Le blogue de Jacques Gauthier

Cliquez sur les onglets de la barre pour voir les mots-clés et le calendrier des articles

Quelle spiritualité pour le XXIe siècle?

Clapier
À l’aube de ses 60 ans, William Clapier propose un livre ambitieux par l’ampleur du sujet, et dense par les nuances apportées. Écrit à la suite d’un accident de vélo, il témoigne que c’est en allant au fond de soi que la personne peut se révéler pleinement à elle-même, pour mieux se changer, et ainsi changer le monde. La lecture, agréable et exigeante, n’a rien à voir avec les traités spirituels populaires. Les jalons bibliographiques proposés à la fin du livre montrent la diversité des sources de l’auteur. Au fil d’une vie Quelle spiritualité pour le XXI e siècle  ? L’immense point d’interrogation de la page couverture évoque le questionnement de l’auteur. Il développe avec discernement une vie spirituelle pour notre temps en ne négligeant pas la religion et la spiritualité, la foi au Christ et les valeurs communes de l’humanité. Sa quête spirituelle est inquiète, par les enjeux sociétaux...
Lire la suite
  151 lectures
  0 commentaires

École de prière (66) L'oraison comme guide

Je vous partage mon témoignage sur l'oraison intérieure à l'émission Un coeur qui écoute , diffusée le 16 mars 2018 à la télévision KTO de Paris. Voici le sommaire de cette émission intitulée  L'oraison comme guide ,  animée par Cyril Lepeigneux.   La prière est le fil rouge de la vie de Jacques Gauthier, poète, essayiste et universitaire canadien, spécialiste de la spiritualité de sainte Thérèse de Lisieux. Ce père de famille vient de publier son 72e ouvrage intitulé « Henri Caffarel, maître d´oraison ». Après avoir expérimenté la vie de hippie, la drogue, une secte, des festivals pop rock, il se convertit en 1972. La lecture de saint Jean de la Croix et quelques années à l'abbaye cistercienne d'Oka (Québec) lui permettent de découvrir les richesses de l'oraison intérieure. Avec son accent de Nouvelle-France, il nous raconte sa conversion et nous invite, en ce temps de Carême, à laisser davantage...
Lire la suite
  1260 lectures
  0 commentaires

Servir et donner

Servir
« Le Fils de l’homme n’est pas venu pour être servi, mais pour servir, et donner sa vie en rançon pour la multitude. » (Matthieu 20, 28) Cette parole de Jésus aux Douze m'interpelle en ce temps de carême. Il y a plusieurs manières de servir les autres et de donner la vie. Par exemple, mettre un enfant au monde, c’est poser un geste de foi et de confiance en l’avenir. Il y a dans chaque naissance un mystère qui nous dépasse, une promesse qui commence. À cet égard, nous n’avons jamais fini de naître, car nous n’avons jamais fini de servir et de donner, de grandir et d’aimer. Servir et donner à la manière de Jésus, c’est oser la confiance et prendre le pari de la foi, alors que l’avenir semble bloquer par tant d’obstacles : attentats terroristes, changements climatiques, exploitations des plus faibles, chômage… Croire sera toujours un risque, puisque...
Lire la suite
  1271 lectures
  0 commentaires

L'évangile de Jean et Thérèse de Lisieux

saint jean
Dumoulin, Pierre, Lire l’évangile de Jean. Avec Thérèse de Lisieux , France, Éditions des Béatitudes, 2016, 324 p. Pierre Dumoulin est diplômé de l’Institut Biblique Pontifical. Il a publié une dizaine de livres, dont une excellente biographie d’ Hildegarde de Bingen , ainsi que deux livres sur l’évangile de saint Jean . Avec cet ouvrage, le bibliste tient compte des récentes découvertes de l’exégèse pour mieux approfondir sa lecture historique, théologique et spirituelle du quatrième évangile qu’il divise en deux grandes parties : le livre des signes et le livre de l’heure. Des textes de Thérèse de Lisieux sont proposés à la fin de chaque chapitre, prolongeant le commentaire et le transformant en prière. Ces textes ont déjà été rassemblés dans l’ouvrage de Mgr Guy Gaucher , La Bible avec Thérèse de Lisieux . Les écrits de la petite Thérèse sont sursaturés de références bibliques. Sans avoir appris les langues bibliques,...
Lire la suite
  967 lectures
  0 commentaires

