École de prière (37) Petit lexique à retenir

L'"École de prière" existe depuis trois ans sur mon blogue. J'ai surtout parlé de l’oraison, appelée aussi prière contemplative, passant en revue les difficultés habituelles que nous rencontrons lorsque nous faisons oraison chaque jour : manque de temps, pas assez de silence, difficulté de se recueillir, distractions, sécheresse, ennui, impression de ne pas savoir prier, sentiment qu’il ne se passe rien, que Dieu est trop loin, tentation de découragement, manque de foi. J’ai suggéré quelques pistes pour nous aider à persévérer dans ce cœur à cœur avec le Seigneur.

Priere Bible

Un lecteur me faisait remarquer que l’expression « faire oraison » n’était pas tout à fait juste ; on se livre à l’oraison. En effet, nous ne faisons rien dans cette forme de prière silencieuse, sinon être là, offerts au Seigneur, dans une attention amoureuse à son mystère. « Parle, Seigneur, car ton serviteur écoute » (1 S 3, 9) !

Le temps que nous donnons à Dieu dans l’oraison lui appartient totalement. Il en fait ce qu’il veut. L’oraison varie selon les jours, mais celle que nous vivons aujourd’hui est celle qui nous convient, puisque c’est Dieu qui nous la donne au moment présent.

Méditation ou oraison?

Nos contemporains, plus ouverts à la spiritualité qu’à la religion, parlent surtout de méditation. Ce mot à la mode est servi à toutes les sauces. Qu’est-ce qu’on entend par « méditation »? Y a-t-il des liens avec la prière et l’oraison? Quelles sont les différentes formes de méditation et de prière? De quelles écoles de spiritualité et de traditions religieuses sont-elles issues? Comment savoir que nous passons de la méditation à la contemplation? Qu’est-ce que la contemplation? Comment Jésus priait-il?

Jésus n’a jamais donné de méthode précise pour méditer, rappelle le cistercien américain Thomas Keating, ni aucune discipline physique pour modérer l’imagination, la mémoire et les émotions: "Il nous faut donc choisir un exercice spirituel adapté à notre tempérament et à nos dispositions naturelles. Nous devons également être disposés à nous en passer lorsque l’Esprit nous demande de nous abandonner à lui et de le suivre. L’Esprit étant au-dessus de toute méthode et de toute pratique, suivre son inspiration est le chemin le plus sûr pour parvenir à la véritable liberté. Ce que Jésus a proposé à ses disciples comme étant la Voie, c’est son propre exemple : pardonner tout à tous et pourvoir aux besoins matériels et spirituels des autres. "Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés". (Thomas Keating, Prier dans le secret, Anne Sigier, 2009, p. 182)

Précisons tout de même le vocabulaire pour bien savoir de quoi nous parlons. Le but recherché n’est pas le même pour tous, et les moyens diffèrent selon les conceptions que l’on se fait de Dieu, de l’être humain, du monde. Par exemple, la méditation chrétienne vise la rencontre et l’union avec Dieu; la méditation de pleine conscience vise à calmer l’anxiété et à trouver un bien-être. Voici donc un petit lexique à saveur catholique.

Prière

Prier, c’est parler à Dieu en toute confiance dans la foi. Qu’elle soit vocale ou silencieuse, la prière prend la forme de la demande et de la louange, de la supplication et de l’action de grâce, de l’adoration et de l’intercession, du silence et du pardon. Le Notre Père de Jésus et le Magnificat de Marie sont des exemples parfaits. La prière part de la vie, exprime un désir, s’incarne dans le corps. « Que ma prière devant toi s’élève comme un encens, / et mes mains, comme l’offrande du soir » (Ps 140, 2).  

Méditation

Méditer, c’est entrer en soi-même et s’ouvrir à sa plénitude intérieure. On se concentre sur le souffle, un mot, une image, pour apaiser ses pensées. Une certaine forme de méditation chrétienne ressemble à cette pratique. Dans la tradition chrétienne, la méditation est surtout vue comme une réflexion sur Dieu à partir de l’Écriture. Ce sont la lectio divina des moines, les Exercices spirituels de saint Ignace. « Marie retenait tous ces évènements et les méditait dans son cœur » (Lc 2, 19).

Lectio divina

Couramment utilisée par les moines et les Pères du désert, la lectio divina est une lecture méditée et priée de la Parole de Dieu. Cette lecture sainte irrigue la vie quotidienne de la source évangélique. Elle comprend quatre étapes : la lectio, la meditatio, l’oratio et la contemplatio. « Ce n’est pas seulement de pain que l’homme doit vivre, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu » (Mt 4, 4).      

Oraison

Une relation d’amitié avec Dieu qui nous aime, un échange de deux regards amoureux qui se consument en silence. Dieu vient à nous. Nous le connaissons dans la foi, même si nous ne ressentons pas sa présence. Il s’agit de laisser Dieu être Père, Fils et Esprit en nous. La tradition carmélitaine distingue les oraisons de recueillement, de simplicité, de quiétude, d’union. C’est l’unique nécessaire. « Marie a choisi la meilleure part : elle ne lui sera pas enlevée » (Lc 10, 42).

Contemplation

Pour Jean de la Croix, c’est une infusion secrète, pacifique et amoureuse de Dieu en l’âme. On s’abandonne à sa miséricorde qui illumine et transforme tout l’être. L’amour appelle l’amour. Cette expérience de communion avec le Père unifie toute la personne dans l’Esprit et l’ouvre sur la souffrance du monde par le Christ ressuscité. « Celui qui m’a vu a vu le Père » (Jn 14, 9). 

Texte publié en partie dans Magnificat, janvier 2016, p. 7-10.

Pour aller plus loin, Guide pratique de la prière chrétienne (Presses de la Renaissance). 

Baptême de Jésus: une création nouvelle
Prière pour la nouvelle année

Sur le même sujet:

 

Me suivre sur Twitter…

Sélection au hasard

Jacques Gauthier
23 août 2015
Le blogue de Jacques Gauthier
Extraits du chapitre de mon livre Jésus raconté pa...
2984 lectures
Jacques Gauthier
26 mars 2016
Le blogue de Jacques Gauthier
Le père Louis Cesbron, chapelain du sanctuaire Sai...
2081 lectures
Jacques Gauthier
6 janvier 2014
Le blogue de Jacques Gauthier
À la fin du 19e siècle, un frêle religieux de...
4441 lectures
Jacques Gauthier
22 novembre 2017
Le blogue de Jacques Gauthier
Il y a trente ans, Fernand Ouellette publia Les he...
979 lectures
Jacques Gauthier
27 décembre 2012
Le blogue de Jacques Gauthier
Ô toi, le Cherché Ô toi le Cherchéde mes yeux...
6086 lectures