Baptême de Jésus: une création nouvelle

La fête du Baptême du Seigneur marque la fin du cycle de Noël et le début du temps ordinaire. Mais est-il si ordinaire ce temps où nous avons à vivre au jour le jour le baptême reçu ? Il est tout indiqué en fait pour nous ajuster au Christ, pour mettre de l’ordre dans le quotidien de nos vies, nous qui sommes nés de nouveau par le bain du baptême, « renouvelés dans l’Esprit Saint » (Tite 3, 5), confirmés dans l’amour du Père qui nous redit: « Tu es mon enfant bien-aimé ». Cette étonnante déclaration d’amour, le Père l’a d’abord adressée à Jésus : « C’est toi mon Fils : moi, aujourd’hui, je t’ai engendré » (Luc 3, 22).

bapteme 218 B

Solidaire des pécheurs

Jean Baptiste prônait un baptême de conversion et le partage des biens avec les plus pauvres. Il parlait de l’Agneau de Dieu qui vivait déjà en Israël et que personne ne connaissait. Le Baptiste paraissait comme un sourcier du désert qui pointait vers une source dont les pauvres avaient soif. C’était un releveur des pistes du Messie, venu témoigner de sa lumière.

En se présentant librement au baptême donné par son cousin, Jésus fait un choix crucial qui va orienter sa vie : il se range du côté des pécheurs. Avant ce jour, il menait une vie paisible à Nazareth. Mais voilà qu’il descend avec les pénitents dans le Jourdain, solidaire de ce peuple en attente du Messie. Lui, l’Agneau de Dieu, annoncé par Jean, va délivrer le peuple. « Son bras rassemble les agneaux, il les porte sur son cœur, et il prend soin des brebis qui allaitent leurs petits » (Isaïe 40, 11).

Le Père entérine le baptême de son Fils en lui donnant la force de commencer sa mission « de nous racheter de toutes nos fautes, et de nous purifier pour faire de nous son peuple, un peuple ardent à faire le bien » (Tite 2, 14).

Revêtir le Christ

Pendant que Jésus est en prière, le ciel s’ouvre, l’Esprit Saint descend sous la forme d’une colombe et la voix du Père se fait entendre. Dieu parle à son peuple en lui envoyant le Messie. Plus que le début de la vie publique de Jésus, son baptême marque le commencement d’une création nouvelle, d’une alliance inédite entre Dieu et son peuple. Cette théophanie se renouvellera lorsqu’il sera transfiguré sur la montagne.

L’eau, l’Esprit et la Parole étaient aussi présents au commencement. Le livre de la Genèse nous montre cet Esprit qui planait sur les eaux et Dieu qui créait le monde par sa Parole (cf. 1, 1). Jésus, nouvel Adam, va transformer le monde par sa mort-résurrection, que le baptême réalise, ce point d’eau où nous devenons enfants bien-aimés du Père et membres du Corps du Christ.

Tertullien affirmait : « On ne naît pas chrétiens, on le devient ». Qu’avons-nous fait de notre baptême, don de Dieu? Qu’a-t-il changé dans nos vies et qu’est-ce qu’il change encore? Comment développer notre foi et celle de nos enfants pour qu’elle atteigne sa maturité?

Nous avons revêtu le Christ par le baptême. Notre corps est devenu le temple de Dieu puisque son Esprit habite en nous. Renouvelons les promesses de notre baptême, ce « plongeon » dans l’Esprit Saint, pour que Dieu fasse toujours du neuf dans nos vies et qu’il nous enracine dans l’amour du Christ qui surpasse toute connaissance. 

Publié dans Prions en Église Canada, 10 janvier 2016, p. 31-32.

Pour aller plus loin: Jésus raconté par ses proches. Parole et Silence / Novalis.

12 janvier: sainte Marguerite Bourgeoys (1620-1700...
École de prière (37) Petit lexique à retenir

Sur le même sujet:

 

abonnez vous blog up

Me suivre sur Twitter…

Sélection au hasard

Jacques Gauthier
2 mai 2016
Le blogue de Jacques Gauthier
La prière est un entretien commencé par Dieu lui-m...
2990 lectures
Jacques Gauthier
13 mars 2013
Le blogue de Jacques Gauthier
L'élection d'un pape, c'est comme la prière, une i...
3348 lectures
Jacques Gauthier
12 août 2016
Le blogue de Jacques Gauthier
 Les arbres dans ma courremontent l’horlogeob...
1393 lectures
Jacques Gauthier
6 mars 2015
Le blogue de Jacques Gauthier
Existe-t-il de saintes colères ? Nous n’avons pas ...
2787 lectures
Jacques Gauthier
17 octobre 2015
Le blogue de Jacques Gauthier
L'évangile de ce 29e dimanche nous montre Jésus qu...
2897 lectures