Skip to main content

Le blogue de Jacques Gauthier

Le feu brûlant de la Parole

Dans la première lecture du 22e dimanche du temps ordinaire A, le prophète Jérémie réprimande ses compatriotes qui s’éloignent du Seigneur, car il se soucie de leur salut. Il est fatigué de parler au nom de Dieu. Tout le monde se rit de lui : « La parole du Seigneur attire sur moi l’insulte et la moquerie. » (Jérémie 20, 8) À l’exemple du psalmiste, sa chair languit comme une « terre aride, altérée, sans eau. » (Psaume 62, 2) 

Comment éteindre la parole de Dieu quand elle brûle le cœur comme un feu dévorant? Jérémie résiste. Il veut se défiler, ne plus penser à Dieu, mais sa foi est tenace, puisqu’elle s’enracine dans la Parole : « Elle était comme un feu brûlant dans mon cœur, elle était enfermée dans mes os. Je m’épuisais à la maîtriser, sans y réussir. » (Jérémie 20, 9) 

Bible Parole

La Parole nous travaille

La Parole ne nous laisse pas beaucoup de repos dans le combat spirituel que nous menons. Nous percevons qu’elle est vivante, actuelle, dérangeante. Nous sentons bien qu’il y a une présence, derrière cette parole qui nous parle de l’intérieur, qui désire entrer en relation avec nous. Le poète Patrice de La Tour du Pin disait que la parole de Dieu nous travaille beaucoup plus que nous la travaillons. Elle nous dispose à la rencontre du Seigneur, le grand séducteur de nos âmes : « Seigneur, tu m’as séduit, et j’ai été séduit ; tu m’as saisi, et tu as réussi. » (Jérémie 20, 7) 

Lorsque nous méditons la Parole, nous ne prions jamais dans le vide. Notre Dieu en est un qui parle. Sa parole épouse le silence et féconde la prière. Il suffit d’être là, en sa présence, et lui remettre tout ce que nous sommes. « Père, je m’abandonne à toi… » priait Charles de Foucauld. Ce furent les derniers mots de Jésus en croix : « Jésus poussa un grand cri : « Père, entre tes mains je remets mon esprit. » Et après avoir dit cela, il expira. » (Luc 23, 46) 

La parole de Dieu n’est pas une chose du passé; elle est quelqu’un, le Christ ressuscité. Elle ouvre toujours de nouvelles profondeurs et éclaire sans cesse l’histoire, car le Saint-Esprit parle à toutes les époques, pas seulement à celles de Jérémie et de Jésus, mais aussi à la nôtre. L’Esprit a toujours quelque chose de nouveau à nous dire et à nous faire comprendre de ce Verbe de vie qui est tourné vers le Père depuis le commencement et qui s’est fait chair pour nous libérer des chaînes de la haine et de la mort.

La Parole nous provoque 

Il faut accepter d'entendre la Parole sans tout comprendre, de toucher sans voir, de croire sans savoir, dans le clair-obscur de la foi. Ce fut l’expérience de Pierre. Même s’il reconnaît en Jésus le Messie, il n’accepte pas et ne comprend pas la manière dont il va remplir ce rôle, c’est-à-dire en subissant le supplice et en mourant, à l’image du Serviteur souffrant (cf. Isaïe 52,13 – 53, 12). « Cela ne t’arrivera pas », s’écrire l’apôtre (cf. Matthieu 16, 22). 

Pierre était bien sous l’inspiration du Père quand il a reconnu Jésus comme le Messie, mais il le considère aussi à tort comme celui qui va chasser les Romains et rétablir la royauté en Israël. La religion devient ainsi un instrument politique, comme on le voit encore aujourd’hui. Jésus ne se laisse pas distraire de sa mission: « Passe derrière moi, Satan ! Tu es pour moi une occasion de chute : tes pensées ne sont pas celles de Dieu, mais celles des hommes. » (Matthieu 16, 23). 

Suivons Jésus jusqu’à la croix, en nous laissant séduire par sa parole de feu, à l'exemple de la Vierge Marie qui méditait la Parole dans son coeur.

Prière 

Séduis-nous, Seigneur Jésus;
que ta parole nous relève chaque jour.
Fais entendre ta voix dans des mots
qui nous révèlent ta miséricorde infinie.
 
Travaille-nous au plus profond du cœur
pour que nous nous laissions séduire.
Donne-nous ce qui nous rapproche de toi,
souviens-toi que nous t’appelons.
 
Fais-nous la grâce de te regarder avec amour
pour que tu prennes toute la place.
Que nous ne soyons pas un obstacle
dans ta mission de Sauveur.
 
Nous t’offrons tout ce que nous sommes, 
nous déposons nos vies au pied de la croix.
Porte-nous et remplis-nous de ton Esprit, 
à la mesure sans mesure de ta plénitude.
 
Viens, Seigneur, ne tarde plus,
nous t’attendons dans la nuit de la foi.
Délivre-nous du mal qui nous écrase,
prends-nous tout entier comme ton bien.

Article publié dans le Prions en Église Canada, 3 septembre 2023, p. 31-33.

Lire d'autres articles sur la parole de Dieu: mon blogue

Aller plus loin:
Méditer la Parole avec la Vierge Marie, Artège/Novalis, octobre 2023, 132 pages, 4,90€, 7,95$ 

Voir la vidéo de cet article dans ma chaîne YouTubecliquez ici

Prière pour marcher ensemble
École de prière (90) Actes de consécration à Marie

Sur le même sujet:

 

Commentaires 2

Invité - Yolande le dimanche 3 septembre 2023 12:40
Laissons-nous saisir d'Amour

Cher frère Jacqes dans le Christ, J'ai lu et relu plusieurs fois votre belle prière... sur votre blogue et dans le Prions Église du 3 septembre. Comment vous remercier pour ces mots d'amour et de profondeur ? Vous êtes une grâce que le Seigneur a placé sur mon chemin de vie. Merci. Amen.

Cher frère Jacqes dans le Christ, J'ai lu et relu plusieurs fois votre belle prière... sur votre blogue et dans le Prions Église du 3 septembre. Comment vous remercier pour ces mots d'amour et de profondeur ? Vous êtes une grâce que le Seigneur a placé sur mon chemin de vie. Merci. Amen.
Invité - Jacques Gauthier le dimanche 3 septembre 2023 21:19
Merci

Merci pour votre commentaire. Action de grâce pour tout ce que le Seigneur fait en nous.

Merci pour votre commentaire. Action de grâce pour tout ce que le Seigneur fait en nous.
samedi 25 mai 2024

Image Captcha

En acceptant, vous accéderez à un service fourni par un tiers externe à https://www.jacquesgauthier.com/