Le blogue de Jacques Gauthier

Deux poèmes pour la Saint-Valentin

L’offrande   
                                                              
Je me suis éloigné
pour mieux te retrouver
et lier aux palmiers
nos âmes intactes
 
Je frôle ta bouche
pour l'échange des souffles
le silence crée des rivages
où il fait bon s’étendre
 
J'entends l'appel de la colombe
plus fort que les rumeurs
son écho dans le désert
parvient au méhariste 
 
Ton corps est mon abri
qui se dérobe à la tempête 
l’accord signé sur les dunes
sable et sang mêlés
 
Nous consumons l’offrande
avec le feu de l’alliance
que la mort même
ne saurait éteindre
 
ANNE MARIEJACQUEScadre 2 web
 
L’alliance
 
Si nous tissons l'alliance intime
assis sur la margelle du puits
dans le miroir de nos désirs
sans partager nos rêves
comment faire que l'aujourd'hui
soit la promesse de demain
 
Si nous sombrons dans les caresses
qu'au seuil du lit de nos étreintes
quand nos mains se cherchent 
sans partager nos cœurs 
comment notre amour rejoindra-t-il
l’origine de toute tendresse
 
Si nous menons notre voyage
dans l’abîme des différences
malgré les blessures muettes
sans partager nos mots
comment les années qui passent 
nous corrigeront-elles de la mélancolie
 
Si nous voulons vivre l'offrande
le trop-plein des joies et des peines
les moments d'ivresse et de routine
sans partager nos vies
comment nos deux corps insoumis
seront-ils une seule chair
 
De mon recueil Le refrain des heures, Trois-Rivières, Écrits des Forges, 2022, p. 42-43.
 
Aimer à la manière de Jésus
Au service de la Parole

Sur le même sujet:

 

En acceptant, vous accéderez à un service fourni par un tiers externe à https://www.jacquesgauthier.com/

©Jacques Gauthier,  tous droits réservés