L'humilité de Dieu

Crèche 2015
Noël, c’est Dieu qui descend jusqu’à nous et qui se laisse voir dans un visage humain, l’enfant de Bethléem. « Le Verbe s’est fait chair, il a habité parmi nous » (Jean 1, 14). Étonnante humilité du Dieu fait homme qui s’abaisse par amour pour nous élever jusqu’à lui. Le mystère de l’Incarnation est l’acte sublime qui nous révèle que Dieu est un être d’humilité et d’amour. « Dieu, personne ne l’a jamais vu ; le Fils unique, lui qui est Dieu, lui qui est dans le sein du Père, c’est lui qui l’a fait connaître » (Jean 1, 18). Dieu seul est humble Le christianisme est fondé sur l'humilité d'un Dieu Père qui ne garde rien pour lui-même en nous envoyant son Fils « doux et humble de cœur » (Matthieu 11, 29). Notre misère attire sa miséricorde. Le jésuite François Varillon écrit dans son livre L’humilité de Dieu  : « Dieu seul est humble. L’homme ne...
Lire la suite
  1903 lectures
  0 commentaires

Pour obtenir la persévérance

Prier mains
Seigneur Jésus, tu rendais grâce au Père quand tu voyais quelqu’un prier avec foi. Fais-nous la grâce de la prière constante en nous envoyant ton Esprit Saint.     Nous avons moins à te chercher qu’à reconnaître que tu es là en chacun et chacune de nous pour que tu naisses au monde.   Merci pour ce don de la prière qui nous met dans un état de paix, qui procure force et consolation pour supporter les souffrances de la vie.   Donne-nous toujours au bon moment la prière que nous avons besoin aujourd’hui. Soutiens-nous dans le combat spirituel que nous menons dans la nuit et le désert.   Rends-nous victorieux de la haine par la puissance de ton saint nom. Qu’il irrigue notre cœur comme une source quand nous ne savons plus prier.   Pour aller plus loin: Prières de toutes les saisons .
  1633 lectures
  0 commentaires

École de prière (60) Rendre grâce

Action de grâce
La prière chrétienne s’accorde à notre corps comme une harpe et elle vibre au rythme de notre vie. Elle se greffe à l’image que nous nous faisons de Dieu et elle change à mesure que nous grandissons dans la foi. Individuelle ou communautaire, elle est essentiellement action de grâce filiale, car nous avons tout reçu du Père qui nous donne son Fils dans l’Esprit. Saint Paul nous invite à rendre grâce à Dieu avec fidélité pour sa miséricorde qui s’étend sur nous et sur sa création, malgré le mal et la souffrance. « Soyez assidus à la prière ; qu’elle vous tienne vigilants dans l’action de grâce. » (Col 4, 2). Comment ne pas rendre grâce pour toutes les merveilles que Dieu accomplit par son Fils Jésus! La prière d’action de grâce au Père se traduit par ces mots que Jésus a vécus de l’intérieur et qu’il exprimait avec tout son...
Lire la suite
  1830 lectures
  0 commentaires

Prière à Notre-Dame des Douleurs

Marie des douleurs
Marie, tu es mère jusqu’au bout. Tu n’abandonnes pas ton fils aux supplices de la croix et de la mort, mais tu enfantes avec lui l’humanité nouvelle. Tu es là,  présente, silencieuse,  compatissante, en écho à sa Passion et à nos souffrances.   Ne délaisse pas tes enfants de la terre qui peinent sous le fardeau de l’épreuve.   Je te contemple debout au pied de la Croix, et je t’accueille chez moi. La vie jaillit de ton âme traversée d’un glaive.   Tu rends meilleur celui qui te regarde avec amour, pure grâce de te voir si belle en Dieu, si proche de nos douleurs.   Ève nouvelle, pleinement mère au pied de nos croix, guide-nous toujours vers Jésus pour sa joie et la nôtre.    Jacques Gauthier, dans  Prier la Parole , no 88, 15 septembre 2017, p. 10.
  1340 lectures
  0 commentaires

La folie de la croix

Croix glorieuse 2
  En Jésus, Dieu se donne lui-même en sacrifice pour le salut de tous les humains. Il est l’Agneau sans tache qu’on immole sans pitié. Il nous lave par son sang, pardonne nos péchés, nous libère de la mort. Ce grand mystère de l’amour qui se donne librement s’appelle la Croix, fête que nous célébrons chaque année le 14 septembre, suivie par Notre-Dame des Douleurs. Puissance et sagesse de Dieu La croix du Christ est devenue un signe de bénédiction par sa mort et sa résurrection. C’est une fierté au cœur de tout baptisé, parce qu’elle manifeste le don de Dieu : « Dieu a tellement aimé le monde qu’il a donné son Fils unique » (Jean 3, 16). Il est sur ce bois le Fils qui, par sa croix, nous rend la vie. Son corps en croix est la plus belle parole d’amour jamais prononcée. C’est l’amour qui le tient,...
Lire la suite
  1624 lectures
  0 commentaires

Voici l'Époux!

