Skip to main content

Le blogue de Jacques Gauthier

Se reposer avec le Christ

« Dieu comble son bien-aimé quand il dort » (Psaume 126, 2). Je ne vous cache pas que j’aime beaucoup ce verset. J’y perçois une invitation à lui faire confiance, à m’abandonner, à ne pas trop me casser la tête, à reconnaître mes limites, à me reposer en paix, en sa présence. Ainsi, je manque rarement la sieste, moment béni où je refais mes forces, pour mieux reprendre la route avec Jésus.

Priere silence

Reposez-vous un peu

« Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta force » (Deutéronome 6, 5). Pour l’aimer ainsi, ça prend de l’énergie, d’où l’importance de savoir s’arrêter, se reposer, se ressourcer, prier, prendre des vacances, profiter de l’été. Jésus nous y invite dans la lecture évangélique du 14e dimanche du temps ordinaire A : « Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi, je vous procurerai le repos. » (Matthieu 11, 28)

Jésus connaît le poids de la fatigue et le bienfait du repos. Sa manière de se reposer est souvent de prier seul, à l’écart, parfois très tôt le matin. Il invite ses disciples à faire de même : « Venez à l’écart dans un endroit désert, et reposez-vous un peu. » (Marc 6, 31) Il lui arrive même de dormir dans la barque, en pleine tempête. Il se lève, calme les eaux, rassure ses Apôtres en panique. Lui, le « doux et humble de cœur » (Matthieu 11, 29), est un être de compassion qui apaise les personnes anxieuses, guérit les malades, multiplie les pains pour la foule venue l’entendre. 

Manger et se reposer, c’est vital. On peut se priver de nourriture, mais de sommeil, c’est risqué. Jésus a certes jeûné quarante jours au désert, mais rien ne dit qu’il n’a pas dormi, même si Satan le tenta de multiples façons. Plus on est fatigué, moins on lui résiste. Alors, laissons-nous combler par le Seigneur et reposons-nous, afin d’être en forme pour la lutte spirituelle : « Mène le bon combat, celui de la foi, empare-toi de la vie éternelle ! » (1 Timothée 6, 12)

Dieu se repose en nous 

« Dieu […] se reposa, le septième jour, de toute l’œuvre qu'il avait faite » (Genèse 2, 2). Il se repose en nous, qui sommes créés à son image et à sa ressemblance, quand nous l’adorons dans le silence de notre cœur, que ce soit dans notre chambre ou dans une chapelle d’adoration eucharistique. Et si nous dormons durant ce temps d’oraison, qu’importe, puisque le Seigneur voit notre bonne intention. Les saints eux-mêmes ont dormi en priant, comme Thérèse de Lisieux, qui écrit dans son Histoire d’une âme : 

« Je devrais me désoler de dormir (depuis sept ans) pendant mes oraisons et mes actions de grâces. Eh bien, je ne me désole pas : je pense que les petits enfants plaisent autant à leurs parents lorsqu'ils dorment que lorsqu'ils sont éveillés ; je pense que pour faire des opérations, les médecins endorment leurs malades. Enfin je pense que « Le Seigneur voit notre fragilité, qu'il se souvient que nous ne sommes que poussière » (Psaume 102,14).

Heureuse est la personne qui prend le temps d’exister simplement, elle croise l’Auteur du septième jour. Heureuse est celle qui se repose en Dieu; elle ne fatigue pas les autres.

Article paru dans Prions en Église Canada, 9 juillet 2023, p. 35-36.

Pour aller plus loin, mon autobiographie En sa présence (Artège/Novalis).

Ma vidéo de 9 minutes sur cet article dans ma chaîne YouTube avec les liens et les commentaires: cliquez ici.
Ou la voir ici.

Vivre jusqu'à cent ans
Mon expérience de vie monastique

Sur le même sujet:

 

Commentaires 2

Invité - Raymonde Paré le mardi 1 août 2023 21:37
MERCI BEAUCOUP

Ce soir, votre texte et vidéo me rejoignent beaucoup ... Cet après-midi, avec mon mari, nous avons pu faire ré-hospitaliser mon frère qui se laisse mourir ... Il a été hospitalisé du 11 au 20 Juillet dernier ... Arrivé en ambulance, complètement déshydraté ... Il a des problèmes de santé mentale (bi-polarité) ... Il ne prenait plus ses médicaments et tout le reste ... Il avait eu son congé sans aucun suivi ... alors après constatation, visites et inquiétudes à son sujet, aujourd'hui, 1ier Août, très triste état ... En ambulance et ré-hospitalisé ... Je suis fatiguée et remercie le Seigneur qu'il soit à nouveau à l'hôpital ... Pas facile avec la complexité du système en santé mentale ... Je vais me reposer en Dieu ...

[i]Ce soir, votre texte et vidéo me rejoignent beaucoup ... Cet après-midi, avec mon mari, nous avons pu faire ré-hospitaliser mon frère qui se laisse mourir ... Il a été hospitalisé du 11 au 20 Juillet dernier ... Arrivé en ambulance, complètement déshydraté ... Il a des problèmes de santé mentale (bi-polarité) ... Il ne prenait plus ses médicaments et tout le reste ... Il avait eu son congé sans aucun suivi ... alors après constatation, visites et inquiétudes à son sujet, aujourd'hui, 1ier Août, très triste état ... En ambulance et ré-hospitalisé ... Je suis fatiguée et remercie le Seigneur qu'il soit à nouveau à l'hôpital ... Pas facile avec la complexité du système en santé mentale ... Je vais me reposer en Dieu ... [/i]
Invité - Jacques Gauthier le mardi 1 août 2023 22:23
En communion de coeur

Je demande au Seigneur de vous accompagner dans l'amour que vous portez à votre frère. C'est lui que vous servez en servant votre frère qui souffre. En allant à Jésus, il vous donne le repos du corps et la paix de l'âme. ✝️

Je demande au Seigneur de vous accompagner dans l'amour que vous portez à votre frère. C'est lui que vous servez en servant votre frère qui souffre. En allant à Jésus, il vous donne le repos du corps et la paix de l'âme. ✝️
samedi 25 mai 2024

Image Captcha

En acceptant, vous accéderez à un service fourni par un tiers externe à https://www.jacquesgauthier.com/