il y a des pères aussi. Un enfant naît et voilà un père qui naît avec lui. L’enfant est un mystère en lui-même, il nous échappe. Nous avons à l’adopter intérieurement, à l’accueillir sans cesse en l’acceptant tel qu’il est. Nul n’est parfait dans cette aventure de la vie. On traîne les blessures de notre enfance, nos enfants aussi ont les leurs.

J’ai le privilège d’avoir encore mon père qui aura quatre-vingt-dix ans en janvier. Lui ai-je dit que je l’aime? Sûrement, mais pas assez. La fête des Pères est une bonne occasion. Il n’y a que cela qui reste, l’amour, le pardon, le partage.

Lorsque j’étais petit, je voyais mon père comme une haute montagne qui m’invitait au sommet. Je lui disais : « Dis-moi le temps qu’il fait pour aller à la pêche ou à la chasse? ». Je le suivais dans la forêt. Mes pas croisaient les siens, malgré ses absences.

À l’adolescence, mon père s’est fait encore plus discret, mais il était là, ne comprenant pas toujours pourquoi je trébuchais sur le chemin. Mon père n’a pas marché à ma place; chacun son voyage. Je sais maintenant qu’il priait en secret le Père céleste pour que je sois heureux, que je trouve un sens à ma vie. Mon expérience de foi me dit qu'il n'y a rien de plus puissant que la prière des parents pour leurs enfants, sinon celle des enfants pour leurs parents.

Aujourd’hui, j’habite la maison intérieure de mon père, car je suis père moi aussi. Je recueille ses mots et ses silences, tout en essayant de les partager avec mes quatre enfants et mes deux petites-filles qui me disent à l’occasion : « Dis-nous le temps qu’il fait? »

Les temps changent. Mes enfants tombent à leur tour et se relèvent plus grands. Ils habiteront un jour leur maison intérieure, cet invisible chez-soi que chacun porte dans son mystère. Ils reconnaîtront ce qu’il y a de de plus précieux et de plus fragile dans la vie, leurs propres enfants.

Bonne fête à tous les papas.

Paru dans Le Droit, Ottawa, 15 juin 2013.

Notez cet article:
Dieu n'est qu'Amour
Actualité de Thérèse de Lisieux

Sur le même sujet:

 

Me suivre sur Twitter…

Sélection au hasard

Jacques Gauthier
7 janvier 2015
Le blogue de Jacques Gauthier
L'encre coule, se fige, au prix du sang. Que peut ...
2725 lectures
Jacques Gauthier
1 décembre 2015
Le blogue de Jacques Gauthier
Deuxième partie de mon article consacré au bienheu...
6396 lectures
Jacques Gauthier
3 août 2013
Le blogue de Jacques Gauthier
Le mois d’août est riche en grandes figures de sai...
2222 lectures
Jacques Gauthier
22 novembre 2014
Le blogue de Jacques Gauthier
Au dernier dimanche de l'année liturgique, l'Églis...
1934 lectures
Jacques Gauthier
19 février 2013
Le blogue de Jacques Gauthier
Peut-on comprendre l'Église sans la foi? Je me fai...
2622 lectures