Ô toi, le Cherché

Ô toi, le Cherché 

Ô toi le Cherché
de mes yeux voilés,
jusques à quand cette quête
à travers le suaire de silence,
couvrant ton ombre
sous la première neige.
Combien de sentiers à dépister
avant d’entrevoir ta maison?
Combien de forêts à traverser
avant d’atteindre ton royaume?
 
Ô toi le Caché
de mon corps brisé,
jusques à quand cette course
à travers le rêve du temps,
imprégnant tes traces
sur les plages de l’histoire.
Es-tu de l’autre côté du versant
en-dessous des choses,
ou derrière le décor
au-dedans des hommes?
 
Ô toi l’Inexprimé
de ma voix esseulée,
jusques à quand cette passion
à travers la douleur des mots,
révélant ta Parole
sur les dalles du poème.
Souffleras-tu en mes déserts
pour me blesser de ta lumière?
Viendras-tu en mes hivers
pour me parler de ton feu?
 
Ô toi le Désiré
de mon cœur blessé
jusques à quand cette folie
à travers le sang du souvenir,
guettant ton Esprit
sur les paupières des nuits.
Ton baiser me brûlera-t-il
comme ces neiges du couchant,
quand au tournant du voyage
je verrai enfin ton visage?
 
Jacques Gauthier, Prières de toutes les saisons, Bellarmin / Parole et Silence, p. 163-164.
La famille, lieu de relations
Je n'ai pas appris à prier

Sur le même sujet:

 

By accepting you will be accessing a service provided by a third-party external to https://www.jacquesgauthier.com/

abonnez vous blog v2 down

Me suivre sur Twitter…

Sélection au hasard

Jacques Gauthier
20 octobre 2014
Le blogue de Jacques Gauthier
Je vous partage cette vidéo de 26 minutes sur mon ...
5349 lectures
Jacques Gauthier
2 février 2014
Le blogue de Jacques Gauthier
Déjà quarante jours que Jésus est né. En Juifs pie...
18585 lectures
Jacques Gauthier
3 janvier 2020
Le blogue de Jacques Gauthier
Depuis le premier film, en 1977, jusqu’à L’As...
1184 lectures
Jacques Gauthier
21 janvier 2014
Le blogue de Jacques Gauthier
La foi est une expérience qui indique une directio...
6135 lectures
Jacques Gauthier
15 septembre 2013
Le blogue de Jacques Gauthier
La foi, en général, est bienfaisante pour tous. No...
3692 lectures