Prier la Parole
« Au milieu de la nuit, il y eut un cri : « Voici l’époux ! Sortez à sa rencontre. » (Matthieu 25, 6) « L’Époux se cache quand on le cherche, afin que, ne le trouvant pas, l’épouse le cherche avec une ardeur renouvelée ». (Saint Grégoire le Grand) Prière Seigneur Jésus, au milieu de la nuit, tu viens à notre rencontre pour nous partager ton intimité avec le Père et l’Esprit.   Tu n’es pas seulement le Sauveur du monde, mais l’époux fidèle qui nous visite pour combler notre soif de bonheur.   Aide-nous à garder allumée la lampe de notre foi en nous donnant au bon moment l’huile de la prière.   Éveille-nous toujours plus à ton amour en nous faisant communier à ta joie.   Sors-nous de nos conforts pour te trouver dans les périphéries, sur les chemins du monde, avec une ardeur renouvelée.   Cette prière est tirée du supplément...
Lire la suite
  1275 lectures
  0 commentaires

Marie, rose mystique

assomption de marie
 La terre de Palestine possédait une fleur intacte qui, sans se regarder, faisait la joie du Père. Marie, rose mystique, s’ouvrit au grand vent de l’Esprit pour exhaler son parfum jusque dans la mort. Son corps n’a pas connu la corruption du tombeau. Dieu a fait monter Marie, la Vierge immaculée, avec son âme et son corps, jusqu’à la gloire du ciel. De l’Annonciation à l’Assomption, c’est toujours son Fiat , jamais repris, qui se prolonge en un vibrant Magnificat . « Voici la servante du Seigneur ; que tout m’advienne selon ta parole » (Luc 1, 38). Saluer Marie comme « Comblée-de-grâce » (Luc 1, 28), c’est honorer Jésus, le fruit béni de ses entrailles. Qui vient à elle trouve Jésus. Ils sont inséparables et font corps à la lumière, pour mener à terme l’œuvre du Père : enfanter Jésus en nous et dans le monde. La Vierge Marie a...
Lire la suite
  1475 lectures
  0 commentaires

Transfiguré et défiguré

Transfiguration 3
Cette année, nous célébrons la Transfiguration du Seigneur un dimanche. Cette fête est très importante chez les chrétiens orthodoxes. Elle l’est également pour moi, non seulement parce que l’une de mes filles est née un 6 août, mais parce que la lumière qui émane de Jésus transfiguré fait ressortir l’éclat du beau qui habite en nous. Dieu n’est pas seulement le bon Dieu, il est aussi le beau Dieu qui s’est fait visage en l’être humain créé à son image et à sa ressemblance. Une expérience lumineuse En ce jour de lumière, Jésus révèle la gloire de sa nature divine à ses apôtres Pierre, Jacques et Jean. Son visage change d'aspect et ses vêtements deviennent d'une blancheur éclatante. Pierre rappelle qu’ils ont été « les témoins oculaires de sa grandeur » (2 Pierre 1, 16). Ils étaient là sur la montagne sainte, ils ont entendu la voix venant du ciel qui disait :...
Lire la suite
  1201 lectures
  0 commentaires

À la rencontre de Jésus

Jésus raconté 1
Je vous partage la recension de  Jésus raconté par ses proches  que Gaston Sauvé propose dans la chronique "Au coeur des mots", parue dans le nouveau webzine Chemins franciscains du mois de juin 2017. Connaître ces différents chemins de rencontre avec Jésus nous invite à reconnaître notre propre chemin, nous explique monsieur Sauvé, que je remercie vivement pour cette lecture. Le livre de Jacques Gauthier ( Parole et Silence / Novalis, 2015) nous propose un parcours dans l'intimité de Jésus. C’est aussi une invitation à relire l'Évangile à partir de l'expérience de chacun des disciples qui ont cheminé avec Jésus tout en développant, avec Lui, une relation d'amitié. L’auteur de Jésus raconté par ses proches , grâce à sa plume alerte et imagée, nous entraîne dans un voyage de découverte. La présentation de chacun des apôtres permet à l’auteur de faire ressortir les caractéristiques propres à chacun d’entre eux, telles...
Lire la suite
  1017 lectures
  0 commentaires

