Saint Joseph, un coeur de père

Le pape François a causé une certaine surprise le 8 décembre 2020 en décrétant une année spéciale dédiée à saint Joseph à l’occasion du 150e anniversaire de sa proclamation comme patron de l’Église universelle. Il a publié une lettre apostolique intitulée Patris corde (Avec un cœur de père) pour marquer le début de cette année spéciale qui se terminera le 8 décembre 2021. 

Écrite durant la pandémie du COVID-19, François nous livre ses brèves réflexions bibliques et spirituelles sur l’humble charpentier Joseph, gardien de la Sainte Famille, « l’homme qui passe inaperçu », « si proche de la condition humaine de chacun d’entre nous ».

saint joseph hd

Une vie donnée

En méditant la parole de l’ange à Joseph, « lève-toi, prends avec toi l’enfant et sa mère » (Matthieu 2, 13), le pape confie que « le but de cette lettre apostolique est de faire grandir l’amour envers ce grand saint, pour être poussés à implorer son intercession et pour imiter ses vertus et son élan. » 

Le document assez court commence ainsi : « Avec un cœur de père : C’est ainsi que Joseph a aimé Jésus, qui est appelé dans les quatre Évangiles « le fils de Joseph ». 

Si nous n’avons aucun mot de lui dans le Nouveau Testament, son rôle n’est pas moins grand dans l’histoire du salut. Il est évoqué brièvement chez Luc et Matthieu : la naissance de Jésus à Bethléem, la visite des Rois Mages, la fuite en Égypte, la présentation au Temple, la vie à Nazareth. Ses nombreux « oui » s’ajoutent à celui de Marie. Toutes nos annonciations, visitations, naissances découlent de ces grands mystères joyeux que Marie et Joseph ont vécus avec leur fils bien-aimé.

Comme Marie, Joseph est l’humble serviteur du Seigneur qui se conforme en tout à la parole de Dieu. Sa fécondité vient de sa vie donnée et du désir de plaire à Dieu dans les tâches quotidiennes. Il est l’homme du silence amoureux dans la prière, le témoin des lentes germinations intérieures, l'artisan du travail bien fait. 

Ce fils d’Abraham, de la descendance de David, fait des actes de foi sans tout comprendre. Son obéissance, active et engagée, est sa réponse aux différents appels de Dieu dans sa vie, explique le pape : « Joseph nous enseigne ainsi qu’avoir foi en Dieu comprend également le fait de croire qu’il peut agir à travers nos peurs, nos fragilités, notre faiblesse. Et il nous enseigne que, dans les tempêtes de la vie, nous ne devons pas craindre de laisser à Dieu le gouvernail de notre bateau. »

Joseph prend soin de Marie et de Jésus. Il veille sur eux, les assiste dans tous leurs besoins, s’affaire aux tâches quotidiennes dans son atelier de charpentier, chante les Psaumes comme les Juifs de son temps, participe au Shabbat et aux fêtes, conduit Jésus à la synagogue. Il jubile dans son cœur de père lorsque Jésus l’appelle abba, papa chéri. Il sait au fond de son silence que son fils doit être au service d’un autre Abba.

Un cœur de père

Tout au long de sa lettre apostolique, le Saint-Père décline le thème central « cœur de père » en sept variations qui nous font entrer dans le mystère de l’époux de Marie : père aimé, père dans la tendresse, père dans l’obéissance, père dans l’accueil, père au courage créatif, père travailleur, père dans l’ombre.

« On ne naît pas père, on le devient », écrit François. En ces temps où le rôle du père n’est pas toujours reconnu, il élargit la notion de la paternité aux concepts de responsabilité et de liberté : 

« Être père signifie introduire l’enfant à l’expérience de la vie, à la réalité. Ne pas le retenir, ne pas l’emprisonner, ne pas le posséder, mais le rendre capable de choix, de liberté, de départs. C’est peut-être pourquoi, à côté du nom de père, la tradition a qualifié Joseph de “très chaste”. Ce n’est pas une indication simplement affective, mais c’est la synthèse d’une attitude qui exprime le contraire de la possession. »  

François nous rappelle que saint Joseph et tous les saints intercèdent pour nous devant Dieu. Ils nous aident à vivre l’Évangile au quotidien, à garder vivante l’espérance au Christ. Ils sont pour nous des exemples où la sainteté devient possible, car elle est avant tout une question d'accueil et d'amour. « La vie spirituelle que Joseph nous montre n’est pas un chemin qui explique, mais un chemin qui accueille. C’est seulement à partir de cet accueil, de cette réconciliation, qu’on peut aussi entrevoir une histoire plus grande, un sens plus profond. »

Le pape conclut : « Il ne reste qu’à implorer de saint Joseph la grâce des grâces : notre conversion ». C’est ce que saint frère André de l’Oratoire du Mont-Royal (Montréal) a demandé avant de mourir : sa conversion. Il nous invite encore aujourd’hui à gravir la montagne pour nous confier à son cher ami Joseph, qui a su si bien veiller sur la mère et l’enfant. « Allez à saint Joseph, priez-le, il ne vous laissera pas tomber en chemin. »

Dans sa lettre, François nous partage une prière qu’il récite depuis plus de quarante après les Laudes. Elle est tirée d’un livre français de dévotions des années 1800 de la Congrégation des Religieuses de Jésus et Marie. 

« Glorieux Patriarche saint Joseph dont la puissance sait rendre possibles les choses impossibles, viens à mon aide en ces moments d’angoisse et de difficulté. Prends sous ta protection les situations si graves et difficiles que je te recommande, afin qu'elles aient une heureuse issue. Mon bien-aimé Père, toute ma confiance est en toi. Qu'il ne soit pas dit que je t’ai invoqué en vain, et puisque tu peux tout auprès de Jésus et de Marie, montre-moi que ta bonté est aussi grande que ton pouvoir. Amen ».

Pour lire Patris Corde  du pape François, cliquez ici

Lire aussi cet article du blogue: 19 mars, saint Joseph

Pour aller plus loin : Saint Joseph, homme de foi (Médiaspaul)
Jésus raconté par ses proches (Parole et Silence/Novalis)
Devenir saint (Emmanuel/Novalis)

 Vidéo de 23 minutes sur saint Joseph et la lettre du pape, ajoutée le 13 décembre 2020.

Noël et la rencontre du Verbe fait chair
Retraite de l'Avent

Sur le même sujet:

 

By accepting you will be accessing a service provided by a third-party external to https://www.jacquesgauthier.com/

abonnez vous blog v2 down

Me suivre sur Twitter…

Sélection au hasard

Jacques Gauthier
3 janvier 2013
Le blogue de Jacques Gauthier
Jésus signifie Sauveur. L'Église fait mémoire de c...
5876 lectures
Jacques Gauthier
27 juillet 2019
Le blogue de Jacques Gauthier
Jésus fait preuve d’une grande originalité et d’un...
2077 lectures
Jacques Gauthier
23 mai 2018
Le blogue de Jacques Gauthier
Le livre Val Notre-Dame. L’abbaye dans les bo...
4116 lectures
Jacques Gauthier
2 mai 2017
Le blogue de Jacques Gauthier
En Occident, l’Église célèbre ensemble ces deux ap...
3450 lectures
Jacques Gauthier
27 août 2013
Le blogue de Jacques Gauthier
Né en 354 à Tagaste en Algérie, Augustin fait ses ...
5315 lectures