Skip to main content

Le blogue de Jacques Gauthier

Communier à la chair du Verbe

Le chapitre 6 de l'Évangile de Jean présente Jésus comme le pain de vie. Nous le méditons à quelques reprises durant l'année liturgique, surtout à la troisième semaine du temps pascal et au mois d'août de l'année B. Au début du chapitre, nous voyons Jésus qui multiplie les pains, comme il le fera pour la Pâque chrétienne, l'Eucharistie. Au moment où on veut l'enlever pour le faire roi, il se se retire seul dans la montagne pour prier son Père. Puis, il rejoint ses apôtres sur la mer agitée en marchant sur les eaux. Saisis de peur, ils le prennent pour un fantôme, mais Jésus leur dit: "C'est moi. N'ayez plus peur" (v. 20).

La foule le cherche parce qu’elle a mangé et qu’elle a été rassasiée. Jésus leur en fait le reproche à la synagogue de Capharnaüm, sobrement décorée de palmes et d'étoiles en mosaïques. "Travaillez non pas pour la nourriture qui se perd, mais pour la nourriture qui demeure jusque dans la vie éternelle, celle que vous donnera le Fils de l’homme, lui que Dieu, le Père, a marqué de son sceau." (v. 27)

Il leu révèle que le Père leur donne le vrai pain venu du ciel. On lui demande : "Seigneur, donne-nous toujours de ce pain-là." (v. 34) Cette parole ressemble à celle la Samaritaine: «Seigneur, donne-moi de cette eau-là» (Jean 4). Il leur répond en révélant le don qu'il est:

"Moi, je suis le pain de la vie. Celui qui vient à moi n’aura jamais faim ; celui qui croit en moi n’aura jamais soif. Mais je vous l’ai déjà dit : vous avez vu, et pourtant vous ne croyez pas. Tous ceux que me donne le Père viendront jusqu’à moi ; et celui qui vient à moi, je ne vais pas le jeter dehors. Car je suis descendu du ciel pour faire non pas ma volonté, mais la volonté de Celui qui m’a envoyé. Or, telle est la volonté de Celui qui m’a envoyé : que je ne perde aucun de ceux qu’il m’a donnés, mais que je les ressuscite au dernier jour." (v. 35-40) 

Pain et vin euchar

Les Juifs récriminent contre Jésus parce qu’il déclare qu’il est le pain descendu du ciel. Ils disent : "Celui-là n’est-il pas Jésus, fils de Joseph ? Nous connaissons bien son père et sa mère. Alors comment peut-il dire maintenant : “Je suis descendu du ciel” ? (v. 42)

Jésus reprend la parole: "Au désert, vos pères ont mangé la manne, et ils sont morts ; mais le pain qui descend du ciel est tel que celui qui en mange ne mourra pas. Moi, je suis le pain vivant, qui est descendu du ciel : si quelqu’un mange de ce pain, il vivra éternellement. Le pain que je donnerai, c’est ma chair, donnée pour la vie du monde." (v. 49-51)

Les Juifs se querellent de plus belle en se demandant comment celui-là peut donner sa chair à manger. Jésus leur dit alors ces paroles plus tranchantes qu’aucun glaive:

"Amen, amen, je vous le dis : si vous ne mangez pas la chair du Fils de l’homme, et si vous ne buvez pas son sang, vous n’avez pas la vie en vous. Celui qui mange ma chair et boit mon sang a la vie éternelle ; et moi, je le ressusciterai au dernier jour. En effet, ma chair est la vraie nourriture, et mon sang est la vraie boisson. Celui qui mange ma chair et boit mon sang demeure en moi, et moi, je demeure en lui. De même que le Père, qui est vivant, m’a envoyé, et que moi je vis par le Père, de même celui qui me mange, lui aussi vivra par moi. Tel est le pain qui est descendu du ciel : il n’est pas comme celui que les pères ont mangé. Eux, ils sont morts ; celui qui mange ce pain vivra éternellement." (v. 53-58)

Beaucoup de ses disciples qui entendent ces paroles ne veulent plus marcher avec Jésus. Sa parole les a complètement déstabilisés parce qu’ils l’ont prise au sens matériel et non spirituel. Il donne sa chair, vrai pain du ciel, pour que notre corps y puise la vie. Manger sa chair, c’est communier à son être même de Verbe de Dieu. L’irruption du don de Dieu dans l’histoire divinise notre existence. Il nous donne sa chair pour que la nôtre soit transfigurée dans son Esprit.

D’autres trouvent également ces paroles trop rudes. Ils sont scandalisés. Jésus a beau leur dire que c’est l’Esprit qui fait vivre, que la chair n’est capable de rien, que ses paroles sont esprit et vie, plusieurs le quittent à ce moment-là. Comment ne pas les comprendre? Seul l’Esprit Saint peut nous révéler que la chair du Christ est celle de Dieu, qu’elle est Parole de Dieu. Nous communions à sa vie éternelle dans la foi en mangeant son corps et en buvant son sang, en nous incorporant sa chair de Verbe qui nous fait parler et agir en lui. Chaque eucharistie est une irruption de sa vie dans la nôtre.

On peut comprendre que la salle de la synagogue se vide. Jésus dit alors aux Douze :"Voulez-vous partir, vous aussi ?" (v. 67) Simon Pierre répond pour tous : « Seigneur, à qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie éternelle. Quant à nous, nous croyons, et nous savons que tu es le Saint de Dieu." (v. 68-69)

Jésus n’a de joie que de voir cette foi en action qui vient de son Père. Il a toujours voulu faire la volonté du Père ; c’est sa nourriture, sa mission, sa vie. Il nous invite nous aussi à faire de même et à reprendre sans cesse la belle prière qu'il nous a laissée:

Notre Père qui es aux cieux, que ton nom soit sanctifié, que ton règne vienne, que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel. Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour. Pardonne-nous nos offenses, comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés. Et ne nous laisse pas entrer en tentation, mais délivre-nous du Mal. Amen.

Extrait de mon livre Jésus raconté par ses proches. (Novalis / Parole et Silence, 2015)

Pour aller plus loin: La prière chrétienne. Guide pratique. ( Format poche. Artège/Ephata, 2023)

Voir la liste de mes vidéos sur l'Eucharistie dans ma chaîne YouTube.

Vidéo de cet article ajoutée le 19 avril 2024. À voir dans ma chaîne YouTube, ou ici:

 

28 avril: Saint Louis-Marie Grignion de Montfort
16 avril: Benoît-Joseph Labre, le saint marcheur

Sur le même sujet:

 

Commentaires

Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter
lundi 20 mai 2024

Image Captcha

En acceptant, vous accéderez à un service fourni par un tiers externe à https://www.jacquesgauthier.com/