De jour comme de nuit

Trinité 2
Tu nous invites, Seigneur Jésus, à prier le Père sans nous décourager. Nous te demandons avec confiance d’envoyer en nous l’Esprit Saint, pour que nous vivions en silence ce cœur à cœur avec toi, de jour comme de nuit.     Nous croyons que tu es là, au plus intime de notre être, rends-nous présents à ta présence pour que notre vie soit prière dans une attention amoureuse au beau mystère trinitaire, de jour comme de nuit.   Nous nous laissons aimer par toi en ce temps de ta miséricorde où tout est grâce. Nous nous ouvrons en toute simplicité aux flots de tendresse qui jaillissent de ton cœur ouvert, de jour comme de nuit.   À la voix de l’ange tu apparaîtras, époux des noces éternelles. Garde nos lampes allumées, que nous prolongions ta prière au Père dans la nuit de notre foi où nous espérons ton retour, de...
Lire la suite
  1507 lectures
  0 commentaires

3 mai: Philippe et Jacques, apôtres

St Philippe et Jacques
En Occident, l’Église célèbre ensemble ces deux apôtres, car, selon la tradition, on a déposé sous l’autel de la basilique romaine des Douze-Apôtres les reliques de saints Philippe et Jacques. Philippe de Bethsaïde Comme Pierre et André, Philippe est né à Bethsaïde, sur les bords du lac de Tibériade. Il fut disciple de Jean Baptiste avant de rencontrer Jésus et de le suivre. « Jésus décida de partir pour la Galilée. Il trouve Philippe, et lui dit : « Suis-moi. » (Jn 1, 43). C’est lui qui présente son ami Nathanël à Jésus.  Durant les trois années à suivre Jésus à travers la Palestine, Philippe écouta sa parole comme un trésor à découvrir, une joie à accueillir. Jésus enseignait à partir d’histoires imagées, de paraboles qui donnaient à penser : la parabole du semeur, du bon grain et de l’ivraie, du fils prodigue, de la brebis perdue, du festin nuptial, des talents...
Lire la suite
  1162 lectures
  0 commentaires

25 avril: Saint Marc, évangéliste

marc
L'évangile selon saint Marc ne dit rien rien de son auteur. Nous le connaissons par les Actes des Apôtres, les épîtres de Paul et de Pierre. On parle d’un certain « Jean », surnommé « Marc », en grec Markos , qui est en relation avec Pierre à Jérusalem. Pierre mentionne son nom quand il s’évade de la prison d’Hérode Agrippa 1 er  : « Il se rendit à la maison de Marie, la mère de Jean surnommé Marc, où se trouvaient rassemblées un certain nombre de personnes qui priaient » (Ac 12, 12). Collaborateur de Paul et Pierre Marc accompagne Paul et Barnabé dans une première mission d’évangélisation en Asie Mineure. « Ils avaient Jean-Marc comme auxiliaire » (Ac 13, 5). Âgé autour de la vingtaine, il leur sert d’adjoint dans plusieurs voyages. Paul décide  de quitter Chypre pour la ville de Pergé. Sur la route, Marc s’oppose à Paul et repart pour Jérusalem, le laissant avec...
Lire la suite
  1859 lectures
  0 commentaires

Chemin de croix avec Jésus

Croix via dolorosa
1 ère station . Jésus est condamné à mort Alors, il leur relâcha Barabbas ; quant à Jésus, il le fit flageller, et il le livra pour qu’il soit crucifié . (Mt 27, 26) Jésus, ta vie nul ne la prend, tu la donnes librement avec amour. Tu prends sur toi la condamnation qui pèse sur Barabbas, sur tout le genre humain. Tu es flagellé, couronné d’épines, livré pour être crucifié. Béni sois-tu de vaincre les ténèbres du mal par la puissance de ton humilité. 2 ème   station . Jésus est chargé de sa croix Si quelqu’un veut marcher à ma suite, qu’il renonce à lui-même, qu’il prenne sa croix et qu’il me suive. (Mt 16, 24) Jésus, tu es chargé de ta croix comme Isaac porta sur son dos le bois de son holocauste. Elle est l’arbre de vie qui nous ouvre les portes du Ciel. Nous marchons à...
Lire la suite
  1155 lectures
  0 commentaires

Sortons de nos tombeaux

Jésus et Lazare
Jésus aime se reposer à Béthanie chez son ami Lazare. Alerté par Marthe et Marie, il arrive trop tard, leur frère malade est déjà mort. Jésus dit à Marthe : « Moi, je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi, même s’il meurt, vivra » (Jn 11, 25). Marthe reconnaît en Jésus le Messie, le Fils de Dieu. Ému, il pleure devant le tombeau de son ami. Lui qui est venu pour que nous ayons la vie en abondance demande qu’on enlève la pierre. Marthe hésite. Jésus l’interpelle de nouveau : « Ne te l’ai-je pas dit ? Si tu crois, tu verras la gloire de Dieu » (Jn 11, 40). Après une prière d’action de grâce à son Père, l’inimaginable se produit : le mort sort du tombeau les pieds et les mains attachés, le visage enveloppé d’un suaire. On cherche alors à faire mourir Jésus, car il accomplissait trop...
Lire la suite
  1437 lectures
  0 commentaires

Jésus et la Samaritaine: deux soifs

Jésus et la Samaritaine
Nous connassons l’entretien de Jésus avec la Samaritaine. L'Église nous propose ce récit au 3e dimanche de Carême A. Saint Jean est le seul à relater cette rencontre personnelle de deux regards, de deux désirs, de deux soifs. Le récit se développe en trois étapes : le puits, le mari de la Samaritaine et les croyances des Samaritains. Je m’attarderai au puits et à la soif de Jésus. Donne-moi à boire En plein midi, Jésus, fatigué et assoiffé, brave les interdits de l’époque en s’adressant à une Samaritaine qui est venue puiser de l’eau au puits de Jacob. « Donne-moi à boire » (Jean 4, 7). Il a peut-être formulé ce désir profond du cœur à son Père dans ses oraisons de nuit. Il reprendra ce cri sur la croix : « J’ai soif » (Jean 19, 28). Jésus demande à boire, mais seule la foi de la Samaritaine pourra étancher sa soif. Relisez...
Lire la suite
  3175 lectures
  0 commentaires

École de prière (52) Prier à genoux

prier
Prier à genoux, c’est le corps qui se prosterne et le cœur qui s’abandonne. Cette attitude de prière, très appropriée pour le temps du carême, exprime la soumission à Dieu, l’obéissance à sa volonté, l’adoration, l’humilité et la pénitence. C’est l’attitude de foi par excellence. Ce qui faisait dire au regretté Raymond Devos, dans l’un de ses sketches : « Quand je me suis retrouvé à genoux, j’ai compris que j’avais la foi. » ( À plus d’un titre. Sketches inédits , Pocket, 2001). Charles de Foucauld se mettra à genoux lui aussi avant de se confesser et de retrouver la foi. Que de méditations n’a-t-il pas écrites ensuite après avoir adoré à genoux le Saint-Sacrement. Édith Piaf, persuadée d’avoir été guérie par Thérèse de Lisieux lorsqu’elle était enfant, la priera chaque jour. «La Môme» insistait pour prier à genoux et demandait qu’on l’aide à s’agenouiller lorsqu’elle était trop épuisée. Adoration et humilité...
Lire la suite
  2147 lectures
  0 commentaires

abonnez vous blog up

Me suivre sur Twitter…

Sélection au hasard

Jacques Gauthier
12 décembre 2012
Le blogue de Jacques Gauthier
     John Ronald Tolkien (1892-1973...
6617 lectures
Jacques Gauthier
6 juillet 2015
Le blogue de Jacques Gauthier
Dans l’encyclique Laudato si’ sur l’écologie intég...
4638 lectures
Jacques Gauthier
19 décembre 2017
Le blogue de Jacques Gauthier
Depuis que Dieu s’est fait visage en l’être humain...
1485 lectures
Jacques Gauthier
30 novembre 2012
Le blogue de Jacques Gauthier
 La méditation est à la mode aujourd’hui. On ...
10487 lectures
Jacques Gauthier
12 mars 2015
Le blogue de Jacques Gauthier
Au blogue précédent, intitulé Les noces de l’...
2734 lectures